Aller au contenu

Flashy

Members
  • Compteur de contenus

    2 378
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Flashy

  • Rang
    Cas social
  • Date de naissance 10/12/1987

core_pfieldgroups_1

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

core_pfieldgroups_2

  • Gender
    Male
  • Location
    92
  1. Flashy

    Revue de presse

    C'est de l'ironie, le "pas du tout extrémiste", j'imagine? L'Ukraine n'est pas exemplaire. Nous non plus. Franchement, qu'elle risque la prison pour la destruction de biens publics, a fortiori lorsqu'il s'agit de la destruction d'un bien commémoratif à la mémoire de millions de morts, désolé mais je n'arrive pas à la plaindre.
  2. Flashy

    Revue de presse

    Le nouveau timbre est inspiré par une Femen : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/07/14/20002-20130714ARTFIG00112-le-nouveau-timbre-marianne-a-ete-devoile.php Ce que confirme le dessinateur : http://www.liberation.fr/societe/2013/07/15/marianne-aurait-ete-une-femen_918384 A noter aussi l'asile qu'on offre à cette extrêmiste, "menacée" en Ukraine car elle a scié une croix catholique pour dénoncer l'Eglise orthodoxe russe (...), croix catholique qui était, d'ailleurs, une croix commémorative de massacres subis par Staline (des centaines de milliers, voire des millions de morts de faim...). Suite à cette action, on lui offre l'asile. Et on lui fait un timbre symbolisant la République. Bref, tout va bien, c'est le progrès
  3. Flashy

    Sarkozy : une dérive sécuritaire?

    Au fond, on ne sait pas encore précisément ce qu'il s'est passé. La seule chose plus ou moins confirmée, c'est le vol du portable d'un secouriste. Que déduire de ce vol de portable? Pas grand-chose, en tant que tel. En faire une généralité absolue m'apparaît excessif. Même sans cela, toutefois, l'existence de zones de non-droit est bien connu. Et le comportement asocial voire antisocial de certains individus l'est tout autant. Que cela se manifeste ici ou non n'apporte rien de plus au diagnostic. Il y a bien eu des attaques de RER, il y a bien eu, à Toulouse, des "jeunes" frappant aléatoirement des passants pour s'amuser, à Tourcoing un type s'est fait lapidé pour qu'on puisse lui voler son portable, à Lille (il me semble) un type a été séquestré chez lui et dépouillé parce qu'il était blanc et ainsi de suite. Sur le diagnostic, on peut être d'accord : il existe une petite frange de la population qui rejette tout humanisme. Le terme de "barbare" ou de "sauvage" m'apparaît excessif. Celui de prédateur m'apparaît convenir mieux. La cause? Est-ce l'absence de l'Etat? Pourtant, l'école publique est bien présente. Les services publics aussi. Et les transports publics, qui sont plus présents que dans certaines régions françaises. Et lorsqu'ils sont présents, il y a une tendance à les caillasser/à brûler des institutions. Est-ce une réaction normale et naturelle lorsqu'on dénonce l'absence d'Etat? Je ne le pense pas. La pauvreté? Certes, c'est un facteur...mais il n'excusera rien. L'écrasante majorité des ouvriers et employés sont d'honnêtes gens. Une réaction au racisme? Ou l'immigration? Stupide : certaines vagues d'immigration (asiatique par exemple) connaissent une intégration bien meilleure (avec un réseau d'entraide communautaire efficace, j'ai l'impression) et une délinquance moindre. Sont-ils moins victimes de racisme? Pas sûr. Je me souviens d'une manifestation, il y a quelques années, des asiatiques pour demander la protection de l'Etat contre les racailles (originaires du continent africain) qui les dépouillaient. Le produit d'une société d'individus égoïstes, cupides et amorphes? Sans doute, oui. Nous sommes de moins en moins capables de faire société ; nous désagrégeons tout les éléments collectifs permettant de cimenter une société. Chacun pense ce qu'il veut, fait ce qu'il lui plaît, le seul principe vague serait "il ne faut pas nuire à autrui". Et c'est tout. Ce seul principe moral n'assure visiblement pas la cohésion d'une société comme la nôtre. Quant à la cupidité, disons que l'argent est une valeur centrale, qui remplace la morale, la religion et devient la mesure de la réussite individuelle. Quant aux individus amorphes, c'est ce qu'on peut appeler la passivité, la résignation, la perte du civisme. Le produit de la lâcheté politique? Ce qui comprend une partie de l'administration et de sa hiérarchie, les supérieurs hiérarchiques lâchant les agents de terrain (professeurs, policiers ou que sais-je encore). L'aversion au risque a triomphé sur les principes. Il n'y aura aucune solution. Trouver des bouc-émissaires pourra distraire, mais ne changera rien. Chacun accusera le camp d'en face, et rien ne sera fait. La société française va petit à petit se désagréger, c'est ainsi. Le risque est connu ; l'inaction prévisible.
  4. Flashy

    L'euthanasie

    http://www.lemonde.f...24_1651302.html Malgré l'avis négatif du CCNE, ils vont vouloir faire passer le projet de loi. Là, pour l'instant, les promoteurs de l'euthanasie se rangent derrière les sondages, comme d'autres ont pu le faire pour le mariage gay. Quand les sondages seront en leur défaveur, ils brandiront un grand principe -égalité dévoyée ici, dignité malmenée là-. Faut réaliser que l'arrêt d'alimentation ou d'hydratation ont été soutenu par les associations pro-euthanasie, afin de renforcer leurs positions en utilisant ensuite cela à leur avantage. Il faut aussi noter que tout le monde est d'accord, ou presque, pour dire qu'avant de créer un dispositif nouveau de nature à heurter frontalement nos grands principes, on devrait déjà essayer d'appliquer ce qui existe... Enfin, bon, au fond j'espère qu'ils tenteront de passer en force quand même. Ils ont pas encore compris l'origine des manifestations massives. S'il faut aller plus loin pour enterrer ce genre de lois sociétales, soit. Et le faire juste avant les municipales, c'est un mouvement tacticien frôlant la folie. Cela dit, pour le mariage gay on avait la loi de sécurisation de l'emploi en même temps ; là on aura la loi des retraites en même temps. De là à penser qu'on utilise les lubies des uns et des autres comme diversion...
  5. Flashy

    Revue de presse

    Je suis en RH. Je m'en cogne un peu des recommandations. Un type qui a un CV médiocre, mais recommandé, je m'en tamponne le c** avec une babouche. Et un an de stage, ça passe encore. Le souci commence à venir si t'as trois, quatre ans de stage. Là, ça commence à être épineux. Evitablement, on se demande : pourquoi?
  6. Flashy

    Revue de presse

    http://www.economist.com/news/leaders/21579850-note-turkeys-prime-minister-among-others-winning-elections-not-enough-zombie-democracy J'aime bien cette partie : C'est à propos de la Turquie. C'est triste de voir que, dans certains pays, on puisse entendre des arguments purement légalistes du type "j'ai été élu" "c'est dans mon programme". La réponse policière à des manifestations pacifiques, c'est d'un méprisable !
  7. Flashy

    Revue de presse

    Oui, ce dont je parle, et qui éveillait la méfiance des RH, c'est 3 ou 4 ans de stage après la fin de tes études. Cela éveille la suspicion. Et rallonger ses études à l'infini, ça peut éveiller le soupçon aussi.
  8. http://assembly.coe.int/ASP/Doc/XrefViewPDF.asp?FileID=20002&Language=FR Le Conseil de l'Europe condamne les violences policières dont ont été victimes les manifestants contre le mariage homosexuel en France. Il condamne aussi, par la même occasion, la répression d'Erdogan. Fichtre, les salauds du Conseil de l'Europe donne raison quant à l'usage excessif de la force et quant à la partialité médiatique. Mais après tout, la démocratie c'est que le principe majoritaire, pas le respect des principes d'indépendance des médias, d'usage justifié de la force ou de respect des libertés fondamentales, n'est-ce pas?
  9. Flashy

    Revue de presse

    Oui, on peut galérer en droit, notamment dans certaines spécialités. Je parle pour ce que j'ai pu voir. Je finis un taff en RH, là, et j'ai eu à m'occuper de CV. Bah y a des CV de docteurs en droit qui n'ont aucune chance professionnellement, au sein d'une entreprise. Je pense ici à un docteur en droit international, avec une thèse sur les sociétés militaires privées (j'ose pas donner trop d'infos, on peut le retrouver très facilement). Il avait un CV impressionnant, avec des expériences diverses dans plusieurs domaines touchant surtout au droit public. Mais on pouvait pas le recruter, il correspondait pas au profil... Il y a d'autres pièges, qui m'attristent : par exemple, je pense à un CV d'une nana qui a enchaîné les stages 3 à 4 ans durant. Bah c'est stupide, mais une méfiance s'installe : pourquoi est-elle en stage depuis si longtemps? C'est un sacré cercle vicieux. Je peux multiplier les exemples. Tout ça pour dire qu'on peut galérer, oui, un problème dans le profil pouvant être difficile à surmonter.
  10. http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/couples-gay-le-mariage-un-passage-oblige-avant-d-adopter_1261526.html On aura attendu que la loi soit votée pour expliquer que le mariage sert à l'adoption, qui sert à rentabiliser les IAD. On notera aussi la demande implicite d'étendre la reconnaissance aux femmes. La mère ne sera plus celle qui accouche. Mais bon, changer les définitions de ce qu'est être parent, mère ou père, ça regarde que les homosexuels je suppose.
  11. Flashy

    Quand la gauche s'éveillera...

    Marine Le Pen aussi, visiblement. Moi, ça me dérange un peu qu'elle paie son compagnon avec l'argent du Parlement Européen, a fortiori si elle y glande rien. Niveau transparence, éthique, moralité publique, ça me titille.
  12. Flashy

    Quand la gauche s'éveillera...

    Sur l'assiduité des parlementaires européens : http://www.parlorama.eu/fr/2009/05/test-le-monde/ Et sur Mélenchon et Le Pen : http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2012/06/marine-le-pen-et-jean-luc-m%C3%A9lenchon-en-d%C3%A9pit-de-tout-ce-qui-les-s%C3%A9pare-id%C3%A9ologiquement-ont-des-points-communs-outre-qu.html Morceaux choisis, pour les flemmards :
  13. Cette incitation ne devrait pas se faire via des points. C'est un peu comme mettre une épreuve au bac "d'équilibre nutritif". OK, santé publique, toussa, mais c'est pas le but du baccalauréat, ni de la licence, ni du master d'avoir un corps musclé et une alimentation saine. Après, pour ceux qui font de la compétition, je peux comprendre. C'est une juste compensation.
  14. Flashy

    Quand la gauche s'éveillera...

    Je ne suis pas certain que l'article soit juste, bien qu'il soit très intéressant. Par exemple, la dédiabolisation ne peut pas fonctionner sur le programme : la dédiabolisation, c'est de la forme, de la com'...cela n'implique pas de changer ses idées. Si pour se dédiaboliser, le FN doit adopter le programme du PS, bah je crains que ce ne soit pas dans ses intentions. Et je ne crois pas que Libération et autres participent volontairement à une stratégie de dédiabolisation. Ils s'amusent à se faire peur. Ce qui n'est pas vraiment nouveau : le FN a toujours servi d'épouvantail. Mais au niveau de la com', le FN a changé. Papa Le Pen n'est pas Marine Le Pen, au niveau de la forme. Déjà, Marine Le Pen est une femme. Je ne suis pas un spécialiste, mais cela peut jouer pour rendre l'image du FN moins "fasciste" (un grand borgne aimant les bottes de cuir et ayant une tête de chien méchant, ça correspond plus à l'archétype du "méchant", si je puis dire). D'où, aussi, la stratégie de miser sur des jeunes, issus de la société civile : ça correspond au discours anti-système, et ça permet de dédiaboliser : comment reprocher Vichy ou ce qui a pu se passer en 1985 à un mec de 23 ans, ou à une petite blonde de 22 ans? Sur le fond, le FN se détache de Vichy. Sur la forme, ils misent sur la jeunesse, avec un discours de rupture avec les vieux du système qui, depuis 30 ans voire plus, nous mènent au gouffre. Je ne peux m'empêcher que cette stratégie du FN, qui n'est pas due aux journalistes, a des effets.
  15. Flashy

    Revue de presse

    http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/06/clement-meric-militant-extreme-gauche-mort-agression-skinheads_n_3394136.html Voilà ce que disait la presse, le 6 juin 2013. Enfin, une certaine presse. Je peux t'en retrouver qui parlent de lynchage. Pour résumé : les skinheads ont agressé, attaqué, tué, ils ont attendu Clément Méric et l'ont passé à tabac. Chacune de ces affirmations est discutable. Et un mec te saute dessus, dans ton dos : tu te défends. Faut arrêter de déconner. Surtout quand t'as deux autres mecs là pour te taper à deux mètres. Donc oui, tu mets un coup de poing voire deux (c'est un peu ça, le concept d'une bagarre. C'est pas brillant, certes, mais bon). Le mec en est mort, c'est triste, un fait divers tragique. Ni plus, ni moins.
×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.