Aller au contenu
Astor Vlataflou

Quand la gauche s'éveillera...

Messages recommandés

Je ne prétends pas que le FN gagnerait la présidentielle de 2017, même si au fond je le souhaite : ainsi, on pourra constater la nullité du FN, et on l'enterrera à jamais. Simple vue de l'esprit, fort heureusement. Mais je reste convaincu que ce qui peut arriver de pire au FN, c'est de gouverner.

 

Quant au vote FN en lui-même : oui, il s'agit désormais des habitants des "espaces périurbains déshérités", autrement dit ceux et celles qui sont totalement invisibles. Les immigrés n'ont pas la vie facile, mais en un sens ils existent, des associations s'occupent d'eux, on connaît leur sort. Les partis sont en train de partir en sucette, ou en tout cas on s'en défie. Qu'est-ce qu'on propose à ces déshérités? L'euthanasie? Le droit de vote des étrangers? Le mariage homo? Ils en ont rien à foutre. Ils n'ont même pas droit à un peu de reconnaissance.

 

Si la dynamique du FN repose sur ceux souffrant d'un déclassement, alors la dynamique du FN est bonne et ne peut que s'améliorer. Fustiger les méchants fachos ne sert plus à rien : cela n'a guère eu d'impact, électoralement. Instrumentaliser la mort d'un militant d'extrême-gauche est devenu inutile, et comme je le craignais risque même d'être contre-productif (au final, il semblerait que ce soit Clément Méric qui ait attaqué en premier le facho, alors que ce dernier était de dos...).

Tout comme il devient très stupide, à gauche, de favoriser le FN (notamment avec le droit de vote des étrangers...sérieux, qui peut penser qu'on atteindra les 3/5ème au Congrès?) ; si ce sont les électeurs de Gauche qui se dirigent vers le FN comme on le soupçonne, le faire monter ce serait se tirer une balle dans le pied pour eux.

 

Ne rien faire quant aux fractures profondes, du type les bourgeois de Gauche et de Droite en centre-ville, les déshérités en zone périurbaine, et des enclaves ethniques par-ci par-là, cela finira par s'envenimer sérieusement. On connaît la situation, elle est assez visible, je ne pige pas qu'absolument rien ne soit fait à ce propos. Par exemple, à Paris, plutôt que de dépenser des dizaines de millions d'euros pour faire de jolis quais pour faire la fête, on pourrait en priorité s'atteler à améliorer la situation autour de la Gare du Nord, ou mettre en place un plan d'action d'aide aux vagabonds et SDF. Après, le SDF vote pas, alors que le petit bourgeois vote, je peux comprendre le sens des priorités...

 

La stratégie du FN, c'est de miser sur la jeunesse dans les actes et non dans les discours en présentant des candidats très jeunes, et des candidats issus de la société civile. Pourquoi ne pas l'imiter sur ce point-là?

 

NB : oui, je suis grognon.

Modifié par Flashy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais Flashy, les choses ne sont pas aussi simples. La situation de l'immigré ou de la personne d'origine étrangère n'a pas à être considérée comme plus favorable que le pauvre gars de Tergnier dans l'Aisne, et ce d'autant plus que l'image que tu présentes des immigrés en banlieue parisienne représente une minorité d'immigrés en France. Il y a aussi des Noirs, des Arabes dans des zones périurbaines, donc tout réduire au Blanc Picard/du Sud vs le grand Noir de la Courneuve me paraît archi faux. Et c'est faux de dire que personne ne s'en est jamais occupé: on s'en est occupé mal, mais les retraites à 42 ans des mineurs lorrains, on les paie encore aujourd'hui, par exemple. Il est certain qu'on y met moins d'argent que certaines banlieues, parce qu'a priori, à Tergnier, on cause français, et on n'a pas les problèmes d'intégration que tu peux avoir à Montfermeil ou je ne sais où, et il ne me semble pas que les mesures prises dans les banlieues pauvres y soient adéquates. En revanche, il est certain qu'il n'y a pas et qu'il n'y aura jamais de boulot là-bas à part faire du service à la personne ou du bâtiment, donc il est inutile de faire miroiter aux gens l'accession à la propriété dans ces zones paumées. Mais on en revient au problème de l'aménagement du territoire, et de l'inégale prospérité économique de la France (big news): ça n'a rien à voir avec le droit de vote des étrangers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas certain que l'article soit juste, bien qu'il soit très intéressant.

 

Par exemple, la dédiabolisation ne peut pas fonctionner sur le programme : la dédiabolisation, c'est de la forme, de la com'...cela n'implique pas de changer ses idées. Si pour se dédiaboliser, le FN doit adopter le programme du PS, bah je crains que ce ne soit pas dans ses intentions.

 

Et je ne crois pas que Libération et autres participent volontairement à une stratégie de dédiabolisation. Ils s'amusent à se faire peur. Ce qui n'est pas vraiment nouveau : le FN a toujours servi d'épouvantail.

 

Mais au niveau de la com', le FN a changé. Papa Le Pen n'est pas Marine Le Pen, au niveau de la forme. Déjà, Marine Le Pen est une femme. Je ne suis pas un spécialiste, mais cela peut jouer pour rendre l'image du FN moins "fasciste" (un grand borgne aimant les bottes de cuir et ayant une tête de chien méchant, ça correspond plus à l'archétype du "méchant", si je puis dire).

 

D'où, aussi, la stratégie de miser sur des jeunes, issus de la société civile : ça correspond au discours anti-système, et ça permet de dédiaboliser : comment reprocher Vichy ou ce qui a pu se passer en 1985 à un mec de 23 ans, ou à une petite blonde de 22 ans?

Sur le fond, le FN se détache de Vichy. Sur la forme, ils misent sur la jeunesse, avec un discours de rupture avec les vieux du système qui, depuis 30 ans voire plus, nous mènent au gouffre. Je ne peux m'empêcher que cette stratégie du FN, qui n'est pas due aux journalistes, a des effets.

Modifié par Flashy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais pourquoi les déclassés votent-ils FN et pas Mélenchon & co? Comment ça se fait que les prolos ne votent pas plus pour la "vraie" gauche?

 

Déjà il faut savoir que les ouvriers n'ont jamais massivement voté à gauche. Il me semble que le PCF a son apogée a capté 50 % de l'électorat ouvrier. Bref, aussi bizarre que cela puisse paraître il y a toujours eu des ouvriers de droite et même pas qu'un peu.

Aux dernières présidentielles les chiffres sont les suivants : 12% des ouvriers ont voté Marine Le Pen, 8% Jean Luc Mélenchon. Même si le FN est devant, on ne peut ni dire que l'écart est élevé, ni affirmé que le FN est un parti "ouvrier" au vu de la faible proportion (ou le nouveau Parti Communiste comme s'amuse à le dire Zemmour). Le seul constat que l'on peut faire aujourd'hui c'est que les ouvriers s'abstiennent massivement.

 

Concernant la dernière législative partielle, le grand vainqueur est sans aucun doute l'abstention. Il me semble qu'il n'y a eu que 46% de participation. Alors même si le score du FN est élevé, le facteur abstentionniste reste très important et modère ce résultat. Indéniablement il y a eu une progression du Front National, mais 49% de suffrages des 46% de votants ça fait environ 18-20% des électeurs de la circonscription, chiffre reflétant le résultat de MLP aux élections présidentielles. Une progression, certes, mais pas un grand boum électoral.

 

Enfin le problème du FDG à l'heure actuelle est sa ligne politique. Pour être adhérent/militant au Parti de Gauche il y a actuellement un très large débat pour revenir aux thèmes fondamentaux du socialisme : laïcité, intérêt général, lutte des classes, vivre-ensemble, égalité, mesures sociales emblématiques et même patriotisme. Si si, il y a des patriotes au FDG (et pas du tout que des internationalistes imbéciles comme les appel Jacques Sapir, économiste proche du FDG mais critique) et même plus qu'on ne l'imagine (je fais moi-même parti de ce courant souverainiste/patriote de gauche anti-UE mais pas anti-Europe : en gros contre l'institution néo-libérale et capitaliste mais pas contre l'idéal).

Personnellement en tant que membre et militant du FDG je pense que nous nous sommes éparpillés pour des luttes qui ne servent pas l'intérêt général des français : mariage homosexuel, vote des étrangers etc ... Ce que bon nombre de personnes prônent aujourd'hui c'est un retour à un discours pour la majorité, pour le peuple, pour l'humain. Bref, reprendre des thèmes qui ont toujours été de gauche et qui sont aujourd'hui utilisés par - selon moi, pure opportunisme politique - le FN.

Quoi qu'il en soit les sondages ne sont pas mauvais pour le FDG : les estimations donnent 15% de suffrages pour les européennes, nous serions à égalité avec le PS. Une progression de 4% par rapport au score des présidentielles (11,11%) alors qu'il semblerait que le FN reste à 18% (son score des présidentielles).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'aime pas trop cette idée de dire qu'on s'éparpille pour des luttes qui ne servent pas l'intérêt général: accorder aux homosexuels les droits déjà accordés aux hétérosexuels ne signifie pas se foutre du reste. Pas plus que le droit de vote des étrangers ne signifie "ah bah le chômage monte, on s'en fout". Vraiment, cette idée me gêne. Pendant que les députés de droite venaient faire chier à l'AN pour le mariage gay, ils n'allaient à aucune commission sur la réforme bancaire. Pendant ce temps, le gouvernement augmente les crédits en matière de politique sociale, etc.... On peut ne pas être d'accord sur leurs idées, mais dire qu'on s'éparpille et que rien n'est fait pour le reste, c'est faux et archi-faux. Pis bon, ça suppose dès le départ qu'il y a les vrais Français puis ceux qui le sont un peu moins; boaf, les homosexuels, on s'en carre, ce qui compte c'est le vrai bon Français de la Thiérache? Mouais, bof. Après, le côté souverainiste/patriote de gauche, j'avoue que j'ai jamais accroché, et je ne sais pas si c'est franchement l'avenir, ni de la gauche, ni du pays tout court. D'ailleurs, je ne sais pas si ça paie électoralement: aux dernières européennes, EELV a fait un super score avec un Cohn Bendit europhile notoire.

Modifié par Nina_Chabal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas une question de dire qu'il y a des français moins importants que d'autres détrompes-toi. Les luttes pour les droits des homosexuels (que je soutiens) n'est pas inutile mais tout à fait secondaire à mes yeux. Pourquoi ? Par ce que c'est une réforme qui touche 2% des français et qu'à l'heure actuelle il y a des problèmes bien plus importants à résoudre, touchant 90% des français. Donc pas de français supérieurs ni inférieurs, juste un ordre de priorité qui découle du bon sens : on s'occupe du plus urgent et de ce qui touche le plus de gens.

 

Après je vais me répéter mais la réforme sur le mariage pour tous n'était qu'un écran de fumée visant à masquer les reculades du gouvernement et la non tenue de toutes ses promesses. En effet, beaucoup a été fait dans le domaine de l'anti-social, de la rigueur, de l'austérité :

 

- Pacte de compétitivité offrant 20 milliards d'euros aux entreprises sans aucune contrepartie, c'est à dire sans la garantie d'aucun résultats à long terme.

- Accord National Interprofessionnel ou la destruction du droit du travail ou la fameuse "flexibilité" de Nicolas Sarkozy permettant des baisses de salaire simultanément à une augmentation du temps de travail sur des périodes de 6 mois à 3 ans sans aucune garantie d'emploi sur le long terme ; tout bénef pour les grandes entreprises => on augmente le temps de travail, baisse les salaires et on licencie.

- Loi bancaire : qui n'a à peu près rien, et je dis bien rien changé ; à ce sujet regarder le documentaire très intéressant de "pièce à conviction" fait par des journalistes de FR 3 : http://www.france3.f...5-05-2013_51397

- Réforme fiscale matraquant encore plus injustement les classes moyennes.

- Refus de l'amnistie sociale.

- Refus de la loi sur les licenciements boursiers.

- Organisation volontaire de l'inconstitutionnalité de la taxe à 75% pour la mettre purement et simplement à la casse.

 

Et bientôt la réforme des retraites ! La cerise sur le gâteau montrant bien que les socialistes/solfériniens mentent depuis maintenant plus de 3 ans (y'a qu'à regarder leurs vidéos pendant les manifs contre la réforme des retraites pour voir qu'ils se sont bien foutus de notre gueule ces salops).

 

Quant aux scores de EELV, on verra les prochaines européennes où le vote anti-UE et eurosceptique risque facilement d'avoisiné les 40% si ce n'est plus :D

Modifié par LMW

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça fait au moins depuis Maastricht qu'on nous dit que les eurosceptiques vont gagner....ça fait 20 ans que les partis europhiles gagnent toutes les élections... Ensuite pour le reste, je répète que ton raisonnement part de l'idée que "yakafokon": genre on s'occupe du chômage, et hop tout va être réglé. L'OIT qu'on ne peut qualifier d'organisation néo-ilibérale dit que le problème est mondial. Donc le "y'a qu'à faire plein de lois là-dessus et le chômage sera à 0%" c'est un peu ridicule (sorry).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

40% aux européennes pour les eurosceptiques ça me parait beaucoup, même si en effet le FN risque de faire un score monumental. Amusant d'ailleurs de voir qu'un militant du front de gauche assume sans problème que sa famille politique se place dans le même camp que le FN sur ces questions et se réjouisse à l'avance du score cumulé des deux fronts. Deux fronts dont les leaders, europhobes notoires, profitent d'ailleurs de leurs indemnités de parlementaires tout en étant parmi les recordmen de l'absentéisme au PE...

JL Melenchon a tellement de mépris pour ceux qui lui financent ses billets en classe affaire (c'est pas moi qui le dit mais lui même au salon du Bourget) qu'il n'a même pas pris la peine d'embaucher un attaché parlementaire à Bruxelles. Le Pen, au moins, fait un peu semblant de travailler ...

Modifié par Franz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça fait au moins depuis Maastricht qu'on nous dit que les eurosceptiques vont gagner....ça fait 20 ans que les partis europhiles gagnent toutes les élections... Ensuite pour le reste, je répète que ton raisonnement part de l'idée que "yakafokon": genre on s'occupe du chômage, et hop tout va être réglé. L'OIT qu'on ne peut qualifier d'organisation néo-ilibérale dit que le problème est mondial. Donc le "y'a qu'à faire plein de lois là-dessus et le chômage sera à 0%" c'est un peu ridicule (sorry).

 

Il ne me semble pas avoir avancé une quelconque proposition. Et évidemment que le problème est mondial, ce problème a un nom, il s'appel capitalisme.

Quant au "yakafokon" ... Que dire ? Un argument d'autorité digne d'une socialiste. En tout cas bravo pour votre législation sociale qui est entrain de ruiner notre pays, faire progresser la misère sociale et indirectement le fascisme. Vous êtes à l'heure actuelle les artisans de la victoire du Front National, pour sûr qu'ils érigeront une statue à Hollande le jour où ils arriveront au pouvoir ... Alors entre le "yakafokon" et le "onruinelafrance" je sais pas ce qui est le mieux =/

 

 

40% aux européennes pour les eurosceptiques ça me parait beaucoup, même si en effet le FN risque de faire un score monumental. Amusant d'ailleurs de voir qu'un militant du front de gauche assume sans problème que sa famille politique se place dans le même camp que le FN sur ces questions et se réjouisse à l'avance du score cumulé des deux fronts. Deux fronts dont les leaders, europhobes notoires, profitent d'ailleurs de leurs indemnités de parlementaires tout en étant parmi les recordmen de l'absentéisme au PE...

JL Melenchon a tellement de mépris pour ceux qui lui financent ses billets en classe affaire (c'est pas moi qui le dit mais lui même au salon du Bourget) qu'il n'a même pas pris la peine d'embaucher un attaché parlementaire à Bruxelles. Le Pen, au moins, fait un peu semblant de travailler ...

 

Je ne me réjouis pas, je constate. Et je n'ai pas de haine pour les électeurs du Front National qui sont de pauvres gens, la plupart du temps dans la misère et remonté contre la classe politique et donc plus réceptifs à un discours simpliste et bourrin.

Quant aux arguments de café du commerce ... Vérifie tes sources, Mélenchon fait parti des députés européens les plus présents, son taux de présence est de plus de 70%, quand tu le compares à nos braves députés UMP/PS/FN qui sont relativement peu présents puisque cumulard (et oui, quand on cumule pas on a le temps de se consacrer à son mandat). Donc bon c'est assez bête de prendre ça comme exemple :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur l'assiduité des parlementaires européens :

 

http://www.parlorama.eu/fr/2009/05/test-le-monde/

 

La performance est nettement moins flatteuse en ce qui concerne l’engagement dans les commissions, un des lieux où se fait pourtant l’essentiel du travail parlementaire, en amont des votes en plénière. Parmi les 300 députés les plus présents à ce niveau, sur un total de 920 personnes ayant occupé un siège pour une durée plus ou moins longue entre juin 2004 et décembre 2008, l’on compte à peine 12 ressortissants français. Des élus socialistes, UMP, Verts, ou libéraux figurent parmi les plus assidus. Aucun eurosceptique français ne pointe dans les 300 premières places du classement. En comparaison, on y trouve 45 Allemands et 24 Espagnols.

 

Et sur Mélenchon et Le Pen :

 

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2012/06/marine-le-pen-et-jean-luc-m%C3%A9lenchon-en-d%C3%A9pit-de-tout-ce-qui-les-s%C3%A9pare-id%C3%A9ologiquement-ont-des-points-communs-outre-qu.html

 

Morceaux choisis, pour les flemmards :

 

rares sont ceux qui se souviennent avoir vu le vice-président de la commission des affaires étrangères qu’a été Mélenchon de juillet 2009 à octobre 2011. Sur 133 réunions de cette commission, il n’a signé le procès-verbal de présence que 16 fois. Et Marine Le Pen ne s’est montrée que deux fois à la Commission emploi qui s’est pourtant réunie 65 fois. Avec une telle présence, aucune chance d’arracher le moindre rapport…

 

Jean-Luc Mélenchon, « dans l’ordre des députés absents, est quand même moins pire que les Le Pen : on l’a vu s’intéresser à certains sujets comme les questions économiques et monétaires ou les relations avec l’Amérique Latine », tient à souligner un fonctionnaire. « On a eu des contacts avec lui », confirme Catherine Trautmann. Mais aucun des deux n’a jamais songé à utiliser le Parlement européen comme tribune, « à la différence des europhobes britanniques, comme Nigel Farage, ou polonais qui sont là pour déglinguer le truc », note l’écologiste José Bové, vice-président de la commission agriculture.

 

« Pour Le Pen, encore plus que pour Mélenchon, le Parlement est juste un moyen de disposer de moyens importants », poursuit Bové. Outre un salaire de 6200 euros net (7957 euros brut) par mois, s’ajoutent 304 euros par jour de présence et 4299 euros de frais généraux dont l’utilisation n’est pas contrôlée… Sans compter des droits à retraite (3,5 % du revenu brut par année de mandat). Enfin, comme tous les eurodéputés, ils touchent 22.000 euros par mois pour payer leurs assistants. Ce qui a permis à Marine Le Pen d’embaucher comme « assistant local » son compagnon et numéro 2 du FN, Louis Aliot, par ailleurs avocat et conseiller régional de Languedoc-Roussillon…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quant aux arguments de café du commerce ... Vérifie tes sources, Mélenchon fait parti des députés européens les plus présents, son taux de présence est de plus de 70%, quand tu le compares à nos braves députés UMP/PS/FN qui sont relativement peu présents puisque cumulard (et oui, quand on cumule pas on a le temps de se consacrer à son mandat). Donc bon c'est assez bête de prendre ça comme exemple :D

 

Concernant Bruxelles et le Parlement européen je pense connaitre mes sources merci, ça n'a rien d'un 'discours de café du commerce'. Ce que cite Flashy est très vrai. Je rajoute quelques points: les séances pleinières se déroulent, sauf exceptions (les 'mini pleinières') à Strasbourg. Elles sont filmées et de nombreux journalistes français sont présents. En outre elles donnent droit à des revenus additionnels via les jetons de présence. Mélenchon, comme Le Pen, y est systématiquement présent. Dans les locaux en tout cas, pendant la plénière sur le budget de l'UE qu'il a tellement décrié il était dans le batiment mais il n'a pas pris part au vote comme l'a souligné son collègue José Bové...

 

En revanche la ou le VRAI travail de parlementaire se fait, à savoir dans les commissions parlementaires à Bruxelles ou les députés siègent, il n'est simplement jamais la. Je doute même très fortement qu'il ait un logement à Bruxelles. Mélenchon touche son salaire et se fout royalement de son boulot de député. C'est un fait, qui peut d'ailleurs facilement être vérifié sur le site suivant:

 

Activité parlementaire de JL Mélenchon:

 

http://www.votewatch...-melenchon.html

 

Activité parlementaire à titre d'exemple de Pervenche Bérès (députée PS) et de Jean-Paul Gauzès (député UMP):

 

http://www.votewatch...nche-beres.html

 

http://www.votewatch...aul-gauzes.html

 

Le travail des députés européens il se fait via trois mécanismes: la publication d'amendements à une proposition de directive ou de règlement, la rédaction d'un projet de rapport à une directive ou un règlement qui donnera le la dans le cadre des débats au sein du PE et la publication d'opinions, qui peuvent être liées à un projet de directive ou de règlement précis ou être sur une base volontaire du député sur un sujet qui lui tient à coeur. Mélenchon a proposé 6 amendements (et encore, co-proposé avec d'autres députés ce qui n'est pas exactement la même chose), n'a publié aucune opinion, n'a rédigé aucun projet de rapport (quand Bérès en a 8 et 19 opinions). Il ne fout rien, c'est tout. Il fait même moins que les moins assidus des députés PS (Désir je pense) et UMP (Dati je pense également).

 

Dernier point: comme je le disais il n'a pas d'attaché parlementaire, ou en tout cas il n'en a pas eu pendant l'immense majorité de la législature. Les choses ont peut être changées maintenant, élections oblige ;-) . Il doit y avoir peut être 5 ou 10 députés sur 754 qui n'en ont pas. Pourquoi? parce que ce sont précisément les attachés parlementaires, basés à brux, qui font le travail quotidien du député (rédaction des projets de rapport...rendez vous avec les autres députés ou leurs assistants, avec la Commission européenne...). Vu qu'il ne compte pas mettre à profit son expérience de député pour autre chose que son profit personnel, il n'y a pas d'utilité à en avoir ne serait-ce qu'un...Par contre il a des assistants locaux. Ceux ci sont basés dans le pays du député, à Paris donc, et n'ont pas comme role de travailler en particulier sur les questions européennes. Donc en clair il a des assistants payés par le PE qui l'assistent dans son travail de président du parti de gauche.

 

ça va (comme on dit ici à BXL ;-) ) ? ou c'est encore un peu trop 'café du commerce' ?

Modifié par Franz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Marine Le Pen aussi, visiblement.

Moi, ça me dérange un peu qu'elle paie son compagnon avec l'argent du Parlement Européen, a fortiori si elle y glande rien. Niveau transparence, éthique, moralité publique, ça me titille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je ne connais pas les règles concernant les assistants locaux, et il y a le fait qu'ils ne sont pas mariés, mais concernant les attachés parlementaires en tout cas il y a des règles sur ce sujet. Je ne les connais pas en détail mais le principe est qu'on ne peut pas avoir comme attaché parlementaire un membre de sa famille

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ne me semble pas avoir avancé une quelconque proposition. Et évidemment que le problème est mondial, ce problème a un nom, il s'appel capitalisme.

Quant au "yakafokon" ... Que dire ? Un argument d'autorité digne d'une socialiste. En tout cas bravo pour votre législation sociale qui est entrain de ruiner notre pays, faire progresser la misère sociale et indirectement le fascisme. Vous êtes à l'heure actuelle les artisans de la victoire du Front National, pour sûr qu'ils érigeront une statue à Hollande le jour où ils arriveront au pouvoir ... Alors entre le "yakafokon" et le "onruinelafrance" je sais pas ce qui est le mieux =/

Oh mais pitié, ça y'est, on sort les violons: à cause de vous, le fascisme va monter :violon: . Il est évident que le FN monte depuis l'ANi sur la sécurisation de l'emploi. Sérieusement? Le chômage de masse date des années 80. Et dans les pays hérauts du socialisme moderne, je ne suis pas franchement époustouflée: certes, si tu redistribues à l'arrache la rente pétrolière, tu vas colmater quelques brèches, mais de là à considérer qu'on vit mieux au Venezuela qu'en France...il y a un pas que je ne franchirais pas (mais il est vrai que les Français voient tellement tout en noir qu'ils sont + déprimés que les Irakiens...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

José Bové est-il vraiment une référence ? Je reprendrai pour cela les propos - vérifiables - de Jean Luc Mélenchon dans son article : "La Jalousie rend fou"

 

 

 

Présence au Parlement européen

Depuis le début de la mandature en 2009, mon taux de présence au Parlement est de 67 %. Est-ce « épisodique » ?

Sur l’année 2012-2013 en cours, mon taux de présence est de 84%. Est-ce « épisodique » ?

La statistique de présence sur la mandature est faussée par l’année 2011-2012 où s’est tenue la campagne présidentielle et où je n’ai pu être présent qu’à 59 %. Était-ce « épisodique » ?

Un autre collègue de José Bové, Daniel Cohn-Bendit, est autant présent qu’ Eva Joly et moi-même alors qu’il n’était pas candidat à la présidentielle :

- 69 % de présence pour Daniel Cohn-Bendit depuis le début de la mandature. Il est moins présent que moi sur la session 2012-2013 en cours. Doit-on parler de « présence épisodique » à son sujet ?

Interventions en séance et explications de vote

- Je suis intervenu sur 493 textes en séance plénière ou pour explication de vote depuis le début de la mandature. Dans une logique d’intérêt général, j’interviens sur tous les domaines dont traite le Parlement européen et pas seulement sur les secteurs qui m’intéressent.

- Je rends personnellement compte en détail sur mon blog européen de tout ce travail sur les textes européens. Très peu de députés font de manière aussi exhaustive et vigilante ce travail (europe.jean-luc-melenchon.fr, rubrique "Analyse des textes votés en sessions")

- José Bové n’a donné son avis que sur 31 textes depuis juin 2009 soit 16 fois moins que moi !

- Daniel Cohn-Bendit a donné son avis sur seulement 86 textes en séance plénière depuis le début de la mandature, soit 5 fois moins que moi.

Questions à la Commission

J’ai posé 24 questions à la commission européenne depuis le début de la législature.

José Bové n’en a posé que 20.

Daniel Cohn-Bendit n’en a posé que 11.

J’ai également signé 36 résolutions depuis le début de la législature.

José Bové n’en a signé que 11.

Information des citoyens et participation au débat sur l’Europe

Mon blog européen europe.jean-luc-melenchon.fr (rubrique "Analyse des textes votés en sessions") présente une analyse détaillée de la quasi-totalité des textes débattus au Parlement européen depuis mon élection.

En septembre 2012, j’ai publié un livre qui décortique le traité budgétaire Merkel-Sarkozy « L’Europe austéritaire, critique argumentée du traité Merkozy » (Editions Bruno Leprince, 5 euros, avec Céline Meneses).

 

Pour un Parlement - qui n'en est pas un - au pouvoir très limité, c'est pas mal, voir même très bien et en moyenne mieux que l'eurodébile Cohen-Bendit.

Quant aux indemnités, il en reverse une très grosse parti à l'association du financement du Parti de Gauche. Je ne connais pas le pourcentage exact mais il me semble que c'est dans une fourchette de 35 à 50%.

Modifié par LMW

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour un Parlement - qui n'en est pas un -

 

en quoi?

 

 

au pouvoir très limité,

 

c'est une blague ?

 

Tu confonds, et JL Mélenchon par la même occasion, la participation aux séances pleinières pour lesquelles il n'y a AUCUN travail à effectuer, juste être la et collecter son jeton de présence, et le travail de parlementaires qui se fait en commission à Bruxelles et ou Mélenchon est inexistant. Donc non il ne fait pas son travail de parlementaire. Et oui Bové, même si je ne partage pas ses idées, est un parlementaire exemplaire reconnu pour son travail et sa connaissance des dossiers. Il a publié 5 rapports et est très respecté ici à Bruxelles.

 

Combien de fois au cours des 12 derniers mois est ce que JL Mélenchon a été présent dans les commissions ou il siège (affaires étrangères et culture)? et aux réunions des groupes politiques également à Bruxelles ? (les deux ensemble prennent normalement entre deux et trois semaines par mois).

 

DCB est vice président de son groupe et extrêment actf sur la question de l'avenir des institutions, notamment avec son collègue Belge libéral Guy Verhofstadt. Peut être que tu ignores tout ceci mais cela n'en fait pas un parlementaire inactif, contrairement à Mélenchon.

 

Faire la grande gueule en séance plénière à Stras ce n'est pas faire son travail de parlementaire. Je sais que Mélenchon arrive à le faire croire à ceux qui ne connaissent pas en détail les institutions mais ce n'est pas pour autant que c'est vrai.

 

Edit: je viens de croiser Daniel Cohn Bendit dans le parc qui jouxte le parlement. Les poules auront des dents le jour ou je verrais Melenchon dans les parages :dydy:

Modifié par Franz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Franz, j'ai un membre de ma famille qui déjeune souvent avec Mélanchon chez Bernard de l'autre coté du parc Leopold. C'est un gars très intéressant et même si on ne partage pas ses points de vue à court terme, sa vision globale des choses part d'un bon sens et d'une analyse d'un homme for intelligent et malheureusement beaucoup de nos politiciens ne lui arrivent pas à la cheville, à la gauche comme à la droite. Et pardon mais le votewatch est un truc bidon (tout est statistiqué), ce qui compte aujourd'hui c'est le travail médiatique (on ne peut pas le nier) et Mélanchon répond présent et avec une qualité d'analyse à toutes les questions européennes en public.

 

Le poules ont peut être des dents ... qui sait, descendants des tyrannosaures tout de même

Modifié par funnylove100

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ah mais je ne nie pas qu'il est intelligent, je dis qu'il ne fait pas son travail de parlementaire contrairement à ce qu'il dit. Et non ce n'est pas que le 'travail médiatique' qui compte. Un député doit faire le travail qui est efficacement mesuré par votewatch. Mais bon rédiger des positions c'est long, c'est technique, c'est ingrat et il n'y a pas de caméras autour. Bien plus facile de cocarder à Strasbourg...

 

jamais croisé chez Bernard! mais bon je n'y suis pas tous les jours non plus ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur un autre sujet que Mélenchon et la lutte des classes affaires... Le gouvernement confirme que les prévisions en matière de déficit budgétaire ne seront pas atteintes. Encore un peu de courage et ils reconnaîtront que le rendement de l'impôt n'a pas été aussi élevé que prévu. Il y aurait donc un seuil d'écrasement fiscal à partir duquel l'impôt collecté diminuerait ? Quelle surprise...

 

7b4f106d47.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

« Pour Le Pen, encore plus que pour Mélenchon, le Parlement est juste un moyen de disposer de moyens importants », poursuit Bové. Outre un salaire de 6200 euros net (7957 euros brut) par mois, s’ajoutent 304 euros par jour de présence et 4299 euros de frais généraux dont l’utilisation n’est pas contrôlée… Sans compter des droits à retraite (3,5 % du revenu brut par année de mandat). Enfin, comme tous les eurodéputés, ils touchent 22.000 euros par mois pour payer leurs assistants. Ce qui a permis à Marine Le Pen d’embaucher comme « assistant local » son compagnon et numéro 2 du FN, Louis Aliot, par ailleurs avocat et conseiller régional de Languedoc-Roussillon…

 

 

apparement le PE a trouvé cette embauche de Louis Aliot très borderline ...

 

http://www.20minutes.fr/politique/1189851-20130718-marine-pen-accusee-conflit-dinterets-parlement-europeen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Benoît Hamon cède aux sirènes du corporatisme des taxis et souhaite imposer un délai minimal de 15 minutes avant prise en charge pour les services de chauffeurs privés (Uber, Chauffeur Privé, Allocab, etc.) : http://www.ifrap.org...ence,13464.html

 

Bon courage à Fleur Pellerin pour expliquer à ces dinosaures les évolutions rendues inévitables par l'économie numérique. RIP aux PME françaises qui s'étaient lancées sur ce créneau.

Modifié par Ketchup vs Genocide

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beaucoup, parmi les professionnels de l 'antiracisme, ne disent rien suite aux attentats antisémites.
Depuis le début des années 60, une certaine gauche éprouve une jouissance perverse à subvertir la nation française. Son orgasme de Mai 68 étant resté sans suite après que les Français eurent dit stop en Juin, elle s’est alors tournée vers une transgression au jour le jour pour continuer à éprouver son plaisir, transgression une à une des règles et des valeurs admises jusque là. Le mariage gay , la PMA , la location d'utérus sont la preuve actuelle de cette volonté permanente de transgression. Il lui faut sa dose quotidienne de transgression pour éprouver sa satisfaction perverse; cette certaine gauche n’a pas d’autre idéologie.

Mais revenons à l 'antiracisme. Cette certaine gauche fait l' apologie des immigrés restés dans leur culture d’origine sur le sol français surtout s'ils sont "sans papiers". Les intégrés n' ont pas d’intérêt pour elle, sauf s'ils deviennent des voyous. Et puis voilà donc que parmi les objets qu’elle utilise depuis si longtemps, les immigrés en l'occurrence, quelques uns commencent à assassiner par antisémitisme. Silence assourdissant de cette certaine gauche , à comparer aux réactions qu'il y auraient eu si les assassins avaient été d'extrême droite.
Mais c'est ces gens , les voyous immigrés , ces transgresseurs des lois de la république, qui sont à la source de ces assassinats antisémites. Dans ces conditions on peut comprendre le silence d' une certaine gauche et de beaucoup de professionnels de l'antiracisme. Par contre on attendra longtemps leur mea culpa car les pervers ne plaident jamais coupable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.