Aller au contenu
Flashy

Présidentielles 2012


Messages recommandés

Je suis à peu près d'accord mais je note quelque chose ; l'élection préidentielle, et notamment son second tour, ne se résume pas à Hollande et Sarkozy. Qui sait, peut-être que Marine le Pen ou François Bayrou y sera présent. Je m"en méfie toujours, et encore plus lorsqu'ils sont relatifs au second tour. Pourquoi ne pas innonder les journeaux de sondages Le pen / Hollande ou Bayrou / Sarkozy par exemple? La tendance à la bipolarisation du débat est vraiment un problème dans la presse. En tout cas, je doute qu'un candidat fasse 30% comme en 2007, ou Sarkozy incarnait un véritable espoir c'est indéniable. Mais Chirac en 2002 n'a fait que 20%... Donc les sondages.. Il y a deux mois il y avait un danger qui pesait sur la République quand le Pen était en tête. Un peu après c'était le phénomène Bayrou. Tout est encore possible.

 

Edit : Il suffit que Mélenchon capte une partie de l'électorat de gauche pour que Bayrou se retrouve face à Sarkozy, ou Le pen, pourquoi pas. Je suis persuadé que si le béarnais était au second tour, il l'emporterait.

 

Concernant la probable arrivée de Borloo chez Veolia, qu'en pensez-vous? La thèse selon laquelle Sarkozy l'a aidé pour ne pas avoir de rival politique important dans sa majorité est compréhensible, mais je n'y crois pas vraiment. Tout d'abord, je ne voyais pas Borloo allait jusqu'au bout. Et puis, quel aurait été son avenir politique? Sur cette affaire, je suis un peu gêné de voir un homme politique relativement important travailler dans le privé, de surcroit au sein d'une grande entreprise.

 

L'impact sur la campagne est sans doute négligeable. Ce que Sarkozy doit faire oublier, c'est le Fouquet's, Bolloré, l'EPAD, le salon de l'agriculture, les affaires.. Il est charismatique, ses discours -merci Guaino- sont parfaits mais si l'on prête attention aux actes... Sarkozy candidat du peuple contre les élites? Doit-on commenter? S'il passe, ce serait vaiment déprimant de constater qu'au moins 50% des Français se font avoir en quelques semaines de grands rassemblements et de petites phrases...

 

Edit 2 pour le message suivant : Il a été avocat d'affaire, gestionnaire de fonds ou quelque chose comme ça. Donc certes les qualités pour diriger ce groupe laissent à désirer mais bon, Mme Bettencourt n'en n'a pas plus. Je reconnais toutefois qu'il n'a pas le profil type polytechnicien.

Modifié par Monsieur H

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La bipolarisation est sans doute due à la remontée des deux candidats principaux et à la stagnation des deux suivants, au début ils étaient nombreux à parler de 'la bande des quatre', mais c'est moins vrai maintenant que ce scénario est moins probable, mais en effet pas impossible.

 

Concernant Borloo j'ai surtout du mal à comprendre quelles sont les compétences dont il pourrait se prémunir pour diriger un groupe de 300,000 salariés dans presque 80 pays. C'est parfaitement ridicule, Borloo a des qualités certes mais ce n'est en RIEN un dirigeant d'entreprise, il n'en a ni la formation, ni la culture, que les politiques laissent aux professionnels le soin de gérer les pépites de la France franchement...

 

Madame Bettencourt ne dirige pas l'oréal, elle en est actionnaire, Lindsay Owen-Jones et Jean Paul Agon le dirige, avec un talent indéniable. Borloo à Véolia, ça serait comme Jean Sarkozy à l'EPAD ou Arnaud Lagardère, des personnes qui sont nommés à la tête de ces gigantesques organisations sans considération aucune de leur capacité à faire marcher la boite, des nominations purement politiques et opportunistes, avec, pour lagardère junior, le résultat que l'on sait. Avoir été avocat d'affaires ya 20 ans et avoir permis à Tapie de faire du Tapie n'est pas, je pense, une preuve de compétence. Et je dis pas qu'il faut forcément sortir d'X, je dis qu'un peu de cohérence serait nécessaire, vu l'importance du poste.

Modifié par Franz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je dis pas qu'il est incapable de diriger autrui, je dis que sa première expérience de chef d'entreprise ne devrait pas être à la tête d'une boite de 300,000 salariés qui traverse en ce moment en plus une crise existentielle majeure. Ils veulent nommer Borloo parce que:

 

-c'est une magouille politique, une manière pour Sarkozy de recaser un de ses fidèles

-c'est une magouille industrielle, une manière pour Proglio de garder le contrôle sur une entreprise qu'il n'est plus censé diriger

-Borloo l'écolo est censé être un expert des questions environnementales

 

Aucune de ces raisons ne me parait suffisantes, l'entreprise est trop importante, en trop grande difficulté, Borloo n'a jamais montré un attachement particulier à Véolia, on ignore tout de la stratégie qu'il voudrait mettre en oeuvre, pourquoi le nommer? Que les choses soient claires, si c'était un avocat d'affaire lambda et pas un ami du président, je suis sur que personne ne penserait à le mettre à ce poste.

 

 

Il ne faut pas un connaisseur des questions écologiques à la tête de Véolia, il faut un industriel, qui sait gérer les crises, qui fait preuve de constance, qui a une vraie vision industrielle, qui démontre au quotidien son sens du leadership, Borloo, en dehors de ses autres qualités, n'a jamais particulièrement montré ces éléments la en 9 ans au gouvernement.

Modifié par Franz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sais pas, un ministre est sensé diriger des hommes (des centaines de milliers pour les plus gros ministères), avoir une stratégie, être un bon gestionnaire.

 

Bon, après je dois avouer que ça c'est très théorique :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ça, savoir s'il a été un bon ministre, c'est une toute autre histoire :D . Je trouvais juste un peu dur de mettre sur le même plan une expérience en tant que ministre d'Etat et le parachutage d'un total novice à la tête de l'EPAD.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je le mets dans le même sac dans le sens ou Veolia est autrement plus important que l'EPAD

 

en clair (ou pas), je fais une analyse produit en croix' :dydy:

 

________le pistonné________________la victime

Ligne 1: Prince Jean________________EPAD

ligne 2: Borloo____________________ Veolia

 

 

Si jean sarkozy représente un taux d'incapacité à assumer le job de X et EPAD une valeur d'importance de Y, alors Borloo représente une valeur X+Z et Veolia Y+Z

 

oui je me fais chier au taff :D

Modifié par Franz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au risque de changer de sujet directement, et de déranger Franz dans son travail, êtes-vous favorables à la proportionnelle?

 

Il y a bien évidemment une composante électoraliste a cette proposition qui va faire pschit comme dirait l'autre. Il a fait inscrire le nombre de parlementaires dans la Constitution, et avait par ailleurs le temps nécessaire pour réformer le type de scrutin. De l'autre côté, les socialistes le sont pour affaiblir la droite, c'est connu.

 

Je suis à titre personnel favorable à la proportionnelle qui me semble être absolument nécessaire pour que l'on puisse encore prétendre au titre de réelle démocratie. N'est-il pas scandaleux à l'extrême que des courants politiques qui représentent une partie non négligeable des français ne soient représentés? Je suis certain que le pays s'en porterait mieux, la situation actuelle étant vraiment choquante. Ce système est le coeur du problème de bipolarisation entre deux partis qui se resssemblent de plus en plus ; comme le disait le grand démocrate Staline, ce qui compte ce n'est pas le vote, mais comment on compte les votes.

 

Je pense aussi qu'une réduction du nombre de parlementaires est une bonne idée ; d'une part je ne comprends pas cette prolifération du nombre d'élus en majorité absents à leur chambre réspective d'ailleurs, et d'autre part, ce serait un signe fort en temps de crise. De même, les régimes de retraites parlementaires et de rémunérations sont à revoir.

 

En ce qui concerne la fiction du redécoupage de la carte électorale en cas de proportionnelle, toutes les propositions se tiennent.. Pourquoi ne pas instaurer des listes dans chaque région par exemple. L'argument contraire souvent invoqué est celui de l'attachement des députés à leurs circonscriptions ; venant de gens qui ne sont jamais sorti des beaux quartiers de Paris avant 40 ans ça me fait bien rire. Et le Sénat est là pour représenter, à sa façon, les territoires.

Modifié par Monsieur H

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut faire attention à ne pas généraliser. Il y a des parlementaires qui ont bel et bien une forte attache locale.

 

Quant à la proportionnelle, ce que je crains c'est un retour à la IVème République. La proportionnelle peut favoriser l'instabilité, non? Bon, après, j'ai pas d'avis tranché sur la question. Mais je le donne quand même parce que bon, hein, je fais ce que je veux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je sais, je me faisais plaisir.

 

Et bien, si on réforme le système de confiance du gouvernement et son renversement, on peut trouver une certaine stabilité, quitte à augmenter un peu les pouvoirs de l'Elysée afin de m'émanciper réellement du parlement. Il ne s'agit pas de trouver un système présidentiel, mais une solution au problème de la non-représentation de partis comme le FN, le MoDem voire le front de gauche qui ne sont pas représentés au parlement, ou très peu.

 

 

Edit : La décision est tombée, les parrainages resteront publics.

 

Et DSK passera la nuit en garde à vue... Mon Dieu, s'il avait été le candidat, Sarkozy aurait bu du petit lait...

 

http://www.lefigaro.fr/politique/2012/02/21/01002-20120221ARTFIG00578-piege-par-un-canular-dupont-aignan-se-lache-sur-sarkozy.php Haha

 

Certains candidatq dévoilent leur patrimoine : http://www.lefigaro.fr/politique/2012/02/22/01002-20120222ARTFIG00490-les-candidats-a-l-elysee-devoilent-leur-patrimoine.php

Si DSK avait été dans la course, ses 50 millions auraient fait tâche...

Modifié par Monsieur H

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Nihous renonce à se présenter, soutient Nicolas Sarkozy

 

PARIS (Reuters) - Frédéric Nihous, candidat de Chasse, pêche, nature et tradition (CPNT) à la présidentielle française, a annoncé mercredi qu'il renonçait à se présenter et soutenait Nicolas Sarkozy.

Il a expliqué au journal de 20h de TF1 qu'il ne parvenait pas à rassembler les 500 signatures d'élus requises. "Il faut être lucide, réaliste, je suis dans l'impossibilité de réunir les 500 parrainages", a-t-il dit.

Nicolas Sarkozy est le mieux à même, a-t-il dit, de représenter "les traditions et la ruralité". Frédéric Nihous a expliqué s'être entretenu avec le chef de l'Etat en début de semaine.

"Nicolas Sarkozy lui a fait part de sa volonté de saisir à bras le corps ces sujets et qu'il était nécessaire et primordial que la ruralité et les 13 millions de Français qui y vivent soient pris en compte, écoutés, entendus et représentés", dit le CPNT dans un communiqué.

Présent en 2007, Frédéric Nihous avait obtenu 1,15% des voix. Les sondages le créditaient cette fois d'un score inférieur à 1%, voire équivalent à 0%.

 

Je ne sais pas si ça change fondamentalement le rapport de force de la présidentielle. :D Mais je reconnais bien volontiers qu'un certain nombre de préoccupations qu'il défend sont on ne peut plus légitimes, et ne trouvent pas de réponse dans notre classe politique si proche du peuple.

 

Mine de rien, on observe de plus en plus de défections anticipées de "petits" candidats. Ca sens la bipolarisation de la classe politique...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens d'apprendre qu'il y a eu un vote concernant le Mécanisme Européen de Stabilité.

 

L'enjeu : 140 milliards d'euros. Il y a eu affectation immédiate de 16 milliards d'euros.

 

Je me pose la question : pourquoi un référendum sur les chômeurs (pour être exact, sur la formation des chômeurs -leur formation étant trop souvent inutile et servant surtout à les faire sortir des chiffres du chômage...plus d'argent pour la formation, c'est plus de chômeurs en formation, donc moins de chômeurs comptabilisés, donc moins de chômage : et par un tour de passe-passe, la réforme ne peut que fonctionner. C'est beau)? Et pas sur la garantie de 140 milliards d'euros et l'affectation immédiate de 16 milliards d'euros au MES?

 

Et pourquoi les Etats ne peuvent emprunter directement auprès de la BCE à des taux très bas? Les banques ont droit à des taux très bas, mais offrent des taux élevés aux Etats du fait du "risque" existant. J'ai l'impression qu'il y a un souci à ce niveau-là. Bien sûr, les Etats doivent se montrer responsables, être de bons gestionnaires, éviter de s'endetter toujours plus. Mais peut-on mettre sous tutelle un Etat défaillant? Cette tutelle peut-elle être exercée par la finance?

 

Je m'interroge au final sur l'opportunité de mettre toujours plus d'argent sur la table pour sauver un système qui ne fonctionne pas. Autrement dit, pourquoi huiler toujours plus les rouages d'une machine mal conçue? Peut-être que le problème est structurel, et non purement conjoncturel.

 

On a atteint le pic pétrolier. Nous vivons dans un monde plein. Sans vouloir être alarmiste, j'ai bien peur qu'il y ait de vrais risques de "dérapages". Et c'est un euphémisme.

 

On a 50% des jeunes espagnols au chômage (on doit avoir de jolis scores ailleurs en Europe), des émeutes en Grèce (et à la Réunion), on a un problème de production de la norme (trop de droit, comme au XVIIIème siècle), on a une perte de confiance notable en la classe politique (cette perte de confiance n'étant pas, il me semble, propre à la France ; une perte de confiance semblable en les médias et la politique a eu lieu dans les années 30), on a un problème énergétique grave (la civilisation de l'Île de Pâques a aussi eu un problème démographique et de ressources naturelles), une finance-domino (comme les assyriens à une lointaine époque).

 

Je ne dis pas que le pire va nécessairement arriver, mais les ingrédients sont là.

 

Enfin, j'imagine que la solution c'est un peu de formation pour les chômeurs, l'expulsion des étrangers, euthanasier les malades et garantir des centaines de milliards aux banques.

Modifié par Flashy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens d'apprendre qu'il y a eu un vote concernant le Mécanisme Européen de Stabilité.

 

L'enjeu : 140 milliards d'euros. Il y a eu affectation immédiate de 16 milliards d'euros.

 

Je me pose la question : pourquoi un référendum sur les chômeurs (pour être exact, sur la formation des chômeurs -leur formation étant trop souvent inutile et servant surtout à les faire sortir des chiffres du chômage...plus d'argent pour la formation, c'est plus de chômeurs en formation, donc moins de chômeurs comptabilisés, donc moins de chômage : et par un tour de passe-passe, la réforme ne peut que fonctionner. C'est beau)? Et pas sur la garantie de 140 milliards d'euros et l'affectation immédiate de 16 milliards d'euros au MES?

 

 

le référendum sur les chômeurs est un tour de passe-passe populiste du président qui au final ne lui coute pas cher politiquement et peu rapporter gros en terme de reports de voix du FN. Le MES est un instrument extrêmement compliqué dont les caractéristiques ont été réglées à l'échelon communautaire, par ailleurs sa mission revêt un enjeu absolument fondamental, ni plus ni moins que la survie de l'UE tel que nous la connaissons. Il serait extraordinairement risqué pour un président impopulaire de soumettre une telle question technique à une population globalement en colère. Heureusement il n'a pas fait ce pari.

 

 

 

Et pourquoi les Etats ne peuvent emprunter directement auprès de la BCE à des taux très bas? Les banques ont droit à des taux très bas, mais offrent des taux élevés aux Etats du fait du "risque" existant. J'ai l'impression qu'il y a un souci à ce niveau-là. Bien sûr, les Etats doivent se montrer responsables, être de bons gestionnaires, éviter de s'endetter toujours plus. Mais peut-on mettre sous tutelle un Etat défaillant? Cette tutelle peut-elle être exercée par la finance?

 

la BCE a octroyée à toutes les banques européennes qui le désiraient une ouverture de crédit illimité à taux zéro, me semble il. Il s'agit d'un cadeau extraordinairement généreux fait à des institutions qui sont largement responsables de la situation actuelle, et en cela c'est dérangeant d'un point de vue moral, mais cela répondait à une crise qui couvait et qui aurait constituée sans doute la plus grande catastrophe financière de l'histoire: les banques européennes commençaient à faire face à un assèchement du crédit: devant la défiance généralisée, elles étaient de moins en moins enclines à se prêter de l'argent entre elles. Si on avait continué comme cela, on aurait eu, à court terme, une faillite généralisée du système bancaire européen, avec des conséquences sans doute inimaginables. Pour cette raison la décision de la BCE était bien entendu la bonne. Les Etats n'ont pas cette difficulté, ils empruntent à des taux élevés mais ils ont toujours accès au crédit. Quand cette situation change et qu'ils n'ont plus la possibilité d'emprunter sur les marchés, ils se tournent vers la BCE, le FESF et demain le MES qui remplissent leur mission et deviennent leurs banquiers, c'était le cas hier avec l'Irlande et le Portugal, c'est aujourd'hui le cas avec la Grèce. Par ailleurs concernant les taux de crédit proposés par les banques, ceux ci ont tendance à se détendre précisément parce que les dites banques ont plus facilement accès au crédit de la BCE: quelques jours/semaines après cette décision de la BCE, on a vu les taux italiens par exemple baisser de manière significative (de 7 à +/- 5% pour les emprunts à 10 ans). C'est une façon de faire d'une pierre deux coups.

 

 

Je m'interroge au final sur l'opportunité de mettre toujours plus d'argent sur la table pour sauver un système qui ne fonctionne pas. Autrement dit, pourquoi huiler toujours plus les rouages d'une machine mal conçue? Peut-être que le problème est structurel, et non purement conjoncturel.

 

Je pense que le problème est à la fois structurel et conjoncturel, et j'ai personnellement l'impression que, malgré les critiques que l'ont peut faire sur la lenteur des réactions, au final le job est fait. D'un point de vue conjoncturel les Etats et les institutions européennes répondent à la crise immédiate, à travers les prêts aux banques, les politiques de soutien de l'emploi ... Mais ces mesures s'accompagnent aussi de réformes structurelles fondamentales, que ce soit au niveau des Etats (il suffit de voir ce qui se passe en Italie) ou de l'Europe: le MES, le nouveau traité, l'évolution des mentalités sur le rôle de l'eurogroupe et des eurobonds (car les opinions sur ce point changent, y compris à Berlin), le montrent.

 

Un problème structurel majeur qui n'est pas, pour le moment, résolu est le suivant: il existe une seule institution de type fédéral en Europe, c'est la BCE. Celle ci ne peut pas remplir pleinement son rôle en raison de cette incongruité. Je ne pense pas que les dirigeants et les populations soient, pour le moment, prêts au grand saut fédéral des finances publiques, mais on en a jamais été aussi proche: le fait que la Commission Européenne propose déjà de mutualiser les dettes en deçà de 60% du PIB est un bon exemple de cela. C'est d'ailleurs une situation qui a déjà existé, dans d'autres régions du monde faisant face à des problèmes comparables, et qui a débouchée sur la solution dont je parle: une mutualisation des dettes et la création d'une organisation fédérale des finances publiques. L'exemple que j'ai en tête est celui des Etats Unis, qui contrairement à ce qu'on pense souvent ne sont pas devenus, au lendemain de la révolution, le pays avec les institutions que l'on connait aujourd'hui. Il a fallu attendre la toute fin du XVIIIème pour qu'Hamilton propose ce système. Autant que je sache les USA ne s'en sont pas trop mal sortis au final.

Modifié par Franz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ok donc je vote bayrou selon ce test, alors que en réalité je suis un mariniste qui se cache :fufufu:

 

plus sérieusement, Sarko nous refait vraiment un remix de la campagne de 2007, TOUT est pareil: le ton, les thèmes (travail, travail, travail), et ce soir à Lille il nous a ressorti Rachida Dati du placard

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne vois pas trop l'intérêt du MES si on a déjà le FESF. Etle côté "on vote en secret mais on en appelle au peuple pour les chômeurs" n'en parlons même pas. Ce qui est amusant c'est que lorsque notre tour viendra d'être montré du doigt par l'Allemagne et l'Europe du nord, alors on regrettera de l'avoir voté.

 

Et sur la BCE, force est d'admettre qu'on engraisse "les marchés" volontairement, sinon on aurait déjà changé les règles du jeux. Idem en France depuis 1973 ; l'argument, toujuors utilisé pour la BCE d'ailleurs, est relatif à l'inflation mais il me semble avoir vu une étude sur le sujet qui contredit cette thèse -et je ne retrouve plus le graphique. La solution pour qu'elle prête directement à taux zéro serait la forme fédérale normalement...

 

 

Tu votes pour qui en réalité?

 

C'est le même qu'en 2007, ce qui n'est pas une bonne stratégie.. Mais comme il est excellent en campagne, brillant même, il mise sur sa capacité à créer l'espoir et diviser les socialistes et prendre des voix au FN, même si je conteste sur certains points cette analyse, les programmes n'étant vraiment pas identiques, et je n'en reviens pas que des journalistes qui se prétendent journalistes politiques posent des questions à des membres de l'UMP sur une possible alliance avec le FN.

 

Rachida a la classe, moi je l'aime bien.. C'est peut-être aussi un statégème pour éviter la guguerre avec Fillon. Comme il ne sera plus premier ministre, il pourra bien se présenter et si Dati a un poste au parlement ou au possible gouvernement, c'est encore plus probable

Modifié par Monsieur H

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je plaisantais à propos de Dati, je pense en effet qu'elle peut être un atout pour le candidat de l'UMP.

 

J'ai pas encore totalement décidé pour qui j'allais voter mais le résultat n'est pas aberrant disons...

 

Concernant le FESF, c'est un mécanisme temporaire qui a été crée dans l'urgence et qui par conséquent présente des imperfections (notamment son staff a été recruté en vitesse, il n'a pas de procédures standard...), mais effectivement le MES présente grosso modo des caractéristiques qui sont comparables à celles du FESF. Il a plus de moyens et a été plus réfléchi, c'est tout.

 

Quant au changement des règles du jeu, j'ai bien peur que cela ne soit ni à l'échelon national ni même à l'échelon communautaire que cela puisse se régler, il faut convaincre beaucoup d'autres acteurs puissants, la city, les paradis fiscaux, les USA...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lutter activement contre les régimes autoritaires (Chine, Russie...)

 

 

 

 

J'adore :bedo: Il n'y a rien de plus stupide que ce genre de test.. Je suis passé de Bayrou à le pen et Sarkozy en le refaisant sans trop changer, n'importe quoi..

 

 

Rachida quoi! Non mais elle est très charmate, elle a du chic. Tout cela me suffit largement!

 

 

Edit : Kamia, j'ai eu le pen une fois, je n'ai même pas parlé d'immigration sauf pour les réseaux clandestins donc ça ne veut rien dire. Et je n'ai rien vu d'immonde. Supprimer la fonction du président ou d'autres conneries, ça l'est.

Modifié par Monsieur H

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je vote villepin apparemment. J'ai envie de dire merci de m'avoir tenue informée ! :D

 

Vous avez vu les stats ? Celle qui arrive en tête c'est marine. Ca veut donc dire qu'une majorité de personnes a répondu oui aux questions immondes sur l'immigration :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.