Aller au contenu

Ahmose

Panthéon Actif
  • Compteur de contenus

    4 095
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Ahmose a gagné pour la dernière fois le 5 novembre 2010

Ahmose a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Ahmose

  • Rang
    En décalage
  • Date de naissance 13/01/1991

core_pfieldgroups_1

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

core_pfieldgroups_2

  • Gender
    Female
  • Location
    Nice / Bastia
  1. Ahmose

    Le topic des shopaholic

    Moi j'utilise celui-ci dde Too Faced qui semble ne plus exister chez Sepho : https://www.toofaced.com/p-552-starry-eyed-liquid-liners.aspx? Je l'ai en doré. Contrairement à ce que l'image du site semble indiquer, il est transparent à paillettes dorées. Tu ne peux pas vraiment le mettre seul, sinon tu as un eyeliner "à trous". J'utilise un crayon marron chaud en dessous, et je repasse avec le starry-eyed dessus. C'est très joli et en général, j'ai des compliments. J'ai essayé aussi avec un crayon vert sapin de MUFE. J'hésitais à hésiter avec un crayon bleu ciel de chez Kiko. Je vous ferai un petit swatch quand j'aurai le temps !
  2. Ahmose

    Le topic des shopaholic

    MERCI ! J'ai milité des mois sur ce forum pour ces deux produits qui ne prenaient pas. Tu fais mon bonheur ce matin !
  3. Ahmose

    Le topic des shopaholic

    Question : voit-on vraiment beaucoup des vernis à paillettes dans la rue à Paris ? Parce qu'à Nice, et à Bastia (Bastia en général les nanas essaient de se méga tenir à la mode sur ce genre de choses) je n'ai encore vu aucun doigts pailletés !
  4. Ahmose

    Le topic des shopaholic

    Surtout si le Essie est le digne fils de sa version "normale" (qualité peu appréciée sur ce forum)
  5. Ahmose

    Le topic des shopaholic

    Le Essie est dégueu, en plus, il sent le pipi de chat. Quand il vieillit (genre plus de deux mois) il épaissit et tout. Ca m'a déçue. et même problème que toi avec les lambeaux emportant le vernis. As-tu les ongles mous ? Les ongles mous sont une cata pour le vernis : comme ils plient, ils laissent filtrer l'air par les côtés, et adieu ta manicure. Sinon, tu as peut-être les ongles gras. C'est comme pour les cheveux, on n'a pas toujours de la chance. Auquel cas, frotte les un petit peu avant la pose avec une brosse et un peu de produit vaisselle. J'ai le combo ongles en papier / ongles gras, c'est l'horreur. Ma pauvre mère a envisagé changer de métier quand elle a vu que ses manucures tenaient au mieux la journée sur moi. J'ai récemment acheté le "Fast Dry" de chez OPI. Et pour le moment, j'en suis assez contente. Il y a aussi les recettes de vernis. Les chanel ne tiennent pas du tout sur moi. OPI, YSL et Singlefulcolor des Galeries Lafayettes, ainsi que les ELF, ont clairement une durée de vie améliorée : la recette doit mieux adhérer à mon ongle.
  6. Ahmose

    Voyages voyages !

    Je parlerais sûrement d'autres destinations, mais j'aimerais un peu présenter la Croatie. J'y suis allée 10 jours en 2009 avec des amis. Nous avions loué un appartement à Split (environ au milieu) et avons ensuite loué un van. Comme c'est un "petit" pays, on a visité d'abord l'est, puis l'ouest, et on a traversé le pays de bout en bout en remontant vers les terres. Impression Générale : - C'est un très beau pays, définitivement méditerranéen. Du coup, j'ai aimé, mais ça ne m'a pas subjuguée. L'intérieur des terres ressemble à la provence, l'est présente certains endroits maquisards, comme dans le Var, d'autres une végétation plus "humide", type littoral Italien. Je voyageais avec des amis libanais qui trouvaient que ça ressemblait à chez eux, moi j'y voyais des ressemblances avec les alpes-maritimes et la Corse, et un ami marseillais trouvait que ça ressemblait aux calanques. Donc peu de dépaysement. Mais c'est un très bel endroit. - En revanche, c'est un pays "sans âme". On ne trouve quasiment plus de stigmates de la guerre. Cela me donne l'impression d'un pays, qui, à la proclamation de la paix, a cherché à se reconstruire très vite, sans panser ses blessures, et sans se recréer une identité. Du coup, tout semble vite artificiel. Et clairement, tout est tourné vers le tourisme - devenu une des ressources majeures du pays. C'est dommage. Tout manque de caractère. Mon voyage précédent était Marrakech, plusieurs années avant, et étonnamment, même si au Maroc aussi on construit énormément, à destination des touristes, j'avais alors ressenti une sorte d'âme, que je n'ai pas trouvée en Croatie. Les lieux emblématiques : - Nous étions à Split, un petit village médiéval au milieu du pays, sur la côte. C'est très joli. Il y a un joli littoral, avec un village ancien (rues pavées...). Des calanques sur les côtés de la ville sont également magnifiques. La plage de Split en elle-même est proprement dégueulasse, aux trois quarts dalée en béton, et surchargée, alors qu'il suffit d'une demie-heure de bus pour aller dans les calanques de Majalle, absolument superbes. - Trogir : un autre village médiéval, plus grand, très touristique également. - Les îles Hvar : connues comme étant the place to be. C'est là que les stars vont. Ces îles sont accessibles en bateau depuis différentes villes de la côte, dont Split, pour une dizaine d'euros. Elles sont absolument sublimes, avec des plages de sable fin, de rochers, et d'eau transparente. C'est aussi une destination très festive, avec beaucoup d'immenses boîtes de nuit comme des minis-villages (avec des rues, plusieurs espaces de danse, et des restaurants). Beaucoup de bars de plage très sympa aussi. Il y en a un dont je ne me souviens plus du nom, cité dans tous les guides, un peu après le vieux port, avec des paillottes, vraiment très chouette. - Dubrovnik : le grand classique. Une ville forteresse magnifique, avec une citadelle incroyable. Calvi, c'est de la gnognotte à côté, et c'est une balanine qui le dit. Le problème, c'est les touristes en trop grand nombre, et le fait que TOUT leur est consacré. Donc rien n'est plus authentique. Autour de la citadelle, le littoral le plus bétonné que je n'ai jamais vu. C'est excessivement dommage. - Les lacs de Plitivice : Ils valent absolument le détour. Ils sont dans les terres. Il faut y aller en voiture, ou en bus de touriste. Mais c'est incroyablement beau. C'est désormais un parc naturel. On "randonne" (ou plutôt on marche gentiment) pendant une petite heure, au milieu de ces lacs bleu turquoise. La baignade est interdite pour protéger la biodiversité locale. L'entrée coûtait 15e en 2009, et clairement, ça valait le coup. Sortir : La Croatie a misé sur un tourisme festif. Elle est vendu comme un pays où l'on s'amuse. Il y a donc beaucoup de bars et de boîtes de nuit. L'alcool n'est en effet pas cher. Plein de petits bars avec terrasse pour l'apéritif. J'ai en revanche détesté les boîtes de nuit (mais je n'aime pas spécialement ça) que j'ai trouvé très kitsch. Ils passaient de la mécano qu'ils essayaient de rendre un peu électro, et à l'époque, ils passaient dix fois par soir "Tonight Gonna Be a Good Night" des Black Eyed Peace, au milieu de tout ça. De plus, je trouvais les gens beaufs (beaucoup de petites anglaises bourrées / de riches roumaines qui dansaient à poil). Bref, même dans les boîtes supposées être les plus classes, c'était un peu caricatural, et plutôt cher. Manger : Je m'attendais à ce que les restaurants soient moins cher. Dans l'ensemble, comptez 10e pour une pizza ou des pâtes, comme en France donc. En revanche, les plats de poisson ne coûtent rien du tout. Et ça, c'est franchement à essayer : les poissons sont méga frais, super bons, pour environ 7/8e. Sinon, les supermarchés sont relativement bon marché (pas ceux des centres touristiques, mais les "vrais" supermarchés pour croate). Il y a aussi beaucoup de marchés primeurs très bon marché. Culture: Mort et archi mort. Il y avait bien deux ou trois mini-musées tout pourris à Trogir et Split. A Dubrovnik, je n'ai pas eu le temps. Split organisait un festival d'opéra en plein air qui avait l"air pas mal une semaine après notre départ. Mais c'est la seule manifestation que j'ai trouvée. Bilan : Une jolie destination. C'est bien pour ceux qui veulent partir pour alterner plage et fête. Moi je me suis ennuyée. Avoir visité le pays en van m'a permis de me distraire. Je pense qu'il n'est pas très intéressant de rester plus de deux jours dans les villes que j'ai visitées. C'est un voyage qui m'a plutôt déçue je dois dire. Mais pour les gens qui ne sont pas habitués à voir la mer, c'est juste magnifique !
  7. Ahmose

    Le topic des shopaholic

    Moi je préfère acheter des ballerines Bloch. Elles sont moins chères, plus confortables. En plus, en 36, je les prend au rayon enfant et elles ne coûtent "que" 80e. Là j'ai eu une paire en soldes pour 30. Ce sont les restes de mes années de danse classiques : les chaussons Bloch sont nettement plus apprécié que les Repetto. Elles sont très souples, et très agréables. J'ai l'impression de porter mes demies-pointes, mais avec une vraie semelle, contrairement aux Repetto souples dont elles me donnent l'impression d'être dans la rue avec de vrais chaussons. Les plus rigides sont mieux semellées, mais elles sont plus blessantes. Bref : Bloch j'aime mieux et ils ont de beaux modèles !
  8. Ahmose

    Le topic des shopaholic

    Moi, c'est l'inverse. J'ai un grave souci du haut de mon mètre 62. J'ai les hanches très basses, et par extension, de petites jambes, même par rapport à ma taille de naine. En fait, selon mon kiné, je suis "disproportionnée". Mon bassin est plus bas qu'il ne devrait (j'ai un long cou, et un long buste), mes cuisses font la taille "normale", et mes mollets se rattrapent en étant trop court. Donc en robes, les tailles 1 me vont toujours au genou, c'est très bien (sinon, j'en ai déjà prété une à Mischa, ça lui allait en tunique). Mais : petites jambes = petits bras. La plupart du temps, je fais des revers. Mais récemment, j'ai du faire faire un ourlet de manche. Et ça coute une blinde parce que "ce n'est pas fréquent". Le souci, c'est simplement le prêt à porter. De base, nous ne sommes pas tous taillés de la même façon. Les marques ont des progrès à faire, bien sûr, mais on ne peut pas trop leur en demander. On a tous des proportions qui nous sont personnelles. La grande heure de la couture où l'on s'habillait soi-même sur-mesure est terminée. Et c'est dommage pour nos silhouettes. Dépend des branches ! Dans les formations de cadre de la fonction publique d'état (qui sont donc des catégories A, comme les inspecteurs des impôts du reste), indépendantes des branches finance/trésor public, sécurité sociale (donc, dont l'URSSAFF), police/gendarmerie/défense qui ont leurs propres concours et formations, on t'explique que même à l'école, c'est costume (ou robe de standing équivalent) obligatoire. Pareil en administration. Là je vais être incorporée dans le cadre de ma formation à un service de commande publique d'un SDIS (les pompiers quoi), et ils sont tous en pinguoins. A l'inverse, tous les services territoriaux équivalents que j'ai visités (dans la même région) sont beaucoup plus décontractés. La chef de service de la commande publique de la métropole Nice Cote d'Azur m'a reçue un jean avec un t-shirt à paillettes de pouff niçoise, et au CG06 j'ai vu une responsable des marchés publics en robe longue (type robe longue d'été). Tout dépend des secteurs. Mais la FP d'Etat est une sorte de bastion d'irréductibles intellectuels dont les cadres sups se sentent gardiens des traditions élitistes bourdieusiennes (excise corporelle des dominants, tout ça tout ça).
  9. Moi c'est ça qui me choque : pourquoi parler de la relation d'une institution créée de toute pièce avec un fait naturel ? Le mariage homosexuel serait déconnecté de ce fait naturel qu'est la procréation. Mais l'institution mariage, qui n'a rien de naturel (la seule chose naturelle c'est procréer l'enfant), n'est-elle pas déjà déconnectée de ce fait naturel puisqu'elle est artificielle ? Le mariage quitte de lui-même le domaine naturel en artificialisant, en rajoutant, à un fait naturel. Je suis très dubitative sur la pertinence de cet argument.
  10. Ahmose

    Le topic des shopaholic

    J'ai mis de l'huile d'arbre à thé, j'ai l'impression que ça a amélioré la situation ! (et j'ai les mêmes problèmes que toi sur tout le reste). J'ai pris énormément d'antibio dans mon enfance, étant sujette des sinusites chroniques infectieuses et des bronchites asthmatiformes contre lesquelles il n'y a rien d'autre à faire que de désinguer les microbes. Jusqu'alors, j'avais des problèmes de maux de ventre et de transit, et des démangeaisons. Ca ne fait qu'un an ou deux, alors que ma consommation médicamenteuse a réduit par 10 par rapport à mon enfance, que j'ai des manifestations de plus en plus désagréables, dont, les mycoses. L'an dernier, j'en ai eu une à l'estomac, j'avais l'impression d'avoir une salière sur la langue et du fer dans le ventre. Cette année, ce sont les gencives (ça brûle, mais ça ne se voit pas). Sans oublier les désagréments intimes bien sûr. Bref : les antibiotiques, c'est l'angoisse, et en vieillissant, ça empire !
  11. Ahmose

    Le topic des shopaholic

    Même affaire que toi ! J'ai enchainé infection urinaire, gingivite, otite et sinusite en deux mois, et ma peau sèche avec l'arrivée de l'été est grasse, et j'ai comme toi, des boutons sous peau sur les joues. C'est un peu rouge, c'est laid, je suis au bout de ma vie...
  12. Ahmose

    Le topic des shopaholic

    Les Clinique sont bien, et presqu'aux prix supermarché (environ 17e, quand un L'Oréal se vend 14). Ils pourraient t'aider Kamia : ils travaillent en finesse sur la longueur, et le léger recourbement. Ca donne un résultat très fin, très naturel, et très féminin. Mais pas assez efficace quand on a des petits cils / sans volume. Dior je les déteste, ils m'irritent les yeux, je me gratte pendant des heures. Je ne sais plus si je vous en ai parlé. J'ai gagné quand je bossais en parfumerie celui avec la brosse tournante (45e tout de même). Bah c'est tout pourri. Et ça gratte les yeux.
  13. Ahmose

    Le topic des shopaholic

    C'est l'utilisation initiale (contrairement au savon d'Alèp qui est destiné à se laver, mais la plupart des savons que l'on trouve sont des savons de marseille et non d'Alèp). Tous les dermato t'expliquent que c'est une plaie commerciale, et que contrairement à ce qui se dit, on ne se lave pas avec. Mon arrière grand-tante corse qui vivait dans une maison troglodyte sans électricité en 1990 encore, m'a expliqué quand j'étais petite et qu'elle a découvert la télé à Nice que "les gens à la télé disent n'importe quoi, y a que les hommes qui utilisent ça, les femmes jamais, c'est pour la lessive". Je la prends comme une référence des us et coutumes traditionnels. Plus largement, je crois en tous cas les différents dermato que j'ai rencontrés ET les effets du savon sur la peau (moi j'ai mal après). En revanche, si tu supportes mal les lessives chimiques, c'est au top pour le linge. Et si tu veux laver ton sol écologiquement, ça te récure tout (deuxième gage de non confiance pour mettre sur la peau)
  14. Ahmose

    Le topic des shopaholic

    Et rappelons l'impérative lutte contre le savon. Moi j'en suis interdite depuis toute petite. C'est MAUVAIS et asséchant. Et pareil pour toute la smala de gels douche de la télé (mention spéciale de ma dermato : le pîre du pire de toute la pirerie geldoucherie du monde, c'est Tahiti et Fa) Le savon de Marseille, c'est POUR LAVER LE LINGE OU LE CARRELAGE ! Utilisez des surgras (Vendôme ou Cadum en proposent de pas trop chers en supermarché) ou des spéciaux de parapharmacie plus adaptés à votre peau. Et pour les peaux très sèches : la Trixéra + d'Avène requinque bien ! Prenez une petite ampoule de vitamine D au coeur de l'hiver. Votre carence de parigots qui ne prennent pas le soleil ne vous aide pas à fixer le calcium sur les os, et l'hydratation dans la peau. Enfin, une petite cure d'oméga 3 si ça tiraille (ou de gélules d'huile de bourrache) !
  15. Ahmose

    Le topic des shopaholic

    Avoir un lave-vaisselle et/ou une femme de ménage
×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.