Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Immobilier'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Hall d'Assas
    • L’actualité de l’association et d’Assas
    • Tribune Libre
    • Actualité et Politique
    • Culture et Dépendances
    • Petites Annonces
  • Grand Amphi
    • Licences et capacités
    • Masters
    • AES - Eco Gestion
    • Diplômes d'université
    • Etudier à l'étranger
    • Insertion professionnelle
  • Le coin B.U
    • Polycopiés
    • Fiches et méthodologie
    • Annales

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Location


Interests


Filière


Année d'études

3 résultats trouvés

  1. Compte rendu : M2 Droit immobilier et de la construction Dirigé par monsieur le Professeur Périnet-Marquet I- Présentation Présentation générale Le Master 2 Droit immobilier et de la construction a été créé dans les années 70 comme DEA puis transformé en 1985. C’est aujourd’hui un Master 2 professionnel, classé n°2 dans sa catégorie par le classement Universal (en fait n°1 des M2 juridique car le M2 qui le précède est un M2 de management). Cette notoriété a des conséquences : Les stages sont faciles à trouver : il y a toujours beaucoup plus d’offres que d’étudiants, notamment grâce à un réseau d’anciens très performant et au fait que les entreprises sont contentes des étudiants et présentent de nouvelles offres chaque année ; De la même manière, les étudiants trouvent aisément un apprentissage ; Enfin, le taux d’insertion professionnelle des étudiants du Master est très bon, quelle que soit la conjoncture économique. Tous ceux qui cherchent un emploi le trouvent rapidement. Débouchés Les débouchés du Master sont très variées : Avocats : 1/3 des étudiants se dirigent vers le barreau et passent le CRFPA à l’entrée ou à la fin du Master. Ils n’ont ensuite aucun mal à intégrer des grands cabinets. Cette année, quatre cabinets ont d’ailleurs invité tous les étudiants du M2 à un déjeuner pour les rencontrer. Notaires ; Juristes d’entreprise : Des anciens sont en poste chez Bouygues, Vinci, Eiffage, Unibail, etc. ; Promoteurs immobiliers : Un certain nombre d’étudiants ont fait ce choix et ne le regrettent pas. Exemple : le Président des anciens du Master est directeur général adjoint d’un groupe important de promotion Des étudiants choisissent de compléter leur formation à Dauphine ou en école de commerce mais ce n’est pas indispensable. Formation Plus de 300 heures de cours dans l’année, réparties du lundi midi au mercredi soir pour que les stages (3 mois) et apprentissages (d’une durée de six mois minimum) puissent avoir lieu le reste du temps. Cours C’est un mélange de droit public et de droit privé : le droit immobilier n’est pas enfermé dans un secteur et on ne peut être pertinent que si on est compétent dans ces deux pans du droit. Les enseignements sont divers et nombreux (le rythme est donc lourd pour des semaines de 2,5 jours) : - Cours de droit de l’urbanisme (75 heures) ; - Cours de droit de la construction (75 heures) ; - Cours de montages et opérations de promotion (75 heures) ; - Cours d’anglais juridique appliqué à l’immobilier ; - Cours donné par les deux directeurs juridiques de Bouygues au siège social de la société, compte tenu du partenariat du M2 avec cette société ; - Cours à options (5 sur 7 à choisir) qui mélangent droit privé et doit public : fiscalité, droit public de la construction, copropriété, baux, financement de la construction, … Ces enseignements sont, pour moitié, assurés par des universitaires et, pour moitié, assurés par des praticiens afin que les étudiants soient les plus opérationnels possible dès leur sortie du Master. II- Sélection Il y a, en moyenne entre 320 et 350 dossiers environ de toute la France et les promotions comprennent environ 30 étudiants. La sélection est faite en deux étapes. 1ère étape : Etude du dossier. Le jury regarde les notes obtenues durant les quatre premières années d’études ainsi que les éventuelles mentions (licence, baccalauréat). A l’issue de cette sélection, environ 90 étudiants sont retenus. 2ème étape : L’entretien. Il a lieu durant la première semaine de juillet et dure entre 10 et 15 minutes. Les questions sont liées au droit, à la connaissance du milieu professionnel et à la motivation. Il n’y a pas de parité obligatoire (les promotions comprennent généralement plus de filles que de garçons), pas plus que d’avantage donné aux étudiants de Paris II (une moitié des étudiants vient généralement de Paris II). III- Questions des étudiants Question : Les connaissances et compétences acquises sont-elles « exportables » à l’étranger ? Si on regarde la façon d’appréhender le droit, la réponse est oui. En revanche, si on regarde les connaissances concrètes, la réponse est non car le droit immobilier est très national. Les étrangers viennent, certes, avec leurs avocats nationaux mais ceux-ci ne servent que d’intermédiaires avec des cabinets français qui, eux, connaissent le droit français et la réciproque est vraie. Question : Quelle est la proportion d’étudiants ayant déjà fait un autre master 2 ? 7 ou 8 selon les années, qui sont sélectionnés parmi les seuls étudiants ayant fait déjà un master 2. Question : Est-il possible de valider son PPI au cours du Master 2 ? C’est possible mais il ne s’agit pas d’une majorité d’étudiants. Question : Que se passe-t-il pour les étudiants qui viennent d’autres filières ? La sélection est la même que pour les étudiants ayant suivi une formation en droit. Question : Les stages sont-ils valorisés dans l’étude d’un dossier ? Les stages sont pris en compte mais il ne s’agit pas d’un élément déterminant. Question : Est-ce valorisant d’avoir un double diplôme ? De la même manière, le fait que l’étudiant ait obtenu un double diplôme est pris en compte, sans que cela ne soit déterminant. Question : Les étudiants du Master ont-ils plutôt une formation en droit public ou en droit privé ? Ceci importe peu, il n’y a pas de quotas. Question : Combien y-a-t-il de demandes d’étudiants de Paris II chaque année ? Une centaine environ. Question : Faut-il avoir une « mention » au premier semestre de Master 1 ? Les quatre années sont regardées. Une courbe montante est bon signe. Certaines personnes ont un accident une année sans que cela ne pose de problème majeur quant à l’admission. Question : Les notes du second semestre de Master 1 sont-elles prises en compte ? Cela dépend des années, du moment des entretiens de sélection. En tout état de cause, le 2nd semestre ne compte pas pour la première étape de la sélection (première sélection sur dossier qui intervient avant que les résultats du second semestre ne soient connus). Question : Quelles sont généralement les moyennes des admis ? Ont-ils tous des mentions ? Un certain nombre ont des mentions. Ceux qui n’en ont pas ont alors évidemment des moyennes plus proches de 12/13 que de 10/11 . Question : Quelle place est faite aux langues étrangères dans l’étude du dossier ? C’est toujours un plus et cela le sera encore plus au moment d’entrer dans la vie professionnelle.
  2. MCDP

    APL

    Bonjour, Après avoir arpenté internet, je ne parviens pas à trouver une question qui me taraude ! Admettons qu'une personne soit propriétaire d'un bien immobilier (maison) ; qu'elle décide de louer un studio pour y habiter provisoirement pour des questions de commodité (ex. Paris !) ; que cette personne touche une retraite d'environ 1200€ (je la précise pour donner une échelle de grandeur - il ne s'agit pas de 10 000 € par exemple). Sauriez-vous si ladite personne a le droit de bénéficier de l'APL locataire pour le studio qu'elle occupe, même si elle est propriétaire d'un autre bien ?
  3. Au 5ème et dernier étage, par ascenseur et escalier principal, d’un immeuble donnant sur cour calme et sans vis-à-vis et exposé sud-ouest, un pied-à-terre de 12 mètres carrés au sol, 7 mètres carrés loi Carrez avec salle de douche et lavabo. Emplacement de rêve dans le quartier Vavin, face au jardin du Luxembourg, à deux pieds d’Assas, la Catho, etc. Espace très bien agencé avec sous-pente éclairée, très pratique pour les rangements. Chauffage électrique. Faibles charges. Toilettes à raccorder seulement. Toilettes également disponibles sur palier. Rafraîchissement à prévoir. Attention : Vente sans condition suspensive d’obtention de financement. Toutes les photos ici. Pour plus d'informations : venteassas at gmail dot com
×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.