Aller au contenu
Jackass

Topic des vénères de la vie : les comportements qui vous excèdent

Messages recommandés

Depuis un moment j'ai la rage contre une injustice ordinaire, contre une discrimination ppositive en faveur des plus riches. Je préviens, ce petit détail n'est rien en soi mais il témoigne (du moins ai-je la prétention de le croire) d'une société de mayrdeuh où l'argent va à l'argent, où les moins nantis ont le droit de faire le gueule et où les décideurs décident entre décideurs de s'accorder des petits passe-droits sans même avoir le bon goût de s'en cacher.

 

Bon, désolé, j'ai pas le temps mais promis demain !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:jackass2: ENCULAYYYYY on commence pas un post de vénère sans le finir putain de bordel de bite :mur:

 

Mais foutre dieu de tonnerre de ta chatte !

Tu te prends pour qui ! J'ai un métier .... et une soirée nanard à gérer.

Je me vénayre à retardement si je veux !!!

 

 

Non mais bon voilà,je m'emporte mais suis déjà grave à la bourre... et CA FAIT CHIER ! :bnc:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faudrait définir exactement "point speedy".

C'est comme le point Sarkozy dans les commentaires du Monde.fr qui parviennent à caser Sarkozy sous N'IMPORTE QUEL ARTICLE.

Ben le point speedy c'est le post de cul de base dans n'importe quel thread, même sans rapport.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Nis

Pour vous remettre sur le droit chemin et distraire FS, et obtenir un point Speedy malgré moi, j'ai un ptit vénèr que je comptais pas partager, parce qu'au final je me suis bien marrée.

 

Après Nis contre la SNCF, Nis contre la poste. Dans un prochain épisode, NIs contre les impôts, je me fais tous les services publics :youpi:

 

----- historiette ---

 

Il y a un mois, je commande sur un site d'une marque vestimentaire italienne de qualitay un pull en une matière de bobo frileux pour faire découvrir à mon cher et tendre les joies du cashmere (rien à voir avec doctissimo et douceur mohair, donc, quoi que), à l'occasion de ses 24 ans.

 

Prudente mais pas téméraire, je m'y prends trois semaines à l'avance, le colis doit faire Paris / Paris, mais on ne sait jamais.

A commande © +1 semaine, je commence à m'inquiéter. Cette TEUB de marque ne m'ayant pas communiqué le numéro du colissimo, je ne peux pas le suivre sur internet. Ou comment se faire enculay de 7 euros et des centimes dans ton cul pour rien.

 

Enthousiaste, je contacte le service réclamation avec le texte suivant (vision d'artiste) :

 

Salutation commercial,

 

Je viens m'enquérir de mon numéro colissimo, parce que voyez vous, il n'est pas arrivé en ma modeste demeure sous les combles, et le suivi est tout relatif quand on n'a rien à suivre, n's'pas.

Cordialement

Nis

 

On ne peut rien reprocher à ladite entreprise (à part son prix, tondre des petites chèvres, ça rapporte manifestement), je reçois ledit numéro 15 minutes plus tard.

 

Je me connecte sur le site (oui, l'action commence, j'vous laissais le temps de chauffer le pop corn). Mon colissimo n'est pas arrivé pour cause de force majeure.

Il est à "Agence Paris".

Pas de lien, pas d'info. NEANT.

 

Forte de mon expérience multimillénaire en matière de recherche google, j'apprends bientôt qu'il existe 47 agences à Paris, et que j'étais censée avoir un avis de passage.

 

Or, rien.

Les concierges nient avoir mangé ledit avis, je soupçonne fortement ce GROS CON de facteur de n'avoir pas daigné bouger son derch velu jusqu'à chez moi avec un paquet de 100 grammes, nonobstant mes tentatives d'honorer mon amour pur et intense d'un présent fastueux.

A partir de la, une nouvelle recherche google m'apprend que deux choix s'offrent à moi :

1) téléphoner au service client (numéro unique. Pour toute question, ce numéro. Je le HAIS, mais c'est pour la suite)

2) aller à ma poste de référence.

 

Je ne sais pas quelle est ma poste de référence. J'habite PARIS, pas MONCUL. Ya un peu plus d'un bureau de poste dans le 15ème, je tâtonne, j'hésite, téléphoner au service client, ça m'effraie.

Troisième recherche google plus tard et coup de fil à un ami (ma môman, ndlr), j'apprends qu'on peut appeler la poste centrale d'un arrondissement pour savoir laquelle détient mon putain de cadeau.

 

Le numéro sur le site de la poste est faux

Le numéro sur mappy (différent, sinon, c'est pas drole) est faux

Le numéro sur le site de la mairie (idem) est faux

 

Je commence à pleurer nerveusement. Il est 15h, nous sommes un vendredi, y aller à pied est inutile, ce sera fermé.

 

Je passe au plan B et appelle le service client.

- Si vous voulez des informations sur un colis, tapez 1

- Si vous voulez des informations sur un suivi de colis, tapez 2

- Si vous voulez des informations sur un colis non reçu, tapez 3

- Si vous voulez des informations sur un colis en cours d'acheminement tapez 4

- Etc

 

Dites, c'est moi, ou tout veut dire la MEME CHOSE ?

ne répondez pas.

Je tente au bluff 1 des numéros. Il faut donner un numéro à 13 chiffres, manque de pot, j'en ai 12. L'automate me raccroche au nez car nous ne nous "comprenons pas"

Je tente un autre numéro, on me renvoie de serveur en serveur, pas d'humain, je pleure officiellement au téléphone, et raccroche, tremblante (!)

 

Je tente un plan C, trouvé sous le coup de l'adrénaline, et envisage de me mettre à picoler, mais y a procédure pénale après alors je reste stoïque. J'appelle une poste au hasard. PAF.

Une fille HUMAIIIIIINE \o/ me répond. "Je vous transfère".

- Si vous voulez....

 

NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN :kermit: :kermit:

Je crie sur le robot, et là, miracle ! Une voix humaine. Il Y A UN DIEU !

La petite dame règle enfin mon problème, je vais recevoir mon colis

 

Et effectivement, même si j'ai failli devenir dingue, j'ai reçu ledit colis.

---------

 

La, c'est la partie que j'ai racontée à mes copines d'amphi. Cembalista, si tu lis ça, jure le secret.

--------

 

J'ai reçu 2 paquets. Et j'ai pas fait gaffe, j'ai ouvert le petit en pensant que c'était mes lentilles.

Et là, j'ai dû passer le coup de fil le plus bizarre de ma vie. A la nana du service client. Pour lui dire que j'avais reçu un colis avec un truc dedans qui n'était pas destiné à moi.

 

Vous avez déjà prononcé "lubrifiant anal d'origine allemande" au téléphone ?

Moi oui :D

 

ps : pic, or it... J'l'avais prise en pensant la poster en poubelle !

 

img2011022200011.jpg

(il était bio. Je savais même pas que ça existait)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Shit-Just-Got-Real.jpg?imageSize=Medium&generatorName=Mazinger-Z

 

Non mais sérieusement... ca n'arrive que dans les films !

Qui nous dit que tu n'as pas été chez CONCORDE acheter du gel lubrifiant spécial pénétration anale, qui ? HEIN, QUI ? :kermit:

 

 

Bon, pour en revenir à ma vénérance.

 

Je plante le décor :

 

5431672438_f605e20a08_z.jpg

 

Voilà des années que la piste cyclable de la rue de Rivoli est une source de colère sourde. Entre les habituelles voitures en stationnement, les touristes qui s'attardent en plein milieu, les laquais d'hôtel, les parisiens qui marchent dans la piste, les vélos à contre-sens, je passe toute la rue de Rivoli à jouer de la sonnette à 25 décibels du vélib pour tenter de me frayer un chemin. Assez régulièrement cela dégènère en joute verbale avec les contrevenants "Oh Hé Connaaard tu vas pas la pousser ta chiotte" " et le clignotant c'est pour les chiens" "Trou du cul, ca te dirait pas d'aller prendre ta photo ailleurs" "Oh mec tu veux pas bien aller te faire foutre avec ta plaque "Voiturier".

 

Et bien, là : shit-just-got-real.jpg

 

En plein milieu de la piste, alors que je roulais à fond (autant que faire ce peut sur un vélib), brutalement, une surélévation de 15 centimètres (la hauteur du trottoir). Comme ça, juste pour faire chier. OUT OF FUCKING NOWHERE.

 

Out of fucking nowhere, non, pas exactement.

PILE DEVANT L'HOTEL MEURICE !

 

Salopard de riches ! L'hôtel a réussi à faire installer une surélévation pile devant l'entrée de l'hôtel pour que leurs fortunés clients puissent se rendre de leur taxi de leur limousine à l'entrée de l'hôtel sans subir une gène intolérable... faire un pas dans un trottoir. Du coup, après un bon coup dans les reins, voir un arrêt pour passer le trottoir sans risque de crevaison tellement la "pente" prévue pour les cycliste est abrupte, on se retrouve à hauteur de trottoir au milieu de chasers en queue de pie qui nous regarde d'un air dédaigneux comme faisant irruption dans leur domaine... alors que ce sont eux qui empiètent !!! :legion:

 

J'aurais pu comprendre que le Meurice tente de mettre en place un dispositif à ses frais pour accueillir ses clients... genre un tapis rouge, une moquette très épaisse, un paillasson. J'aurais alors rageusement mis des coups de pieds dedans en leur disant d'aller se faire foutre avec cette initiative privée de mayrdeuh.

 

MAIS NON ! La surélévation a été faite et très bien faite par la putain de voirie de la mairie de Paris ! C'est nickel, c'est du bitume, c'est peint dessus au niveau du trottoir, y a un joli logo de cycliste blanc sur fond vert. Alors que dans tout Paris, il y a des nids de poules de 5 à 10 cm un peu partout qui ne sont pas comblés (ou quand ils le sont le sont par un coup de macadam noirâtre crado qui déborde) devant l'Hôtel de Môsieur MEURICE, là les gars ils s'appliquent.

 

Et bien je dis aux responsables de ce passe-droit, aller bien vous faire voir chez Patricia !

 

Mairie de Paris, Voirie, DDE, Sarko, je ne sais pas à qui je dois en vouloir, mais je suis fureur.

 

Je sais que ce n'est rien mais c'est inacceptable. Ca envoie un message pourri, c'est de l'affectation abusive de ressources publiques à des fins purement privées. On me répondra que ca participe du prestige de Paris et je vous répondrai "Et mes couilles sur ton front ca participe au prestige de ton visage ?".

 

Voilà, ca va, un peu, mieux.

 

 

On dira ce qu'on voudra sur les allemands, mais à l'époque ca filait droit et les vélos étaient tranquilles.

 

Meurice%20bis.jpg

Modifié par legion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Nis
Qui nous dit que tu n'as pas été chez CONCORDE acheter du gel lubrifiant spécial pénétration anale, qui ? HEIN, QUI ?

 

les bonnes adresses de Légion :D

Et là j'ai envie de dire...Certes, mais pourquoi l'aurais-je acheté allemand, quoi. Je suis patriote, j'aurais fait vivre l'économie de mon pays, je trouve indigne que tu m'accuses de choses pareilles !

 

 

Et pour Meurice, j'ajouterais telle la commentatrice du monde.fr que ces passe droit nous rappellent les moments les plus sombres de notre histoire :bienjoue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pour Meurice, j'ajouterais telle la commentatrice du monde.fr que ces passe droit nous rappellent les moments les plus sombres de notre histoire :bienjoue:

 

Moi je rajoute :

 

Sombre ? Comme l'anus de cette prostitué moldave que j'ai ramené chez moi en voiture hier soir et que j'ai du raccompagner ce matin dans un lac un boulet au pied.

 

Et du coup, je gagne un point speedy.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Willy L.

Je sais que ce n'est rien mais c'est inacceptable. Ca envoie un message pourri, c'est de l'affectation abusive de ressources publiques à des fins purement privées.

Ce n'est rien ?

 

Il n'y a rien de moins vertueux, il n'y a rien que je méprise le plus au monde que ça. Peu importe la valeur de ce sur quoi porte l'accord ou combien ça a coûté, c'est juste dégueulasse.

Là des dizaines de cyclistes par jour vont être emmerdés par une putain d'extension de trottoir qui ne bénéficiera qu'à quelques mecs...

 

Ce n'est pas rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un truc qui m'a bien gâché ma soirée vendredi soir :

 

Je vais au ciné avec une copine, en mode détente. On paye notre place, 10,30 euros quand même, pour se retrouver dans une mini salle où, avant même le début du film, on crevait de chaud.

 

On s'installe au fond, pour être sûres d'être tranquilles.

 

Le film commence, et arrivent deux retardataires, qui s'installent à côté de moi. Un mec passablement dégueu, et une fille plutôt mignonne.

 

Ca n'a pas pris 5 min pour que débute le festival de léchage de pomme, je n'ai pas d'autres mots.

 

Ce mec dégueu l'embrassait à plein bouche, plein cou, pleines oreilles, lui mettait la main sur le nichon, essayait de lui mettre la main dans le pantalon (OMG, heureusement qu'elle repoussait gentiment mais fermement la main) la prenait dans ses bras, soit dit en passant, je me prenais la main sur l'épaule quand il "l'enlaçait" . En plus il respirait bien fort genre comme quand tu fais un "effort" que tu ne fais généralement PAS en public.

 

Elle avait beau le repousser, le mec le plus persévérant de la terre, bah non, 3 min après il y retournait. A plusieurs reprises!

 

Je regarde la nana pour lui faire comprendre que ça commence à bien faire et là je sens le regard de désespoir qu'elle me lance, la meuf elle avait encore moins envie que moi d'être là et de supporter ça.

 

Je l'entendais lui dire "Mais arrête, laisse moi regarder le film, tu déranges tout le monde" "Mais non, elle s'en fout elle bouffe ses pop corn!" "Arrête je te dis!".

 

Il arrêtait 2 min puis je voyais sa main lui attraper le visage dans un geste qu'il voulait très certainement sexy mais la pauvre a dû finir avec une sacrée douleur aux cervicales!

 

Quand le film a été fini, et malheureusement, ce film que j'aimais beaucoup, j'avais vraiment hâte d'en avoir fini, on sort, moi, super vénère, ma copine, morte de rire car elle son voisin était non seulement calme, mais en plus super mignon, et là, on voit le couple diabolique sortir :

C'était grandiose, tu voyais le mec trop fier de son petit effet, qui comptait bien ne pas se la mettre derrière l'oreille ce soir-là, qui mettait son bras sur l'épaule de la jeune fille, qui désespérément cherchait à fuir au plus vite : le langage corporel est très criant dans ce genre de cas.

 

Il a voulu lui prendre la main et elle l'a repoussé.

 

Je n'ose imaginer comment ça s'est terminé, mais je pense qu'elle est rentrée seule chez elle et qu'elle a bien fait!

 

Tout ça pour dire, 10 euros pour aller au ciné dans une salle minuscule avec un prétendant Rocco à côté, bah ça me gonfle bien!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors là LE truc qui m'énerve par dessus tout, qui m'empêche de réviser mes interros et de faire mes TD: les gens qui ne ferment pas leurs g***les. Aujourd'hui, magnifique journée, les petits oiseaux chantent, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, je sors de cours. Comme j'ai un trou avant mon TD, je me décide donc, comme n'importe quel étudiant lambda, à aller bosser dans la nouvelle bibliothèque toute belle - toute neuve qu'ils se sont enfin décidés à nous installer.

 

Premier échec: bibliothèque pleine à craquer :hibou:

 

Deuxième tentative, dans une salle de TD presque vide: VICTOIRE, je me dis que je vais enfin être tranquille. Raté. En étant 4 personnes, 4, ils réussissent à faire plus de bruit qu'un troupeau d'éléphants lancé à pleine vitesse. Rien à foutre que je sois là à essayer de ficher un cours. Je souffle, je leur lance des regards furibonds: c'est perdu d'avance, ce serait comme essayer d'apprendre à lire à une poule.

Et ce ne sont pas des L1 ou des putafranges de base, mais bien des M1 (ils ont parlé suffisamment fort pour être entendus par tout l'étage, alors pensez bien que j'ai retenu l'information): au passage à Lincoln qui disait que les L2 faisaient beaucoup de bruit à la bibliothèque, certes je crois volontiers que certains sont totalement sans gêne, mais ce n'est pas réservé aux L1-L2.

 

Alors peut être qu'ils avaient un TD dans cette salle, mais je suis bien arrivée 30 minutes avant leur f**tu TD: une seule chose à dire.

PUTAIIIIIIIIN MAIS APPRENEZ À RESPECTER LE TRAVAIL DES AUTRES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :kermit:

 

Je me décide à sortir de la salle, excédée: pénible mais c'est terminé me direz-vous. Eh bien non! A l'extérieur, des filles appartenant appartenant à ce fameux TD se sont mises à pouffer de rire, il "fallait aller leur parler" selon elles. Bah non, normalement on ne devrait pas avoir à crier à tout bout de champ pour que des abrutis ferment leurs gue****: ils devraient le faire tout seuls parce qu'on est dans une société civilisée, où l'éducation n'est pas faite par des chimpanzés et où on devrait se dire tout seul "je vais peut être arrêter de faire ch*** le monde"!

 

Un professeur dont je ne citerais pas le nom a dit qu'on était une génération à laquelle on pouvait faire supporter beaucoup de choses: pas de bibliothèque jusqu'à récemment, des TD avec des effectifs hallucinants, des horaires de fous 8h-22h. Mais quand l'attitude déplorable de certains élèves s'ajoute aux conditions de travail déjà difficiles, ça devient insupportable: TROP C'EST TROP.

Modifié par li_ann

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.