Aller au contenu

Stropratic

Members
  • Compteur de contenus

    133
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Stropratic

  • Date de naissance 08/08/1996

core_pfieldgroups_2

  • Gender
    Female
  1. Je n'ai pas les chiffres exacts mais nous étions plus de 100 à déposer notre candidature, environ 60 sont passés en entretien, et au final, on est 30 à être partis (15 pour Oxford, et 15 pour UCL). Pour l'oral, il y avait des questions sur la motivation de l'étudiant, sur les matières à prendre (sauf si tu as eu mention au DU de Common law, tu es obligée de prendre contract et tort à Oxford, mais tu peux choisir une troisième matière), des questions sur l'actualité anglaise (ex : Brexit), des questions plus personnelles par rapport à ton dossier (ex : pourquoi tu as fait tel ou tel diplôme d'université), ... Ils étaient deux professeurs à mener l'entretien: M. Cartwright qui vient d'Oxford (et enseigne dans le DU de Common law et le CDD Filière internationale), et M. Cavallini qui enseigne à Assas. Niveau conseils... ce qui semble avoir été important est : ton anglais, ta motivation, le fait que tu aies un projet académique et professionnel, ta sensibilité à certaines actualités, ... Bonne chance et n'hésite pas si tu as d'autres questions
  2. Stropratic

    Échange Erasmus avec l'Université de Birmingham

    Bonjour Je ne connais personne qui ait fait cet échange mais sache qu'il y a des classeurs à l'Action internationale, au centre Panthéon, regroupant des témoignages d'étudiants partis en échange. Certains ont mis leur mail dans ces classeurs et ont indiqué qu'ils peuvent être contactés. N'hésite pas à t'y rendre et à prendre des mails là-bas. Pour l'academic reference letter, tu peux peut-être demander à un chargé de TD avec qui tu t'entends bien et/ou avec qui tu as eu de bons résultats ? Cela paraît un peu étrange mais je connais des étudiants qui ont demandé de cette manière des lettres de recommandation pour d'autres dossiers (sciences po par ex). J'espère que ça a pu un peu t'aider
  3. Stropratic

    M1 Oxford

    Bonjour, d'après le site d'Oxford (https://www.ox.ac.uk/about/facts-and-figures/dates-of-term?wssl=1), la rentrée serait début octobre. Si les dates du Diploma in Legal studies correspondent bien à celle du Full Term, on rentre le 9 octobre. Apparemment, selon cette page (https://www.ox.ac.uk/students/new/firstweeks?wssl=1), il y a une semaine d'intégration avant la rentrée. N'hésite pas à te renseigner plus sur le site d'Oxford qui en fouillant peut s'avérer très complet et je pense que l'Action internationale ne va pas tarder à envoyer un mail (enfin j'espère). Hâte de te voir là bas
  4. Le 22 mars 2016, les étudiants d’Assas seront appelés à élire leurs représentants étudiants. Souvent accusés de ne « servir à rien », ceux-ci sont pourtant votre principal relai auprès de l’administration. > Quels sont leurs rôles ? Tout d’abord, les représentants étudiants siègent dans les conseils de direction (dits conseils centraux) de l’université. Ils disposent ainsi : de 5 sièges au Conseil d’administration (CA) ; ce nombre passera à 6 en mars ! Actuellement, ces sièges sont répartis comme suit : Assas.net : deux sièges MET : un siège L'Alliance : un siège UNEF : un siège Le CA est également composé de 14 enseignants, de 3 représentants du personnel administratif et de 7 personnalités extérieures à l’université (venant de milieux divers : hauts fonctionnaires, industriels, milieu juridique…). de 12 sièges au Conseil de la Formation et de la Vie Universitaire (CFVU). Actuellement, ces sièges sont répartis comme suit : Assas.net : quatre sièges L'Alliance : trois sièges UNEF : un siège La Corpo : un siège La Boule : un siège UNI-MET : un siège UGES : un siège Le CFVU est également composé de 12 enseignants, de 4 représentants du personnel administratif et de 3 personnalités extérieures. Le poids des étudiants n’est donc pas négligeable au sein du CFVU. Mais à quoi sert ce conseil ? On dit souvent qu’il est « l’antichambre » du Conseil d’administration. En effet, la plupart du temps, les décisions prises en CA doivent au préalable être approuvées par le CFVU. Sa compétence touche les questions concernant l’organisation des études : formations, vie étudiante… De manière plus générale, relèvent également de ces conseils centraux : le vote du budget, l’approbation des comptes, la création de nouveaux diplômes, la modification des maquettes des diplômes, la création de postes d’enseignants… Le 22 mars, vous aurez à choisir deux listes : une pour le CA une pour le CFVU La répartition des sièges entre les listes candidates se fait à la proportionnelle. Plus une liste obtient de voix, et plus elle obtient donc de sièges, pour un mandat de deux ans. De même, plus une association ou un syndicat obtient de sièges, plus son influence est grande, et pas seulement au sein de ces conseils centraux. Les représentants étudiants sont en effet amenés à intervenir à d’autres occasions : ils siègent également au Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Etudiantes (FSDIE) : les étudiants aux conseils centraux y disposent de 2 sièges (un élu étudiant issu du conseil d’administration et un élu étudiant issu du CFVU) Comme son nom l’indique, le FSDIE finance les projets des étudiants qui le demandent et décide de la répartition des fonds. Exemples de projets financés par le FSDIE : Avocatr’L (4L Trophy), voyages d’étude (notamment dans le cadre des Master 2), concours de plaidoirie et d’éloquence… ils siègent aussi au Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) : les étudiants y disposent de 3 sièges. Les trois associations ayant obtenu le plus grand nombre de votes aux élections au conseil d’administration obtiennent un siège. C’est ce comité qui a vocation à connaître de nombreux problèmes du quotidien rencontrés par les étudiants et le personnel d’Assas : problèmes de chauffage, état des toilettes, état des amphithéâtres… Au premier semestre, Assas.net a ainsi parlé au CHSCT de l'existence des contrôles da sacs à l'entrée et de la procédure à suivre en cas de malaises en amphithéâtre. les élus étudiants sont également présents au conseil disciplinaire. Le conseil disciplinaire se réunit essentiellement pour juger des cas de triche aux examens. Il peut prononcer des sanctions allant du simple avertissement à l’exclusion définitive de tout établissement public d’enseignement supérieur. Si vous vous retrouvez un jour dans cette situation, sachez que vos représentants étudiants sont là pour vous assister et vous conseiller si vous le souhaitez. de manière plus informelle, les élus étudiants exercent également une certaine influence auprès de l’administration. Des réunions avec le Président sont en effet régulièrement organisées. Elles sont l’occasion pour les représentants étudiants de faire remonter les doléances des étudiants. En janvier 2014, Assas.net a ainsi obtenu du Président l’implantation d’amplificateurs de réseau au centre Assas. Les représentants étudiants sont également les interlocuteurs privilégiés de l’administration et peuvent servir d’intermédiaires entre leurs services et les étudiants. Assas.net a ainsi obtenu du service informatique l’amélioration des conditions de réservation des mezzanines et réclame constamment l’installation de nouveaux serveurs informatiques pour éviter les saturations en période de résultats. Enfin, de manière générale, les représentants étudiants sont à votre disposition toute l’année pour répondre à vos questions et vous conseiller ! Vous l’aurez compris, les élus étudiants ont donc un rôle assez important à jouer au sein de l’université. Il est donc essentiel d’aller voter si vous voulez être bien représentés (pour information, le taux de participation aux élections de 2014 était de l’ordre de 15 %) ! Si besoin, n'hésitez pas à contacter vos élus Assas.Net à l'adresse [email protected]
  5. Stropratic

    Procédure Civile - UEC 1

    Procédure civile - UEC 1 - Janvier 2016 - M. Brenner 3 points : La qualité à agir pour la défense d’un intérêt collectif 4 points : Les demandes incidentes 3 points : La prorogation volontaire de compétence
  6. Stropratic

    Droit International Public - UEC 1

    Droit international pubic - UEC 1 - Janvier 2016 - M. Alland Document autorisé : Manuel de droit international public, Denis Alland Question 1 (1, 5 point) : Les actes commis par les agents au-delà ou en dehors de leur compétence et le fait internationalement illicite de l’Etat Question 2 (3 points) : L’abandon en 2015 par la Cour de cassation de la jurisprudence NML Capital de 2013 : explication et enjeux Question 3 (2 points) : La Charte des langues régionales en droit interne français Question 4 (1, 5 point) : La doctrine Stimson en matière de reconnaissance d’Etat Question 5 (2 points) : Commentez brièvement ce considérant de l’arrêt CE, 19 juin 2015, req n° 381184, M. C, du seul point de vue des rapports du droit international et du droit interne. « Considérant qu’il résulte tant des principes de l’ordre pubic français que des conventions internationales signées par la France qu’en matière pénale,une personne condamnée par défaut doit pouvoir obtenir d’être rejugée en sa présence, sauf s’il est établi d’une manière non équivoque qu’elle a renoncé à son droit à comparaître et à se défendre. »
  7. Stropratic

    Droit du Travail 1 - UEF 1

    Droit du travail - Janvier 2016 - M. Cesaro Sujet théorique : dissertation « Les requalifications » Sujet pratique : commentaire d’arrêt Cass Soc 9 juillet 2015, n°13-21. 528 (n°1269 FS - D), Société La Carotte joyeuse c/ M. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l'arrêt suivant : Attendu, selon l'arrêt attaqué (Grenoble, 30 mai 2013), qu'engagé le 24 septembre 1999 par la société La Carotte joyeuse en qualité d'employé de vente, M. X...a été licencié pour faute grave le 18 octobre 2010 après convocation à un entretien préalable assortie d'une mise à pied conservatoire ; que contestant le bien-fondé de son licenciement, il a saisi la juridiction prud'homale de diverses demandes ; Sur les premier et deuxième moyens : Attendu qu'il n'y a pas lieu de statuer par une décision spécialement motivée sur les moyens annexés qui ne sont manifestement pas de nature à permettre l'admission du pourvoi ; Sur le troisième moyen : Attendu que l'employeur fait grief à l'arrêt de dire le licenciement sans cause réelle et sérieuse et de le condamner à payer certaines sommes à titre de rappel de salaire pour mise à pied injustifiée, d'indemnités de rupture et de dommages-intérêts pour licenciement sans cause réelle et sérieuse, alors, selon le moyen : 1°/ que constitue une faute grave le fait pour un salarié d'abuser de sa liberté d'expression en tenant des propos injurieux, diffamatoires ou excessifs, a fortiori lorsqu'ils s'accompagnent de violences physiques et sont tenus publiquement ; qu'en écartant la faute grave après avoir relevé que la lettre de licenciement reprochait à M. X...d'avoir injurié M. Y..., son supérieur hiérarchique, devant les clients, les autres commerçants et une employée et de lui voir lancé les clefs du véhicule de l'entreprise au visage, ce que le salarié ne contestait pas, de sorte qu'il était établi qu'il avait publiquement tenu des propos injurieux et agressé physiquement son supérieur hiérarchique, la cour d'appel n'a pas déduit les conséquences légales de ses constatations et a violé l'article L. 1234-1 du code du travail ; 2°/ qu'en tout état de cause, la cassation à intervenir de l'arrêt condamnant l'employeur à payer au salarié la somme de 8 350 euros au titre des heures supplémentaires (critiqué au premier moyen) entraînera l'annulation du chef de dispositif de l'arrêt ayant jugé son licenciement dépourvu de cause réelle et sérieuse, en se fondant sur le fait que le salarié pouvait avoir le sentiment légitime de travailler plus que de raison sans être rémunéré en conséquence, et ce, en application de l'article 624 du code de procédure civile ; Mais attendu qu'ayant retenu que, si la matérialité des faits reprochés au salarié était établie, il existait à tout le moins un doute sur les circonstances dans lesquelles ils s'étaient produits, notamment en raison de l'attitude de l'employeur confinant à de la provocation, la cour d'appel a pu en déduire qu'au regard de l'ancienneté du salarié et de leur caractère isolé, ces faits n'empêchaient pas le maintien du salarié dans l'entreprise et ne constituaient pas une faute grave ; qu'exerçant les pouvoirs qu'elle tient de l'article L. 1235-1 du code du travail, elle a estimé que le licenciement ne procédait pas d'une cause réelle et sérieuse ; que le moyen, inopérant en sa seconde branche, n'est pas fondé pour le surplus ; PAR CES MOTIFS : REJETTE le pourvoi ; Condamne la société La Carotte joyeuse aux dépens ; Vu l'article 700 du code de procédure civile, rejette la demande de la société La Carotte joyeuse et condamne celle-ci à payer à M. X...la somme de 3 000 euros ; Ainsi fait et jugé par la Cour de cassation, chambre sociale, et prononcé par le président en son audience publique du neuf juillet deux mille quinze.
  8. Stropratic

    Droit des Affaires 1 - UEF 1

    Droit des affaires 1 - UEF 1 - M. Torck (Equipe 2) - Janvier 2016 Documents autorisés : Code de commerce, Code civil Traitez au choix l’un des deux sujets suivants Sujet 1 : Consultation juridique Tristan Douille, Sophie Fonfec, son épouse, et Gérard Menvussa sont associés de la SARL « A BON PORK », spécialisée dans la fabrication de cochonnailles et dont le siège social est situé à Brest. Le capital social de 400 000 euros est réparti comme suit : Tristan Douille : 40% Sophie Fonfec : 25% Gérard Menvussa : 35 % La société gérée par Tristan, avec le soutien sans faille de son épouse, connaît d’importantes difficultés financières, au point que la semaine dernière, la Banque Route & Cie a menacé de prononcer la déchéance d’un des principaux concours bancaires accordés à la société en raison de règlements tardifs répétés. Par ailleurs, Gérard Menvussa a le sentiment désagréable d’être assez systématiquement tenu à l’écart des décisions prises au sein de la société, bien loin de l’esprit de partenariat qui avait présidé à sa constitution. Gérard Menvussa, qui craint que les difficultés que rencontre la société ne s’aggravent et qu’il finisse par être marginalisé au sein de celle-ci vous consulte sur plusieurs points qui le préoccupent grandement. 1) En premier lieu, Gérard Menvussa s’interroge sur la régularité de l’assemblée générale qui s’est tenue il y a deux mois. Trois projets de résolution étaient à l’’ordre du jour : a/ un projet de résolution portant sur une augmentation de capital de 500 000 euros au profit du cousin de Tristan Douille, Victor Chon. Si Gérard Menvussa ne conteste pas la possibilité de réaliser une augmentation de capital au profit d’un tiers à la société, il rappelle qu’en vertu de la loi, les décisions modificatives des statuts doivent être prises à la majorité qualifiée des deux tiers. Ayant voté contre cette augmentation de capital, il ne comprend pas que Victor Chon ait pu la semaine dernière libéré son apport. Comme seule explication, Tristan Douille a indiqué à Gérard Menvussa que son opposition à cette augmentation de capital était illégitime, celle-ci étant nécessaire pour que la société puisse surmonter ses difficultés ; b/ un projet de résolution portant sur la donation, par Sophie Fonfec, d’une fraction de sa participation à son fils, issu d’un premier mariage. Alors que les statuts de la société prévoient que les cessions entre ascendants et descendants doivent être soumises à l’agrément des associés statuant à la majorité des trois-quarts, alors que Gérard Menvussa a voté contre cet agrément, celui-ci est extrêmement surpris d’apprendre hier, que la donation a été reçue devant notaire, conduisant ainsi le fils de Sophie Fonfec à devenir associé de la société ; c/ un projet de résolution portant sur l’approbation d’une convention réglementée conclue entre la SARL « A BON PORK » et la SCI « PORK ET PIK », cette dernière étant contrôlée conjointement par Tristan Douille et Sophie Fonfec. Aux termes de cette convention, il est prévu que la SCI donne à bail un terrain à la SARL pour un loyer de 30 000 euros annuel. Gérard Menvussa qui considère ce loyer exorbitant, est révulsé par ce comportement qu’il juge malhonnête. 2) Gérard Menvussa se demande en second lieu si la gestion de Tristan Douille ne pourrait pas être remise en cause. D’une part le concours bancaire - d’un montant de 500 000 euros, dont le déchante du terme est sur le point d’être prononcée par la Banque Route & Cie a été conclu par Tristan seul, alors même que les statuts prévoient que tout acte dont le montant dépasse 200 000 euros doit faire l’objet d’une approbation préalable par l’assemblée des associés statuant à la majorité qualifiée des deux tiers. Au surplus, Gérard Menvussa indique que ce prêt a servi à acquérir de nouveaux équipements, tandis que les machines remplacées n’avaient que cinq ans et que les nouvelles fonctionnent en sous-capacité. Il faut dire que Tristan ouille était persuadé de décrocher un nouveau marché qui n’aura finalement jamais été conclu. D’autre part, Gérard Menvussa s’interroge sur le rôle exact tenu par Sophie Fonfec dans le gestion de la société. Il se dit, en effet, que c’est elle qui actuellement négocie avec la banque pour obtenir une restructuration de la dette de la société. Elle aurait au surplus négocié systématiquement les plus gros contrats conclus par la société depuis cinq ans et signé de nombreux chèques ou traites, notamment à l’époque où son mari, malade, était empêché d’assumer correctement la gestion quotidienne de l’entreprise. Que pensez-vous de tout ceci ? Sujet n°2 : dissertation Le prix de cession ou de rachat des droits sociaux Droit des affaires 1 - UEF 1 - M. Torck (Equipe 2) - Septembre 2016 Documents autorisés : Code de commerce, Code civil Traitez au choix l’un des deux sujets suivants Sujet 1 : Dissertation " L'intérêt social " Sujet 2 : Commentaire de l'arrêt de la troisième chambre civile de la Cour de cassation du 8 juillet 2015 Sur le moyen unique : Attendu, selon l'arrêt attaqué (Colmar, 2 octobre 2013), que la société civile immobilière du Musée (la SCI) a été créée par M. Charles X..., Mme Françoise Y..., M. René Z... et M. Jean-Marie A... ; que MM. René Z... et Charles X... ont été successivement gérants de la société jusqu'à leur décès ; qu'après le décès de Charles X..., l'assemblée générale de la SCI, convoquée par son administrateur provisoire, a, le 7 juillet 2009, nommé M. Marc X..., héritier de Charles X..., en qualité de gérant de la SCI ; que M. A... a assigné la SCI en nullité de cette assemblée générale ; Attendu que la SCI fait grief à l'arrêt d'accueillir cette demande, alors, selon le moyen : 1°/ que la nullité des actes de délibération des organes de la société ne peut résulter que de la violation d'une disposition impérative du titre IX du code civil ou de l'une des causes de nullité des contrats en général ; qu'en jugeant, sans même rechercher si ces irrégularités constituaient la violation d'une disposition impérative du titre IX du code civil ou l'une des causes de nullité des contrats en général que, faute d'agrément obtenu dans les conditions prévues par les statuts, les hoirs X... ne sont pas associés de la SCI, qu'ils ont néanmoins pris part à l'assemblée générale et à l'élection du gérant de la SCI par l'intermédiaire de M. Marc X..., si bien que l'assemblée générale qui s'est tenue irrégulièrement doit être déclarée nulle comme doit l'être par conséquent la désignation de M. Marc X... en qualité de gérant, la cour d'appel n'a pas légalement justifié sa décision au regard de l'article 1844-10 dernier alinéa du code civil ; 2°/ qu'en l'absence d'une réunion d'assemblée ou d'une consultation écrite, les décisions des associés peuvent résulter de leur consentement unanime, exprimé dans un acte ; que la SCI soulignait en pages 6 et 7 de ses conclusions d'appel que le fait par M. A... d'avoir lui-même désigné les hoirs X... en qualité d'associés dans sa demande du 24 mars 2009 tendant à la désignation d'un nouvel administrateur provisoire de la société et de n'avoir jamais contesté cette qualité lors de diverses procédures judiciaires était constitutif d'un agrément de la part de cet associé, l'agrément de Mme Y... s'étant quant à lui manifesté par son association à la requête aux fins de désignation d'un administrateur judiciaire initiée par les hoirs X... en octobre 2008 et par le pouvoir par elle donné à Mme X...- B... pour la représenter à l'assemblée générale du 7 juillet 2009 ; qu'en énonçant, sans s'expliquer sur ce moyen particulièrement opérant, que les stipulations des statuts relatives à l'agrément des héritiers s'imposent et que les héritiers de M. X... ne peuvent se prévaloir d'un agrément tacite, si bien qu'à défaut d'agrément obtenu dans les conditions prévues par les statuts, ils ne sont pas associés de la SCI, la cour d'appel n'a pas légalement justifié sa décision au regard des articles 134, 1853 et 1854 du code civil ; 3°/ que la SCI faisait valoir en page 8 de ses conclusions d'appel que dès lors que M. A... reconnaissait lui-même que la majorité simple était suffisante pour qu'un gérant, même non associé, soit valablement désigné, il suffisait du vote de Mme Y..., membre fondateur survivant de la société et titulaire de 30 parts sociales, et de celui du curateur de la succession Z..., représentant également 30 parts sociales, pour que la désignation du nouveau gérant puisse valablement intervenir ; qu'en jugeant nulle l'assemblée générale du 7 juillet 2009 et la désignation de M. Marc X... en qualité de gérant au seul motif que les hoirs X... ont pris part à l'assemblée et à l'élection alors qu'ils n'étaient pas associés faute d'agrément dans les conditions prévues par les statuts sans s'expliquer sur le moyen opérant ainsi soulevé par la SCI, la cour d'appel a violé l'article 455 du code de procédure civile ; Mais attendu qu'il résulte de l'article 1844 du code civil que seuls les associés ont le droit de participer aux décisions collectives de la société ; qu'ayant relevé que les héritiers de Charles X..., qui n'avaient pas obtenu d'agrément dans les conditions prévues par les statuts, ne pouvaient se prévaloir d'un agrément tacite et n'étaient pas associés de la SCI, avaient cependant pris part à l'assemblée générale et à l'élection des gérants, la cour d'appel, qui, sans être tenue de procéder à des recherches ou de répondre à des conclusions que ses constatations rendaient inopérantes, en a exactement déduit que l'assemblée générale qui s'était tenue irrégulièrement devait être déclarée nulle, comme la désignation de M. Marc X... en qualité de gérant, a légalement justifié sa décision ; PAR CES MOTIFS : REJETTE le pourvoi ;
  9. Stropratic

    réorientation

    Bonsoir, Tu peux d'ores et déjà télécharger le poly de droit civil de L1 Eq 1 à l'adresse suivante : http://www.assas.net/forum/topic/430622-2015-2016-droit-civil-equipe-1-m-lecuyer/ Pour le droit constitutionnel, M. Portelli a publié un manuel (http://livre.fnac.com/a8191627/Hugues-Portelli-Droit-constitutionnel) que tu peux emprunter à la BU de Vaugirard avec ta carte d'étudiant. Et bienvenue à Assas ! N'hésite pas si tu as d'autres questions.
  10. Stropratic

    "JurisDistrict": Vidéos de vulgarisation du droit !

    J'aime beaucoup ! c'est super intéressant d'étudier GOT sous un autre angle. Hâte de voir tes prochaines vidéos.
  11. Stropratic

    Nouveau sur le forum ? Présente toi ici !

    Bienvenue à toi N'hésite vraiment pas à nous poser toutes les questions que tu veux.
  12. Le jeudi 5 novembre 2015 à 15h, une consultante est venue présenter au centre Assas les activités de l’Association Pour l’Emploi des Cadres. Public intéressé : cadres (dont des juristes d’entreprise), entrepreneurs, jeunes diplômés, étudiants à la recherche d’un stage, d’un premier emploi et de conseils d’orientation, … Conseil général : Les étudiants, bien que pris dans leurs études, ne doivent pas oublier de songer à l’élaboration d’une stratégie d’insertion professionnelle. PrésentationAssociation paritaire, l’Apec accompagne les cadres tout au long de leur parcours professionnel ainsi que les jeunes diplômés issus de l’enseignement supérieur. Reconnue comme l’un des 5 acteurs nationaux du Conseil en Evolution professionnelle, le jobboard de l’Apec fait par exemple partie de celles les plus consultées de France. Riche de 500 consultants, l’Apec dispose d’un site spécialisé pour les jeunes diplômés (https://jd.apec.fr/home.html) proposant un ensemble de services gratuits utiles à la recherche d’emploi et de stages, de conseils d’insertion professionnelle et en évolution professionnelle. Les services Apec(https://jd.apec.fr/Emploi-stage/Mes-services-Apec/Nos-produits-phares/Un-consultant-vous-conseille) Service gratuit – conseils d’orientation : 0 809 361 212 Clés d’emplois - Objectif : améliorer votre CV, préparer vos entretiens de recrutement, rédiger vos candidatures, identifier les entreprises à cibler… - Forme : 2 à 3 entretiens en face à face dans un délai de trois mois dans le centre Apec le plus proche de chez vous - https://jd.apec.fr/Emploi-stage/Mes-services-Apec/Les-strategies-pour-trouver-un-emploi/Votre-projet-votre-strategie/Cles-d-Emploi Potentiel marché - Objectif : découvrir les tendances et les caractéristiques de votre marché et la route pour accéder à votre futur poste - Forme : Entretien téléphonique de 45 minutes - https://jd.apec.fr/Emploi-stage/Mes-services-Apec/Les-outils-pour-votre-recherche/Votre-marche/Votre-Potentiel-Marche Objectif candidature - Objectif : laisser votre CV et votre lettre de motivation pour qu’ils soient relus par des consultants spécialisés. - Forme : Entretien téléphonique de 45 minutes - https://jd.apec.fr/Emploi-stage/Mes-services-Apec/Les-outils-pour-votre-recherche/CV-Lettre/Objectif-Candidature Simulateur d’entretiens de recrutement - Objectif : mettez-vous à la place d’un recruteur ou d’un candidat le jour J et découvrez comment répondre les plus efficacement aux questions posées - Forme : En ligne. Possibilité de choisir la durée de la prestation - https://jd.apec.fr/Emploi-stage/Mes-services-Apec/Les-outils-pour-votre-recherche/Entretiens/Simulateur-d-entretien-de-recrutement Comprendre la démarche réseau - Objectif : découvrir l’utilité des réseaux, et la manière de les utiliser pour développer et entretenir votre réseau relationnel - Forme : Atelier collectif (une dizaine de personnes) de 4 heures. Possibilité de rencontrer des personnes aux parcours différents confrontées aux mêmes problématiques. - https://jd.apec.fr/Emploi-stage/Mes-services-Apec/Les-outils-pour-votre-recherche/Reseaux-mode-d-emploi/Comprendre-la-demarche-reseau Objectif Entreprendre « J’y pense » - Objectif : Développer une idée ou un projet de création d’entreprise - Forme : entretien téléphonique de 45 mins à 1 heures - https://jd.apec.fr/Emploi-stage/Mes-services-Apec/Les-strategies-pour-trouver-un-emploi/Devenir-entrepreneur/Objectif-Entreprendre-J-y-pense Observatoire de l’emploiFiches métiers - Contenu : fonctions attachées à chaque poste, état du marché, rémunération, … - Conseil donné : ne pas hésiter à se renseigner sur les conditions de rémunération du poste envisagé, et à consulter les offres Apec disponible pour chaque métier afin de connaître l’état du marché. Fiches régions - Contenu : état du marché dans chaque région de France - Conseil donné : utile à la fois pour un étudiant ayant besoin de conseils d’orientation et un jeune diplôme se posant des questions d’insertion professionnelle. Rapports et études - Contenu : études sur certains métiers et sur certains marchés. Moteur de recherche. - Conseil donné : très utile en entretien et pour des étudiants qui cherchent à trouver leur orientation professionnelle. JobboardUn des plus consultés de France - 39 000 entreprises, 800 000 candidats - Conseil donné : les étudiants et jeunes diplômés peuvent également consulter le Jobboard pour repérer les tendances du marché de l’emploi, les entreprises qui recrutent,… Ne pas hésiter à envoyer une candidature spontanée à une entreprise n’ayant pas posté d’offres mais dont on peut constater qu’elle recrute régulièrement à certaines périodes données. Plus d’informations sur le site de l’Apec : www.apec.fr
  13. Conférence du jeudi 5 novembre 2015 - 13h (centre Assas) Présentée par la responsable des ressources humaines du Cabinet Fidal Paris, accompagnée de Morgane, jeune avocate qui travaille depuis 5 ans chez Fidal. Présentation du cabinet Fidal : Présentation générale Il s'agit du 1er cabinet d'affaires en France, créé en 1922. Le cabinet emploie plus de 2300 personnes (dont 1400 avocats et juristes) et dispose de 90 bureaux regroupés en 13 régions. Ils ont réalisé un chiffre de 347millions sur le dernier exercice. Le cabinet a une approche internationale avec pour particularité l'association à des partenaires locaux dans différents pays (Canada, Chine, Brésil ...). Ces derniers accompagnent et apportent des clients quand ils font des affaires avec la France. Environ 330 avocats interviennent sur des problèmes internationaux (la moitié à Paris). La division des matières se fait en 9 départements : - Société, social, fiscal (représentant les 2/3 du CA), patrimoine, règlement des contentieux, droit public, immobilier, environnement, droit économique. Il y a aussi une approche horizontale par secteur d'activités (assurances, santé, sport etc...). C'est le seul cabinet à avoir dans l'organisation des directions techniques. Elles ont le souci d’être à la pointe de la spécialisation. Il s'agit de créer de nouvelles offres en anticipant les besoins, faire de la veille législative, réglementaire, répondre à des questions pointues qui émanent du terrain etc … Elles sont une fonction support pour les opérationnels. Le cabinet est adossé au réseau KPMG tout en restant indépendant. Travailler chez Fidal : Le cabinet est très formateur et dispense des formations de 30h/an en moyenne. Il y a des opportunités de mobilité et de recrutement (2/3 des recrutés ont moins de 3 ans d'expérience). Les jeunes suivent des stages modulaires obligatoires, de l'ordre de 3 semaines par an, qui tournent autour du domaine d'expertise, de la gestion relations-clients, de la pluridisciplinarité. Ils sont très tôt au contact des clients. Le cabinet demande aux jeunes de faire du développement commercial. Il y a également un séminaire d'intégration de 2 jours (qui regroupe 60/70 personnes). Profils recherchés : ⁃ Expertise dans la matière considérée. Pour les jeunes, un M2 de la spécialité. ⁃ Personnalité, comportement : Savoir travailler en équipe, avoir une curiosité et ouverture d'esprit pour la pluridisciplinarité, c'est-à-dire savoir détecter et susciter d'autres besoins du client. Il s'agit de vendre Fidal dans sa globalité. Conseils pour obtenir un stage en cabinet d'avocats Comment choisir votre stage ? Il faut construire une stratégie, rechercher le stage dans la matière du droit qui nous intéresse. ⁃ L'idée est d'acquérir des compétences. Et de mieux se connaître, pour affiner le projet. ⁃ Maintenir les contacts. L'exemple de Morgane : Stage de 3/4 mois en fin de M2 fiscalité d'entreprise à Dauphine. Elle a postulé chez Fidal puis est partie à l'étranger. Elle est ensuite revenue passer le CAPA, et a effectué son stage de fin de formation de l'EFB dans un autre cabinet, puis a recontacté Fidal. Comment rédiger un CV ? Il doit être synthétique (le recruteur passe 1 à 2 minutes sur chaque CV), clair, il faut l'adapter à sa destination (soft pour les cabinets), ne pas faire de de fautes d'orthographe (rédhibitoire), mettre l'état civil. Question : Faut-il mettre une photo ? Cela dépend. Ce peut être utile pour reconnaître plus tard les recrutés. Il faut qu'elle nous représente. On peut préférer ne pas mettre de photo, au moins cela est neutre et ne suscite aucun a priori. Quelques conseils : ⁃ Faire attention à la messagerie vocale du numéro de téléphone laissé. ⁃ Préciser ce qu'on recherche précisément (spécialité, lieu, date...). ⁃ Formation/Langue : ne pas mentir. L'anglais est fondamental, on sera testé en anglais. Mettre les scores de TOEFL, TOEIC. ⁃ Expériences professionnelles : pour les jeunes ce sera les stages. Chez Fidal, les petits boulots sont importants, il faut les mentionner. ⁃ En entretien : La responsable RH de Fidal pose des questions sur les petits boulots, sur les activités parascolaires, l'investissement dans des associations … ⁃ Centres d'intérêts : pas mettre comme tout le monde sauf si l'on est vraiment passionné. Comment rédiger la lettre de motivation ? A envoyer par mail, pas par courrier. On peut en envoyer à plusieurs personnes mais il faut veiller à personnaliser (et pas mettre en copie tout le monde !). Les objectifs sont de : ⁃ Cibler l'interlocuteur ⁃ Donner envie de nous rencontrer. Le plan d'une lettre : VOUS MOI NOUS En cas de candidature spontanée : ⁃ Ne pas plagier le site (pas de « Vous êtes le 1er cabinet.... »). Trouver une accroche qui fasse un lien avec l'actualité du cabinet ou de l'entreprise. ⁃ Ex : Je sais que vous venez de passer un deal en xxx, j'ai des compétences en xxx. ⁃ Ex : Citez les caractéristiques du cabinet. « Vous aimez la pluridisciplinarité », … En cas de réponse à une annonce : ⁃ Plus simple : rebondir précisément sur les compétences demandées dans l'annonce avec des éléments factuels. Concernant la forme, il faut aérer la lettre et faire des paragraphes. Comment réussir l'entretien de recrutement ? ⁃ Se renseigner sur la personne à rencontrer. Ex : Si c'est un avocat, savoir s'il vient de signer une affaire etc … ⁃ Il faut avoir une question. Ex : Comment on travaille ? Equipe ? Quels types de clients ? Quels types de deals ? Journée-type ? => Moyen pour se différencier. ⁃ Bien connaître son propre CV. ⁃ Se préparer aux questions types : Ex : Se présenter brièvement, expliquer ce qu'on a fait lors de stages/petits boulots (clair, net et précis, plutôt attendre que le recruteur demande des détails si cela l'intéresse) ⁃ Présentation : Choisir la tenue vestimentaire adaptée, être ponctuel (prendre le numéro de la personne en cas de problème). Ne pas s'annoncer 30min à l'avance, plutôt 10min. ⁃ Etre vrai. Ne pas mentir. ⁃ Ne pas hésiter à demander à la personne comment s'est passé l'entretien, faire soi-même un débriefing après l'entretien. ⁃ Ne pas hésiter à envoyer un mail de remerciements. Questions-réponses : Question : Peut-on changer de département juridique en cours de carrière ? Réponse : Pas chez Fidal, car le cabinet a une approche spécialisée. Sauf éventuellement dans des domaines proches. Ex : société/fiscal pour la 1ere année, mais on positionne ensuite dans un domaine précis. Question : Est-ce possible de trouver un stage en licence ? Réponse : Il y en a l'été, quelques étudiants en licence et M1. Il s'agit de stages de 2/3 mois plutôt. Mais les avocats ont parfois du mal à en trouver entre septembre et décembre, et sont donc susceptibles d'être moins regardants sur le niveau de formation. Question : Peut-on intégrer le cabinet Fidal en alternance ? Réponse : Cette année, chez Fidal, il n'y a pas d'étudiants de l'EFB en alternance. L'alternance est vraiment en fonction des rythmes imposés, certains conviennent à des avocats. Question : Le LLM, avantage ou inconvénient ? Réponse : Le LLM est bon pour connaître le niveau de langue en anglais. Mais l'idéal est le double-cursus avec école de commerce car il inculque l'esprit du business. Question : Au sein du cabinet Fidal, le travail s'effectue en français ou anglais ? Réponse : Beaucoup d'anglais et de français. Les autres langues sont des plus. Question : Vaut-il mieux faire un Master généraliste en droit des affaires ou plus spécialisé ? Réponse : Concernant le M2, le cabinet recherche surtout des M2 spécialisés. Question : Quel est le rythme de travail chez Fidal ? Réponse : Il est variable, parfois 9h – 19h, d'autres périodes sont plus intenses. Mais ce n'est pas comme dans les cabinets anglo-saxons, la vie personnelle est prise en compte chez Fidal, il y a un respect de l'humain.
  14. Bonjour Diaspro, Toutes mes excuses : il y a eu avoir un problème d'envoi avec le SMS d'invitation qu'on devrait t'avoir adressé. Pour devenir membre actif, je t'envoie dès à présent un message privé pour une fixer une date de rencontre. A tous ceux qui souhaiteraient participer à l'aventure Assas.net, n'hésitez pas à nous envoyer un mail à [email protected]@Assas.net ou à passer au local 11 pour que l'on fixe une date pour vous rencontrer.
  15. Assas.net est de retour pour une seconde journée de l’insertion professionnelle Pour la deuxième année consécutive, l’association Assas.net propose de continuer à vous accompagner dans vos premiers pas dans le monde du travail : que vous soyez en L1 ou en M2, droit ou éco, venez faire de vous un lion sur le marché du travail. Rendez-vous au centre Assas le jeudi 5 novembre 2015 de 9h à 18h ! Plusieurs stands seront tenus par des intervenants de tous horizons : ⁃ BAIP : Des conseillers de l’université Paris II sont là toute la journée pour répondre à vos questions d’insertion (stage, alternance, emploi) ⁃ Jeune Pousse d’Assas : Véritable incubateur de talents, des membres de l’équipe de cette jeune et dynamique association seront là pour promouvoir et démocratiser l'accès à l'entrepreneuriat dans un contexte universitaire. ⁃ ELSA Paris II : Antenne assassienne de la plus grande association internationale d’étudiants en droit, une équipe dynamique sera là pour vous présenter des opportunités de stages et de volontariats internationaux. ⁃ AIESEC Universités de Paris : AIESEC est un réseau mondial de jeunes allant à la rencontre du monde à travers des stages et volontariats internationaux avec 67 ans d’expérience en la matière et une présence internationale dans 127 pays et territoires. ⁃ Carrières juridiques : Acteur incontournable du monde du droit, des représentants du site seront là pour présenter leurs activités, répondre à vos questions d’orientation et organiser un atelier CV. ⁃ Find your LLM : Envie de faire des études à l’étranger ? Find your LLM est là pour vous y aider et vous présenter les meilleures formations à suivre pour faire de toi un lion sur le marché du travail. ⁃ Le Petit juriste : Journal étudiant gratuit distribué dans plus de 65 universités françaises, le Petit juriste se propose de vous aider à décrypter et à rendre plus accessible l’actualité juridique dans une optique de promotion de la solidarité étudiante. ⁃ HEC : Des étudiants seront sur place pour répondre à vos questions sur les admissions parallèles et les mastères spécialisés proposés par cette prestigieuse école de commerce. (13-18h) ⁃ Comité des Jeunes Juristes (CJ²) : Lancé fin 2012 pour répondre aux attentes des jeunes juristes toujours plus nombreux au sein de la profession et de l’AFJE, le Comité des Jeunes Juristes (CJ²) sera là pour vous présenter le métier de juriste d’entreprise et vous guider dans vos premiers pas dans la vie professionnelle. ⁃ Apec : Avec 500 consultants, 39 000 entreprises et 800 000 candidats dans son réseau, l’association Apec propose un éventail de services Jeunes Diplômés pour les cadres et futurs cadres et sera là pour répondre à vos questions. N’hésitez également pas à participer à nos évènements : ⁃ Simulations d’entretiens organisés par Assas.net : des membres de l’association, entrés dans la vie active, sont de retour pour vous préparer au jour J. (Mezzanine, 13h-17h, inscription à [email protected]) ⁃ Conférence organisée par le cabinet Fidal : des professionnels du monde juridique seront là pour vous prodiguer les conseils nécessaires à l’obtention d’un stage en cabinet d’avocat (Salle 314, 13h-14h30) ⁃ Conférence organisée par Apec : Une présentation des services de l’Apec (offres d’emplois, fiches métiers, consultations gratuites, simulations d’entretiens, conseils CV, …) sera animée par une consultante de l’association et suivie d’une séance de questions-réponses. (Salle 314, 15h-16h) Plus d’informations et de mises à jour sur notre événement facebook : https://www.facebook.com/events/549529661863103/, et sur notre boîte mail : [email protected]@Assas.net Associativement vôtre, L’équipe d’Assas.net
×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.