Aller au contenu
Flashy

Présidentielles 2012


Messages recommandés

Attention Franz, tu fais du lepen, c'est mal...

 

Et Kamia tout ton discours doit faire plaisir à tous ces technocrates qui dirigent, car c'est ce qu'il y a actuellement ; tu crois que c'est Baroin qui décide de la politique économique de la France ou de bons petits soldats de Goldman Sachs à Bruxelles?

 

 

je fais du lepen? Pas compris, désolé.

 

Et ya pas de Goldman Sachs à Bruxelles, tu veux sans doute dire ceux de Francfort à la BCE...

 

 

 

 

edit : Franz, de quels experts parles-tu? Parce que sylvestre, attali, minc sont biens connus pour être marxistes!

 

Sur l'indépendance des agences de notations, j'ai de sérieux doutes.. ça fait peut-être un peu complotiste, mais je pense qu'ils roulent pour les US et la dégradation de leur note étaient juste le prétexte pour pouvoir dégrader l'Europe comme ils le veulent...

 

J'ai pas dit tous les experts j'ai dit des experts et j'ai donné un exemple, feu Bourdieu. La sociologie française, tel qu'elle est pratiquée à Normale Sup est marquée par la pensée bourdieusienne et l'influence du marxisme. On peut sans doute aussi en parler dans d'autres domaines, la publicité, affligeante selon moi du livre d'Alain Badiou (qui traite de Platon justement, tiens tiens), en est un autre exemple.

 

Et oui dire les agences dégradent les USA mais en fait c'est de concert avec eux pour avoir les mains libres ailleurs, c'est être un obsédé du complot. Les USA ont été dégradés à cause de la manière totalement irresponsable dont se comporte le congrès quant au relèvement du plafond de la dette fédérale. C'est tout, ya pas de complot à voir la dedans, faut arrêter les conneries. Quand Fitch et ses petits copains critiquent l'administration US pour le manque d'ambition et le congrès pour ses pratiques politiciennes nuisibles, et ils le font presque tous les jours, c'est pas dans le cadre d'un grand complot je sais pas quoi, c'est parce qu'ils sont inquiets (faiblement inquiets en tout cas, un AA ce n'est un drame ni pour oncle sam ni pour la France). Je rappelle aussi, mais je l'ai déjà dit, qu'une des trois agences (Fitch) est détenue majoritairement par des capitaux français.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu viens de dire qu'Hollande fera du Sarkozy, ça rejoint son slogan "UMPS" c'est tout. D'ailleurs, les seules véritables différences ne concernent que des rustines économiques -bouclier fiscal, une tranche d'impôt supplémentaire,etc- et des sujets de société, type mariage homosexuel. Sur l'Europe, la mondialisation, l'immigration, c'est-à-dire ce qui est au coeur du système, ils sont entièrement d'accord. Si Hollande passe -j'en doute- il devra juste attendre l'arrivée du SPD au pouvoir.

 

Oui de Francfort et de la BCE, mais c'était une image, je ne serais pas étonné d'apprendre que d'anciens employés de grandes banques -ce qui n'est pas être le diable , je n'ai rien contre- travaillent dans les institutions Européenne.

 

Les Etats-Unis ont en effet été dégradé -d'ailleurs je ne sais même plus si Moody's et Fitch leur ont ôté leur AAA- sur des critères assez objectifs -la dette colossale, le vote récent du Congrès de relever le plafond de la dette- mais j'ai le droit de croire ce que je veux, d'ailleurs il faut également arrêter de croire que le monde est beau et rose, il y a bien sûr de grosses magouilles dans le milieu de la finance, dans les relations internationales, en politique... Fitch est plus spécialisée dans les notations de banques et de grandes entreprises il me semble. Et même si elle ne vaut rien pour l'instant, Dagong ne fait que distribuer de mauvaises notes à tous les pays d'Occident, mais tu vas peut-être me dire que les Chinois jouent le jeu dans l'économie mondiale..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

non je dis que concernant les politiques économiques (et pas sociales, et pas sur le plan de la morale, et pas concernant les affaires étrangères...), la conjoncture actuelle laisse aux gouvernements une marge de manoeuvre tellement faible, pour des raisons conjoncturelles temporaires, que les politiques, nécessairement, vont dans le même sens. De la à parler de l'UMPS et cie c'est faire preuve d'une démagogie et d'un populisme de bas étage auquel je me refuse, désolé.

 

 

Ensuite effectivement certains économistes travaillent dans des banques et certains autres travaillent dans des institutions qui ont un rapport avec la finance, coincidence? I think not :dydy:

 

Et mieux vaut pas partir sur la finance chinoise. La Chine est des grands pays celui qui est le moins transparent sur ses comptes publics: il n'existe aucune visibilité concernant l'endettement réelle de l'Etat central et surtout des provinces/municipalités et des grandes banques chinoises, Dagong ferait bien de s'occuper de ces problèmes maisons si elle veut s'acheter une crédibilité internationale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous sommes d'accord. Donc il faut admettre que les complots ont toujours existé dans l'histoire, c'est tout. Je ne suis toutefois pas partisan de la théorie du complot si ça peut te faire plaisir.

 

Je comprends le côté "démagogique" de l'UMPS, mais sur le fond il faut y réfléchir ; je crois, si je puis me permettre, que tu te trompes en affirmant que les raisons conjoncturelles en question sont temporaires. C'est au contraire le résultat d'un processus d'intégration Européenne, et je ne pense pas que l'Europe fédérale sera une solution. Il faut vraiment ne pas être franc pour ne pas reconnaitre que sur les grands sujets, les trois grands candidats -Sarkozy, Hollande et Bayrou- ne sont pas en désaccord, bien au contraire. La politique sera la même, hormis je le concède certains sujets de société, des mesures fiscales.. Mais au regard de l'injonction de Bruxelles et de la mondialisation la France n'est plus la seule à décider, sauf si elle décidait de se protéger par exemple.

 

Sur un tout autre sujet, quoique, et même si les campagnes ne se jouent pas sur l'international, j'aimerais bien savoir ce que pensent les candidats sur les relations internationales, on n'en parle jamais, ou très peu.

Modifié par Monsieur H

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok, si je comprends bien tu voudrais que ça soit le "meilleur" qui soit élu sans avoir à te demander si c'est vraiment le meilleur, c'est ça? Tu voudrais qu'on te désigne qu'il est le meilleur pour que tu puisses voter pour lui et ne plus à avoir à t'en occuper.

En gros, tu voudrais qu'on te consulte uniquement pour les petits tracas du quotidien mais que s'agissant des affaires des grandes personnes, on te foute la paix. J'avoue que cette volonté de s'auto-infantiliser me dépasse complètement.

 

Ca n'a absolument rien à voir. Je ne veux pas de ce choix parce que je ne suis pas capable de l'assumer, tout simplement. Je trouve que l'admettre est important. Combien de français parlent d'économie sans rien y connaître ?

 

Pour moi voter (ce que je fais btw) c'est un peu comme si on me demandais de faire un truc que je sais pas faire, auquel je connais rien.

Tous les 5ans (allez je limite ça aux présidentielles et législatives), c'est comme si on me disait "hey tu vas devoir parler chinois pendant une journée! Mais attention, c'est ton devoir de citoyen d'y arriver, donc tu te renseigneras sur le sujet, et tu parleras chinois, c'est ton devoir!"

 

On peut remplacer parler chinois par être cordonnier pendant un jour, ou plombier. Je sais pas faire moi, on m'a jamais appris :pamoi2:

Je peux essayer, me renseigner, tenter de me poser les bonnes questions, en trois mois d'ici l'élection je connaîtrais toujours pas l'économie. Et je serai encore moins capable de déterminer lequel des candidats est un faisan de celui qui a de bonnes idées pour la france. Mais on me demande quand même de décider. "Sinon t'es un mauvais citoyen!"

 

Toi l'éco tu connais un peu? T'as un avis? Mais c'est très bien bravo!

Je te demande de penser à ceux qui ne savent pas, la grande majorité. Ils font comment eux ? Ils piochent celui qui a une bonne tête. Et le pire c'est quand ils admettent qu'il ne savent pas, parce que c'est la vérité, parce que c'est plus honnête, parce que la responsabilité qu'on leur colle sur les épaules est tout simplement trop grande pour eux, alors on leur tombe dessus.

La preuve, tu viens de m'assimiler à quelqu'un qui en a rien à foutre de son pays. T'as pas compris que si je dis ça c'est justement parce que ça me tient à coeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, je te reproche ta passivité. Je n'ai jamais eu de cours d'économie, je n'ai fait que du droit à la fac et j'ai fait S au lycée. Guess what? J'essaie de me renseigner, c'est à dire de lire les journaux et des bouquins d'économie. Tu peux trouver des bouquins à la bibliothèque et des journaux sur internet, donc ne me dis pas que ça coûte cher. En effet, voter sur un sujet auquel on ne bite rien, n'a aucun sens, c'est pour ça, à mon avis, qu'il relève de la responsabilité de chacun de faire un minimum d'efforts pour s'informer. Certes, on ne peut connaître tous les sujets d'un programme mais on peut au moins se faire un avis sur les principaux. Tout le monde est capable de faire ça, il suffit d'être doté d'une intelligence moyenne, si ce n'était pas le cas alors en effet la démocratie n'aurait pas de sens.

Modifié par talking heads

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans vouloir polémiquer, c'est vrai qu'il m'arrive aussi de m'interroger.

 

Non pas sur la démocratie, qui n'est certes pas parfaite (dans l'idéal, mieux vaut une bonne vieille monarchie avec un Roi clairvoyant), mais dont les abus et dérives me semblent bien moins graves que dans d'autres régimes (le bon Roi peut bien avoir un fils parfaitement incompétent qu'on va se traîner pendant 50 ans (sauf assassinat :D )).

 

Mais je doute parfois de l'opportunité du suffrage universel. C'est une question ancienne, à savoir : est-il normal que l'avis de l'idiot du village compte autant que celui de Socrate? La réponse, très clairement, est non. Mais voilà, qui va décider de qui est un idiot et de qui est Socrate?

 

Sinon Kamia : le problème vient de comment on appréhende la norme. La norme, là pour traduire des choix de société, a tendance de plus en plus à devenir une norme technique qui est là pour s'adapter à la réalité (et qui, donc, change en permanence).

 

Faire des choix, dire dans quelle société on veut vivre, tout le monde peut le faire.

Mais se prononcer sur telle ou telle norme technique, ça...

 

Ca, ça explique l'importance de la presse. C'est pour ça que la liberté de la presse est essentielle. Pour débattre, expliquer, informer. Bon, en ce moment les journalistes politiques sont plus férus de communication et de "petites phrases" que d'explications sur le programme. Mais j'ose croire qu'à un moment ou un autre dans la campagne, ça viendra.

 

A ce moment-là, tu prends divers journaux, tu compares et tu choisis. Bien sûr, on va essayer de t'enfumer (on dit "communiquer"), bien sûr les journalistes peuvent dire des conneries.

 

Et bien sur, tu peux te tromper. Mais rejeter quelque chose parce que c'est compliqué, parce que c'est dur, c'est infantile. Personne n'a dit qu'être citoyen était facile ou reposant. Il faut suivre le débat public, ce qui est usant et désespérant à la longue, s'informer et rester vigilant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pas dis que je rejetais, j'ai dis que je ne comprenais pas. Je le fais, à contrecoeur c'est tout. Et surtout je ne parle pas que de moi mais de tous ceux qui ne pigent rien. Si vous croyez que le tiers s'informe, vous êtes naifs.

 

J'aime faire les choses bien. Et savoir ce qui est bon pour la france, je peux me renseigner, écouter les journalistes, etc... Je ne saurais jamais vraiment. Je peux me faire une idée et basta. Je trouve ça très insuffisant.

 

Déjà parce qu'apprendre en autodidacte, je vais pas vous faire un dessin c'est pas terrible. Ensuite, les candidats si tu les écoutes, ils sont tous respectivement les meilleurs. Et les journalistes sont rarement objectifs. Quand ils le sont, comment le savoir ?

 

Je demande pas des cours d'économie, mais si on veut nous faire voter absolument, de grââââââce, qu'au moins on nous informe.

Les débats des politiques, les infos politiques, ils parlent d'économie comme si le public était informé. La blague. Alors on fait quoi quand on sait pas ? On fait semblant pour pas avoir l'air con? Super. Le peuple au pouvoir wouhou.

 

Et je dis pas non plus que dès demain il faut changer le système, je dis que cette question là, il faut se la poser. Personne ne le fait, parce qu'on touche pas à la démocratie vous comprenez. Alors montrer ses faiblesses ? Hoooo non! En plus ça critiquerait le peuple, alors encore moins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, je te reproche ta passivité. Je n'ai jamais eu de cours d'économie, je n'ai fait que du droit à la fac et j'ai fait S au lycée. Guess what? J'essaie de me renseigner, c'est à dire de lire les journaux et des bouquins d'économie. Tu peux trouver des bouquins à la bibliothèque et des journaux sur internet, donc ne me dis pas que ça coûte cher. En effet, voter sur un sujet auquel on ne bite rien, n'a aucun sens, c'est pour ça, à mon avis, qu'il relève de la responsabilité de chacun de faire un minimum d'efforts pour s'informer. Certes, on ne peut connaître tous les sujets d'un programme mais on peut au moins se faire un avis sur les principaux. Tout le monde est capable de faire ça, il suffit d'être doté d'une intelligence moyenne, si ce n'était pas le cas alors en effet la démocratie n'aurait pas de sens.

 

Lulz.

 

C'est sur que l'ouvrier, l'employé de bureau qu'à passé sa journée à faire du chiffre et la caissière à monop', quand ils rentrent chez eux le soir, ils ont qu'une envie, après être allé chercher les mômes à l'école et avoir préparé la bouffe, c'est lire un bon bouquin d'économie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Décidément, vous adorez le misérabilisme sur ce forum!

1) Je ne vois pas pourquoi l'ouvrier ou l'employé de bureau serait moins enclin à le faire qu'un médecin ou un avocat. Je veux dire : pourquoi après une journée de boulot l'ouvrier n'aurait pas la volonté de s'informer alors qu'un membre de la bourgeoisie l'aurait (c'est un peu le présupposé de ta phrase). Surtout que l'ouvrier est directement concerné de par son environnement professionnel aux rouages de l'économie

2) Je te rappelle qu'il fut un temps où justement on accordait beaucoup de place à l'éducation politique et économique des ouvriers, notamment par l'intermédiaire des syndicats et des hommes politiques de gauche qui leur parlaient directement et brutalement d'économie (diantre!).

On considérait à cette époque quasi barbare que les classes populaires étaient à même de comprendre les rouages de l'économie, et que c'était d'autant plus nécessaire du fait de la lutte des classes et de leur position sociale, leur donner une éducation économique était un moyen de leur faire prendre conscience de la classe à laquelle ils appartenaient et à terme de les émanciper (pardon pour le gros mot).

Dingue,non?

 

Votre complaisance masque mal une forme de mépris envers ces gens. Vous me faites le coup du "tu ne connais rien aux réalités sociales, tu comprends un ouvrier n'a pas le temps de s'informer, il est trop abruti par son travail", ça sent bon le paternalisme.

Si vous pensez vraiment cela, retirez leur le droit de vote.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A vous entendre, il faudrait en revenir au suffrage censitaire, non? Parce que d'ailleurs, c'est bien connu, un médecin qui rentre après ses gardes, il va aussi se jeter sur un bouquin d'économie. Et même un expert-comptable, ou un avocat va se jeter sur ce même bouquin après s'être crevé après ses bilans ou ses gardes à vue!

Qui a le temps alors? Les agriculteurs après les moissons ou les vendanges? Les étudiants après leurs partiels? Les chômeurs après avoir accompli leurs devoirs auprès de Pôle Emploi? Mais ça serait hyper représentatif tout ça!

 

Sérieux, personne ne vous oblige à aller voter si le débat public ne vous intéresse pas. Si vous pensez que vous n'avez pas le temps, que c'est trop compliqué et que ça vous fait mal à la tête, faut rester chez soi, se morfondre dans l'excuse bidon de "j'ai pas le temps, c'est trop dur, vaut mieux qu'on décide à ma place" et aller se coucher.

Vous croyez que Bernard Thibault, Chérèque sont des énarques? Vous avez vu la tête du député moyen? Est-ce que ça les a empêchés de s'intéresser au débat public?

 

Vous avez un tel mépris pour les classes populaires que ça en devient ridicule: non, toutes les caissières chez Monop vont pas se vautrer devant Confessions intimes (d'ailleurs si vous leur parliez, vous sauriez que beaucoup sont des étudiants, ou des gens avec parfois des bac+4 ou 5 qui n'ont pas trouvé de boulot dans leur branche. Et ils ont tout à fait les capacités intellectuelles pour ouvrir des bouquins de sociologie politique ou d'économie). L'employé de bureau, comme vous dites, est parfois délégué du personnel, et s'intéresse à des questions de droit du travail, de conditions de travail. L'ouvrier comme vous dites, s'intéresse aussi à la politique: parfois, oui, ils votent FN, et on n'est pas obligés d'être d'accord. Mais pour une grande partie d'entre eux, ça les intéresse. Allez faire un tour sur les chantiers du bâtiment, parlez-leur de délocalisations, et d'école, et on reparle!

 

On ne demande à aucun citoyen d'avoir fait l'ENA et d'être un expert sur toutes les questions. Je ne suis pas même pas sûre que Sarkozy ou Hollande soient spécialistes en toutes ces questions. On vous demande d'exercer votre jugement de personne éclairée, éduquée dans des écoles républicaines qui doivent vous donner ce vernis-là! Et si vous ne vous en sentez pas capable, restez chez vous: le vote n'est pas obligatoire en France. Mais sérieusement, aller me soutenir que "ouais la démocratie, c'est pas le mieux franchement"! La Révolution française, ça vous dit rien? Les excès de l'Ancien Régime et des monarchies éclairées non plus? Les dictatures africaines ou sud-américaines, ça vous inspire? Nan, parce que sinon, je vous propose un aller-retour dans des pays avec des régimes autoritaires "modernes" (y'avait ça en Syrie soi-disant). Et on reparlera des Français incapables d'aller voter (alors qu'ils savent lire et écrire).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai pas été éduquée dans les écoles républicaines nina :bedo:

 

non mais bcp plus sérieusement, je te rejoins sur le fond. kamia, c'est à toi d'aller lire, d'aiguiser ta curiosité etc :pamoi: prends de la presse de tous bords (parisienne, provinciale, satirique ou non, sites internets - maitre eolas, celui de la cour des comptes, de l'assemblée ...), et si tu captes pas un point économique, passes à la bibli d'assas, tu cherches le point qui te taraudes dans un bouquin, et hop, tu le sauras pour plus tard. par ex: eric woerth qui a bradé l'hippodrome de Compiègne. alors oui, c'est une histoire de mise en concurrence, de cession de gré à gré bla bla bla, etc .. ça semble pas si important que ça (alors que si!), et ça semble compliqué. mais tu ouvres n'importe quel bon traité de droit public et tu trouvera les réponses aux infos qui te paraissent obscures.

 

 

le fait que le débat public tu t'en cognes, c'est pas grave, dans le sens où t'es libre de t'en foutre royalement ! et c'est sur ce point que je te comprend. moi même je vais voter pour la première fois aux présidentielles :love: et je t'avoue que le niveau de débat ne vole pas haut si tu t'en tiens qu'aux candidats et qu'à leurs communications (faite par des mecs de comm, utilisant des éléments de langage). dans le sens où entendre l'ump radoter, voir morano et consort jouer à la kéké sur twitter :hibou: pour défendre un programme etc ... et le ps qui à mon sens (et c'est personnel hein) n'est pas assez enthousiasment, je peux comprendre que bon... c'est facile de se dire "alea jacta est et on verra bien".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A vous entendre, il faudrait en revenir au suffrage censitaire, non?

 

Oh, pourquoi pas.

 

Ou bien un test avec des qcm de difficulté croissante. Plus t'as de bonnes réponses, plus ton vote "pèse" dans le vote. Qcm de culture politique (nombre de députés..) et calculs bêtes pour voir si un budget est à l'équilibre. Puis des questions plus poussées sur des questions de société, mais tout objectives (l'armée, le nucléaire, l'europe, etc.).

 

Je ne pense pas que cela soit élitiste et cela pourrait inciter les gens à s'intéresser aux dossiers et récompenser ceux qui se donne du mal pour se pencher sur les questions.

 

Mais je sens que certains n'aimeront pas :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, pour deux raisons:

 

1/ ça coûterait une blinde à organiser, et je préfère autant qu'on utilise notre budget à des choses plus importantes: la santé publique, l'enseignement supérieur, la recherche, la justice, et autres fonctions étatiques de base.

 

2/un citoyen français a le droit de voter dès qu'il a la nationalité française. Et s'il veut voter FN ou ne pas voter du tout, c'est son affaire. Ce n'est pas son intelligence qui détermine son droit de vote, mais son appartenance à une communauté donnée. Mais là on en revient à 1848 (oui, j'ai une grande admiration pour Louis Blanc).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nina_Chabel je te rejoins sur pratiquement tout. Mais quand tu dis

Et s'il veut voter FN ou ne pas voter du tout, c'est son affaire
, pourquoi ne pas dire la même chose pour les verts, le PS ou Boutin? Les gens qui votent FN sont des abrutis ? Non, ce sont des gens qui veulent un autre modèle de société, qui souffrent des ravages de l'immigration et de la non intégration d'immigrés, qui sont anti Européens... C'est leur choix, c'est tout, donc pourquoi inclure FN dans ta phrase de cette façon..

 

Et sur le droit de vote des français, va dire ça à Efa Choly et sa bande qui veulent le donner aux étrangers. C'est d'ailleurs le cas pour les ressortissants de l'UE aux élections locales, tu parles d'un droit strictement réservé aux nationaux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La confusion entre élection locale et nationale est désolante.

 

Il y a peut-être une différence entre habiter une ville, et donc avoir son mot à dire sur l'urbanisme, et faire partie d'une Nation, et pouvoir donc se prononcer sur les choix de société.

 

C'est le premier point.

 

Le second point concerne le FN. J'ai bien peur qu'une partie de l'électorat du FN soit composé de gens particulièrement obtus et fermés d'esprit, le fantasme (paranoiaque) plus que la raison étant le moteur de leur enthousiasme.

 

Cela dit, c'est sans doute vrai pour chaque parti. Il suffit de voir certains individus à l'UNEF ou à l'UNI.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis la révlution française, le droit de vote est lié à la nationalité. Des gens sont morts depuis pour se battre afin d'avoir le droit de s'exprimer. Si on ne tient plus à certains grands principes, plus rien ne tient ; dire cela, ce n'est pas être fermé d'esprit, c'est être ardemment attaché à des valeurs, au fait que le droit de vote soit lié à la nationalité. C'est comme ça, il faut arrêter au nom de stupidités pseudo humanistes de vouloir donner à n'importe qui ce droit qui est un des derniers bastions de la souveraineté. Tu crois que les Marocains, les Chinois ou les Venezuéliens se posent cette question? je trouve ça très choquant, même au sein de l'UE. Et pourtant, j'entends les arguments inverses.

 

Sur le FN, tu l'as dit toi même, c'est valable pour chaque parti. Il ya une vidéo de micro trottoir à l'UMP du petit journal sur youtube qui peut en témoigner.. Et en parlant d'énarques ou de "professionnels", il y en a aussi au FN..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Monsieur H c'est un secret le répète pas hein mais les citoyen de l'union européenne ont déjà le droit de vote pour certaines élections locales. :bien:

 

Tu crois que les Marocains, les Chinois ou les Venezuéliens se posent cette question?

 

Merci pour cet "argument" :lol: .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Décidément, vous adorez le misérabilisme sur ce forum!

1) Je ne vois pas pourquoi l'ouvrier ou l'employé de bureau serait moins enclin à le faire qu'un médecin ou un avocat. Je veux dire : pourquoi après une journée de boulot l'ouvrier n'aurait pas la volonté de s'informer alors qu'un membre de la bourgeoisie l'aurait (c'est un peu le présupposé de ta phrase). Surtout que l'ouvrier est directement concerné de par son environnement professionnel aux rouages de l'économie

Tout simplement parce que l'ouvrier ou la caissière, en général, n'ont pas été, contrairement au médecin et à l'avocat, habitué, par leur environnement de vie, à s'intéresser à ce genre de chose. C'est super de dire "faut s'intéresser à l'économie, et puis faut aller voir des expos de peinture, et puis ne pas regarder de la merde à la télé". Mais si tu les balance dans un univers qu'ils ne connaissent pas, l'économie, l'art, ils vont trouver ça chiant.

Toi tu t'intéresses à l'économie alors tout le monde peut le faire, dis tu ?

Alors soit tu es très intelligent, tu t'es intéressé tout seul à l'économie, et t'as tout compris par toi même, et dans ce cas tu es très intelligent et on ne peut certainement pas te prendre comme exemple parce que tu es au dessus de la moyenne.

Soit tu as baigné dans un environnement qui valorise les activité intellectuelles, on t'a inculqué le goût d'apprendre, et dans ce cas, on ne peut pas te prendre comme exemple car tu n'es que le produit de ton éducation.

 

(Au passage : évite ce genre d'argument avec "moi je fais ça alors c'est possible, vous pourriez le faire". C'est débile. C'est pas parce que je pourrais faire un truc que j'ai envie de le faire. Ta façon de vivre, étonnament, n'est pas jugée optimale par l'ensemble de la population.)

 

2) Je te rappelle qu'il fut un temps où justement on accordait beaucoup de place à l'éducation politique et économique des ouvriers, notamment par l'intermédiaire des syndicats et des hommes politiques de gauche qui leur parlaient directement et brutalement d'économie (diantre!).

On considérait à cette époque quasi barbare que les classes populaires étaient à même de comprendre les rouages de l'économie, et que c'était d'autant plus nécessaire du fait de la lutte des classes et de leur position sociale, leur donner une éducation économique était un moyen de leur faire prendre conscience de la classe à laquelle ils appartenaient et à terme de les émanciper (pardon pour le gros mot).

Dingue,non?

Donc éduquer les gens c'est bien ?

BIG NEWS !

Ah mais on me souffle dans l’oreillette que tu commence ton post par "fût un temps" et que moi je te parle d'aujourd'hui... Hmmmm... Dommage que je n'ai pas dit "Les ouvrier et les caissières à monoprix d'autrefois, ils adoraient lire des livre d'économie". Déjà parce que c'est faux (toujours ce mythe du "bon vieux temps"). Ensuite parce que, oui, tout le monde s'accorde plus ou moins à dire que ouais, cette utopie que tu décris, ça serait chouette. Ce serait sympa que "le français moyen" rentre chez lui le soir pour lire des livres d'histoire, des romans du XIXe, qu'il ai un avis cohérent sur la politique. Mais ce n'est pas le cas.

On essaye, hein. C'est le but du système éducatif. Et, contrairement à toi, je pense qu'aujourd'hui, on est globalement "moins con" qu'avant : avec internet, on peut se documenter, les gens vont voir des expos, tout ça.

Malheureusement, ce n'est pas encore ça. Y'a toujours des gens qui regardent TF1, qui n'ouvrent jamais un livre, et qui sortent leur revolver quand ils entendent le mot "culture". Ces gens là n'ont pas le moindre avis sur l'économie, et tu sais quoi ? Ils s'en tapent. Ils n'ont même pas envie d'en avoir.

Alors ce que demandait Kamia, c'est : est-ce normal de demander à des gens qui n'ont aucune idée de comment fonctionne l'économie, et à d'autres qui n'ont aucune envie de le savoir, de voter pour un homme politique qui va s'occuper de ce programme économique.

 

D'où les idées de nommer plutôt qu'élire les gens chargés de l'économie, du cens, du "vote selon le niveau de culture", etc, etc, développés plus loin dans le topic.

Là, je ne dis pas que je suis d'accord ou pas avec ces idées. Je dis juste que le constat sur lequel elles reposent est juste : on demande à la population de se prononcer pour des problèmes dont ils n'ont pas le début de la moindre compréhension. Est-ce normal ? (Ce n'est pas une question rhétorique).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ chemise de la nuit : je répète puisque tu ne comprends pas.

Il ne tient qu aux gens der s informer, certes il est plus facile pour les gens issus d un milieu culturellement favorisé, mais tout le monde peut ouvrir un bouquin (je ne dis pas que c est ce que font les classes populaires).

A partir de ce moment là,il n est pas absurde de ddemander son avis au peuple. Si certaines personnes ne veulent pas faire l effort de s y intéresser, c est de leur faute (même si certains ont plus d excuse que d autres c est certain).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai déjà répondu à ca, c'est du paternalisme.

L'environnement joue mais n'empêche pas pour autant les ouvriers de s'informer. Ils y arrivaient déjà avant (c'etait le sens de ma référence historique et pas du tout un quelconque passéisme), il n y a aucune raison qu ils n y arrivent pas aujourd hui.

Les ouvriers ne sont pas condamnés à l'ignorance, encore heureux.

J ai déjà vu des chauffeurs de taxi parler de philo, mais chut faut pas le dire, ce ne sont pas des bourgeois, ils sont condamnés à ne rien comprendre.

Modifié par talking heads

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.