Aller au contenu

Vorian

Members
  • Compteur de contenus

    3 221
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Vorian a gagné pour la dernière fois le 11 mars 2011

Vorian a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Vorian

  • Rang
    Membre
  • Date de naissance 27/06/1989

core_pfieldgroups_1

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

core_pfieldgroups_2

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris VII
  1. Et vous lobotomisez les élus de l'asso immédiatement après le vote ?
  2. Oui quand je disais le détail, c'était plus pour savoir ce qu'on voté les élus étudiants en fait.
  3. Vorian

    Candidatures M2 2016

    Les réponses pour le M2 sécurité défense ne sont pas délivrées toutes en même temps, si vous vous connectez sur le site de la fac et que vous voyez que votre dossier n'a pas été traité, pas de panique.
  4. Je sais que c'est borderline hors sujet, mais est ce qu'on peut avoir le détail du vote du CA concernant l'élection du Président ?
  5. Je me permets de bump ce post pour rappeler que les anciens sont toujours à votre disposition pour répondre à vos questions, ici ou sur Facebook.
  6. Kingeri est une entreprise regroupant un centre de compétence, digiThink, et de production, Blocklab, entièrement dédiée à la technologie « blockchain ». L'objectif de KINGERI est de développer une approche innovante dédiée aux enjeux de la technologie blockchain en accompagnant les entreprises et les acteurs publics dans la maîtrise de ce nouvel environnement. Elle accompagne la compréhension de la technologie «blockchain » et des concepts qui lui sont liés par la mise en place de pilotes et de PoC, notamment à destination du secteur bancaire et financier. Le groupe Kingeri recherche un(e) stagiaire Analyste disposant d'excellentes capacités rédactionnelles en français et en anglais, qui sera amené à travailler sur la technologie « blockchain » et le secteur bancaire / financier. Contact : [email protected] ou par MP. L'offre : https://www.dropbox.com/s/t03hbiuvg5zgbkn/StageKingeri.pdf?dl=0
  7. Vorian

    Master 2 Sécurité et Dynamiques industrielles

    Bonjour Ahmed, Je n'ai pas de connaissances particulières sur ce master, mais je peux déjà répondre au sujet de la mention : c'est une mention "classique" qui apparaît sur la plupart des pages de présentation des masters. Je ne vois pas très bien en quoi c'est un M2 "très sensible" mais peut être que ça m'échappe: en tout cas si tu prends la peine d'aller voir la liste des étudiants de 2014/2015, tu verras qu'il y a un certain nombre d'étrangers (stagiaires de l'EG, probablement, mais étrangers cependant). Je pense que le meilleur moyen pour toi de te renseigner est soit de contacter l'association des anciens (http://a2d2.org/contacts/), soit de contacter directement M. le Professeur Roche (Il est sur Linkedin, et sinon tu dois pouvoir trouver avec un peu de débrouillardise une de ses adresses, que j'imagine nombreuses : @u-paris2.fr, @ihedn.fr, etc). Je commencerais par l'annuaire de l'IHEDN si j'étais toi (Quitte à faire un séminaire jeune, ça ne peut pas faire de mal pour ta candidature ) Je te souhaite bonne chance dans la suite de tes études ! E.
  8. UP : Pour tous ceux qui veulent poser des questions je vous conseille de le faire en écrivant un message à la page facebook du Master où des étudiants de cette année ainsi que des promotions précédentes s'efforceront de répondre au mieux à vos questions. https://www.facebook.com/secudefassas
  9. Bien sûr ! Les sujets de mémoires sont très divers et, contrairement à ce qui peut se faire ailleurs, totalement libres (on ne te donne pas une liste dans laquelle tu dois choisir un sujet). Dans ceux de cette année on trouve : - Le chef d'état-major des armées - Les forces du ministère de la Défense dans la sécurité intérieure - Le préfet de zone de défense - GIGN et RAID - La coproduction de sécurité civile - La déontologie des forces de sécurité - La pertinence du droit humanitaire dans les conflits contemporains - La protection des réfugiés au Liban Bonne journée à toi Edouard
  10. Bonjour Segovie, Je n'ai pas connaissance de l'ensemble des parcours de mes camarades mais pour ceux que je connais, tous on une expérience dans un des domaines du master 2 (PMS, stage, IHEDN, etc), à l'exception d'un étudiant qui avait fait un Master 1 droit des affaires (Je ne sais pas s'il a fait des stages, mais en tout cas pas en sécurité / défense) et peut être d'un aspirant journaliste. Je ne te dis pas que c'est rédhibitoire, simplement que c'est un témoignage simple et efficace de ton intérêt pour ces questions. Témoigner de cet intérêt, c'est tout l'enjeu de ton dossier de candidature : si tu y arrives par d'autres moyens, je ne pense pas que cela soit rédhibitoire. Ceux qui n'ont rien fait de cela se destinent soit au barreau, soit au journalisme, soit à des concours administratifs type douanes, etc (comme les autres quoi). C'est possible, il ne te rira pas au nez. Passe une bonne fin d'après midi! Edouard.
  11. Bonsoir, Écrite à la main, encre noire de préférence. Ce n'est absolument pas grave si elle fait plus d'une page. Edouard
  12. Bonjour Hugo, ça me parait tout à fait jouable. Tu peux me détailler tes objectifs en MP si tu veux plus de précisions. Il faut bien réaliser que les critères d'admission en M1 sont totalement déconnectés des critères d'admissions en M2, les premiers étant établis par le conseil d'administration et les seconds étant à la discrétion du directeur de Master 2. Si certains directeurs de Master 2 (particulièrement ceux des M2 affaires) exigent deux mentions ou un certain niveau dans certaines matières, d'autres, tels que M. le Professeur GOHIN, s'attachent davantage à ta personnalité et ta motivation. Bonjour Pierrearno, De rien, c'est à la fois ma mission, mon plaisir et dans l'intérêt du Master, et donc quelque part dans mon intérêt Monsieur le Professeur GOHIN n'exige pas de mention. Dans la plupart des masters tes notes sont le critère principal et ta personnalité, ta motivation sont accessoires : pour le M2 sécurité défense, c'est l'inverse. Plus que tes relevés de notes, la pièce majeure de ta candidature est ta lettre de motivation. Concernant l'expérience professionnelle, je pense que nous sommes tous conscients, M. le Professeur GOHIN également, qu'obtenir des stages dans la PN est difficile, davantage encore quand tu veux faire autre chose que de l'observation. Dans les aspirants policiers de la promotion je ne crois pas, sauf peut être à l'exception d'un, qu'aucun ait d'ailleurs fait autre chose que des "stages" d'observation. Tu peux toujours devenir citoyen volontaire : ce n'est pas très exaltant mais dans le temps qui te reste c'est la seule chose qui me vient à l'esprit et qui soit réalisable. Personnellement j'ai eu beaucoup plus de facilités que toi puisque je m'intéresse davantage à la défense qu'à la sécurité. Avant d'entrer en Master 2 j'ai suivi le 74ème séminaire jeunes de l'IHEDN, effectué une préparation militaire supérieure à l'EAI, et grâce aux ateliers de professionnalisation d'Assas, suivi en L3 l'option "de la robe d'avocat à l'uniforme d'officier" animé par un Saint Cyrien, et en M1 l'option "Gestion de crise" en partenariat avec l'EOGN. De stage à proprement parler, je n'en avais pas. Comme je l'ai dit plus haut, la lettre de motivation est la pierre angulaire de ta candidature. A mon sens il faut sortir de ce que tu peux faire d'ordinaire - ce que je fais aussi la plupart du temps - c'est à dire des lettres aseptisées, cliniques : j'ai fait ça, je veux faire ça, voilà pourquoi votre master est parfait, blablabla. Je ne te dis pas que cette progression est mauvaise, simplement qu'il faut s'attacher à l'humaniser le plus possible. Il faut que tu parles de toi, vraiment de toi. Il faut que M. le Professeur GOHIN puisse apprendre à te connaître à travers cette lettre. Pas seulement ton parcours académique, mais ta personnalité, ta movitation, tes valeurs, etc. Il faut qu'à la fin, il sache un peu qui tu es, pas seulement que tu es un étudiant brillant qui aura son master sans difficultés. Je pense que c'est comme ça que certains de mes camarades avec des profils un peu plus atypiques, voir avec moins d'expérience ont réussi à faire la différence. Si vous avez d'autres questions n'hésitez pas. Edit : PS, excusez-moi pour le tutoiement, c'est une sale habitude qui revient vite quand je suis sur ce forum. Edouard
  13. Petit up : le master a été classé premier dans la catégorie "sécurité globale et défense" du classement SMBG de l'année : http://www.meilleurs-masters.com/master-securite-globale-et-defense.html
  14. Bonsoir Anne, Le master 2 Sécurité Défense s'adresse avant tout à des étudiants voulant passer des concours ou poursuivre dans la voie universitaire, c'est pour ça que tu n'y trouves aucune spécialisation "franche". Je ne pense pas qu'il te serait bénéfique pour devenir avocat spécialisé dans les questions terroristes. En revanche si tu veux des cours très axés terrorisme il y en a quelques un en MOOC, notamment sur https://www.coursera.org/ J'ai moi même suivi "Terrorism and Counterterrorism : comparing theory and practice" et il me semble qu'il y a des modules sur le droit international pénal applicable au terrorisme. Je n'ai malheureusement pas connaissance de formations plus adaptées à tes recherches du moins au niveau M2. Je t'invite à te renseigner sur l'institut de criminologie qui me semble à des choses très intéressantes à offrir aux pénalistes, et au master 2 droit et stratégie de la sécurité dont la maquette m'avait apparue plus "professionnalisante". Je te souhaite bon courage dans tes recherches, j'espère que parviendras à trouver quelque chose qui te conviendra! Bonne soirée Edouard.
  15. Merci à tous d'être venus si nombreux pendant le forum des formations ! La rencontre avec M. le Professeur GOHIN aura lieu le mardi 25 mars à 17h15 au centre Assas, la salle n'a pas encore été annoncée. Je reste bien évidemment à votre disposition pour répondre à vos questions, n'hésitez pas !
×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.