Aller au contenu
Flashy

Présidentielles 2012


Messages recommandés

je pense faire partie de ceux qui s'abstiendraient de voter sarko :pamoi: maintenant je suis pas devant le fait accompli, donc alea jacta est. je trouve ça très réducteur l'argument du "hollande a pas les épaules d'endosser le rôle", surtout que la même chose a été dite pour sarkozy, et ce dès le début de son mandat (pas de stature présidentielle etc)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sarko va être réelu, je reste là dessus. Le mec est une bête politique, il va faire une campagne de 2 mois et mettre tout le monde d'accord. Sa posture de se représenter en mode "j'ai fait des erreurs mais je suis le seul rempart face à la crise" me semble assez crédible. En face Hollande a déjà beaucoup donné, je vois pas quels armes il a encore en main que NS sera rentré en campagne.

 

Qu'est ce que c'était chiant dpdpa hier sur la 2. J'avais trouvé Hollande vs Juppé chiant mais là c'était pire. En plus cette branlette des deux invités sur l'Allemagne c'était insupportable... Ca en devient maladif cette fascination pour le voisin je trouve. Fillon m'a déçu sur la TVA sociale sujet sur lequel il s'est fait mettre par le mec de BFM. Et puis alors le moment patho à la fin sur l'usine Lejaby était à vomir. En revanche, il faut mettre au crédit d'Aubry d'avoir mis Fillon dans la merde sur les questions de sociétés et son pseudo "gaullisme social". C'est le seul moment ou je l'ai trouvé un peu au dessus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il sera est évidemment candidat.

 

Quant à l'élection, je trouve ça vraiment dangereux, même si je vais le faire, de se prononcer là-dessus. Inutile de faire référence à Balladur en 1995 et Jospin en 2002.

 

Au passage, dutchboy, est-ce que tu penses cela ?

 

Si je puis me permettre, comme il y a des gens qui pourraient voter Le Pen avant de se dire "ouais, mais non, faut pas déconner. une raciste/xénophobe/arriérée chef d'état, c'est pas possible",

 

Fillon était assez bon hier, il faisait bien premier ministre. Le débat avec Aubry était très intéressant, quoiqu'un peu complexe par moments, et si on se met dans la peau de M. Tout le monde, ce n'était pas toujours simple. Personne n'a eu l'avantage sur l'autre au final, Fillon s'étant en effet bien défendu, notamment sur la TVA sociale, les réformes, la détermination du président de la République, et Aubry ayant appuyé là où ça fait mal -style de présidence, bouclier fiscal, injustice sociale... J'ai bien aimé le passage où elle s'en prenait à Guéant j'étais certain que le réalisateur allait le montrer stoïque dans le public. J'en ai moi aussi marre de l'exemple Allemand ; certes, la réussite économique est impressionante, mais je doute fort que la classe politique Allemande -ou que quelqu'un vienne me dire le contraire et je sortirai plus éclairé- prête autant d'attention au couple franco-allemand ou à notre politique économique, au bien être de notre pays, etc...

 

Enfin, en ce qui concerne Sarkozy, je suis tout à fait d'accord avec toi ; c'est un monstre politique. Il suffit de regarder certaines de ses interventions télévisuelles ou ses discours -Bercy en 2007 par exemple-, merci Guaino, pour s'en rendre compte. J'ai lu tout à l'heure qu'il comptait faire une campagne très brève et intense, à la Mitterrand. Toutefois, il doit faire face à un rejet quasi général des français, plus habitués à voir un rex à la française au sommet de l'Etat plutôt qu'un vuguaire personnage. Je suis certain que les Rolex pendantes, le Fouquet's, et le bling-bling ont profondément touché le coeur des français.

 

S'il est au second tour, je pense qu'il va perdre, sauf s'il est face à le pen. Il y aura toujours des gens d'une finesse d'esprit comme ci-dessus pour nous expliquer qu'une menace fasciste pèse sur la République en danger. De même, si Bayrou est au second tour, il gagnera.

Modifié par Monsieur H

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème des socialistes, à mon sens, reste fondamentalement la crédibilité. Quelle crédibilité de gens qui continuent de chanter les louanges de Mitterrand et s'en réclament ?

 

Quelle crédibilité par rapport aux emplois subventionnés promis ? Par rapport à une TVA qui sera annulée dès l'élection du nouveau président, si tant est qu'elle soit jamais mise en oeuvre ? Quelle crédibilité dans le rapport à l'argent (le fameux "j'aime pas les riches" de Hollande ?

A un moment donné, ils devront tout de même se poser des questions...ce qui ne signifie pas que le bilan de Sarkozy ou que le programme de la droite soit plus crédible, hein. :D

 

D'ailleurs, je trouve que la droite abuse du fameux concept de "courage"...Sarkozy aurait le courage de prendre toutes les mesures qui fâchent pour le bien de notre belle Nation...toute décision impopulaire n'est pas nécessairement pertinente parce qu'elle serait courageuse, qu'est-ce que c'est que cette idée ?? On peut aussi adopter une mesure impopulaire ET débile, ce n'est pas incompatible. :bedo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Heimdall, la "crédibilité" des socialistes vient du fait que la droite est au pouvoir depuis 10 ans et qu'elle n'a rien fait. On ne peut plus dire que les 35h c'est de la merde alors que ça fait 10ans qu'on a les moyens les reformer. Alors forcément le discours des mecs d'en face semble plus credible. (attention je dis pas que le PS est crédible pour moi, j'explique juste pourquoi il pourrait crédible pour les autres)

 

Entièrement d'accord sur le courage. A ce sujet aucun candidat ne propose de privatiser, on est quand même n sale pays de gauchiste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il est vrai que si on s'en tient aux actions de la droite, le PS est extrêmement crédible. et rien de plus normal pour lui que de parler de Mitterand, car pour bcp ce n'était pas n'importe quel président. Sarkozy, je ne pense pas que le souvenir de lui dans 20 ans sera très bon :snif: je ne donne pas un jugement de valeur. je rappelle aussi que l'UMP ne se cache pas de faire des références à de Gaulle, très souvent, la même reflexion peut leur être faite. de toute façon si on a creuse plus loin il ne faut pas à mon avis s'arrêter à ces petites phrases, ces façons de parler, c'est pas mal de communication tout ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Manu86, je te rejoins tout à fait : la droite ne peut pas dire "ah, les caisses sont vides, ça fait 10 ans qu'on chercher à les renflouer" ou autre propos de ce genre.

Clairement, la droite ne peut pas se cacher : à la rigueur, elle pourrait (ce qui serait maladroit politiquement et ne saurait la dédouaner de ses responsabilités) soutenir que certaines réformes sont liées à la décentralisation et que leurs mises en oeuvre au niveau local sont parasités par les représentants locaux socialistes. Mas encore une fois, ce ne serait ni très malin ni très crédible d'avancer un tel argumentaire.

 

Manu86, si, un candidat propose des nationalisations : Poutou, le trotskiste. :D Enfin, il y a des cas où des nationalisations peuvent réellement se discuter, où il y aurait une certaine pertinence. Je regrette que nous n'ayons un débat (au niveau de la classe politique et des médias) uniquement axé sur : une nationalisation, c'est passéiste, une privatisation, c'est le modernisme. Je trouve cela un brin réducteur...

 

@ lincoln : enfin la comparaison entre De Gaulle et Mitterrand...Mitterrand provoque surtout la nostalgie de certains socialistes, puisqu'à ce jour, il reste la seule personne de "gauche" à avoir occuper la fonction présidentielle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très bien, donc inutile de te dire qu'affirmer ce que tu dis est tout simplement scandaleux : ce n'est que mépris pour des millions de français, pour un courant politique avec lequel tu peux en effet ne pas être d'accord. Et puisqu'on parle de Mitterrand, même si je suis le premier à reconnaitre son passé de résistant, j'aimerais bien que tu me dises qui de lui ou de JM Le pen a reçu des mains du maréchal Pétain la plus haute distinction de l'Etat de Vichy. Alors quand on parle de fascisme sans savoir ce qu'est le fascisme, on ne l'ouvre pas. Mais comme tu ne le penses pas, inutile de dire cela en effet...

 

P.S : Tu trouverais normal que le pen ne soit pas présente à l'élection? Mets de côté la stratégie de victimisation, même si je pense qu'elle s'appliquait plus au père qu'à la fille.

Modifié par Monsieur H

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Monsieur H : tous les électeurs de Marine Lepen que je connais sont soit antisémites, soit xénophobes/racistes. Alors il y a sans doute quelques souverainistes droitiers, qui n'ont aucun problème avec l'immigration, et qui vont voter Marine Lepen mais je pense qu'ils sont relativement peu nombreux. Ceux qui refusent l'Europe néo-libérale, veulent sortir l'euro et prônent le retour aux Etats nations n'ont pas de raison de voter FN compte tenu du passé idéologique de celui-ci et des accointances de la fifille Lepen avec les mouvements d'extrême droite européens. Ils voteront Dupont Aignan ou Mélenchon plutôt que Marine Lepen.

Et ce n'est pas parce que le FN a des millions d'électeurs que cela change quoique ce soit à ce que je pense de ce parti.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, le coup de l'antisémitisme je l'attendais. C'est le crif qui sponsorise?

 

Il y a certes des gens un peu simples au front national tu as sûrement raison. Mais comme partout. Tu crois que ceux qui votent NPA, ou même PS et UMP, sont tous des lumières? Non, et par conséquent l'argument ne tient pas, à moins qu'il soit nécessaire de tenir une comptabilité et de compter ainsi le nombre d'ânes présents dans les partis.. J'ai un ami au FNJ qui n'a rien d'un raciste, d'un antisémite, il est anti Européen, contre l'Euro, souverainiste : est-ce interdit? D'ailleurs sur l'euro, c'est un point crucial comme je l'avais expliqué, ou plutôt dit, dans un de mes commentaires en page 1 ou 2. Même chose sur l'immigration, Marine le Pen critique l'immigration et pas les immigrés -sauf en ce qui concerne les conséquences culturelles de ce phénomène que les français qui ne vivent pas dans les grandes villes ressentent.

 

Si on commnence à céder comme tu sembles le faire à la propagande de SOS racisme du MRAP crif et jenesaisquoidestupide, alors c'est sûr qu'on ne pourra pas avancer. Mélenchon est un faux rebelle, il ne sert à rien et n'est pas souverainiste c'est du vent. Et sous la Ve, tu votes pour un Homme, pas un parti. Il y a sûrement des cadres des militants racistes au FN, je ne doute pas que le bloc identitaire appellera à voter pour le pen, mais je m'en moque. Jusqu'à preuve du contraire, le FN n'a pas tenté un coup d'Etat..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ talking heads : s'agissant de l'électorat majoritaire du FN, je ne saurais dire s'ils sont intrinsèquement racistes/xénophobes. Mais je pense qu'il y a d'autres facteurs qui favorisent un vote FN :

- la corruption des élites ;

-l'impunité d'un certain nombre de délinquants, quelle que soit leur origine et classe sociale (et personnes physiques comme personnes morales) ;

-les scandales sanitaires à répétition (sang contaminé, vache folle, affaire du médiator....).

-l'absence de projet politique à long terme, ambitieux, tant pour la France que pour l'Europe : les extrêmes sont toujours plus fortes dans des périodes de moindre lisibilité politique.

 

Il me semble donc, mais je peux me tromper, que le vote FN renvoie davantage à un conjonction de plusieurs facteurs qu'à un vote résumé au racisme. C'est à mon sens une vision très réductrice du vote FN, laquelle ne peut que conduire à éluder un certain nombre de difficultés en en faisant des sujets "tabous". Et cette vision a longtemps été celle d'une bonne partie des deux grands partis majoritaires, qui ont de facto sous-estimé 'ampleur des problèmes que rencontre notre pays actuellement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ve République ou pas, je vote pour un parti politique, pas pour un homme en particulier.

Quant au Front National, les électeurs de ce parti que je vois tous les jours sont plutôt des petits artisans, des chefs de TPE qui regrettent la disparition de Poujade. Pas xénophobe ni raciste (quoique le "y'a quand même trop de Noirs et d'Arabes chez nous, on est plus chez nous" peut sembler quand même raciste), mais court-termiste et poujadiste, certainement. Et c'est pas avec cette flopée d'individus obnubilés par le fait qu'ils paient trop d'impôts que tu vas gouverner un pays.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, le coup de l'antisémitisme je l'attendais. C'est le crif qui sponsorise?

 

Il y a certes des gens un peu simples au front national tu as sûrement raison. Mais comme partout. Tu crois que ceux qui votent NPA, ou même PS et UMP, sont tous des lumières? Non, et par conséquent l'argument ne tient pas, à moins qu'il soit nécessaire de tenir une comptabilité et de compter ainsi le nombre d'ânes présents dans les partis.. J'ai un ami au FNJ qui n'a rien d'un raciste, d'un antisémite, il est anti Européen, contre l'Euro, souverainiste : est-ce interdit? D'ailleurs sur l'euro, c'est un point crucial comme je l'avais expliqué, ou plutôt dit, dans un de mes commentaires en page 1 ou 2. Même chose sur l'immigration, Marine le Pen critique l'immigration et pas les immigrés -sauf en ce qui concerne les conséquences culturelles de ce phénomène que les français qui ne vivent pas dans les grandes villes ressentent.

 

Si on commnence à céder comme tu sembles le faire à la propagande de SOS racisme du MRAP crif et jenesaisquoidestupide, alors c'est sûr qu'on ne pourra pas avancer. Mélenchon est un faux rebelle, il ne sert à rien et n'est pas souverainiste c'est du vent. Et sous la Ve, tu votes pour un Homme, pas un parti. Il y a sûrement des cadres des militants racistes au FN, je ne doute pas que le bloc identitaire appellera à voter pour le pen, mais je m'en moque. Jusqu'à preuve du contraire, le FN n'a pas tenté un coup d'Etat..

 

Désolé mais je ne l'invente pas, parmi les gens que je connais qui votent FN il y a des antisémites, que ça te plaise ou non. Evidemment, il y a aussi des abrutis à l'UMP, au PS etc....mais le problème, c'est que je n'ai JAMAIS rencontré de personnes sensées votant FN. Après, si tu préfère mettre de côté tout ce qui te déplaît au FN (son passé néo-libéral, les frasque de Jean-Marie Lepen, les photos de "famille" avec des mouvements hardcore etc...) libre à toi, mais ça ressemble beaucoup à du déni.

Après, je ne vois pas en quoi je cède à la propagande du SOS racisme ou du MRAP, ça serait bien que tu t'expliques sur ce point.

Quant à l'argument "c'est l'immigration qu'on critique, pas les immigrés" je trouve ça assez génial. En gros, on dit aux immigrés "on ne veut pas de vous mais ce n'est pas contre vous hein, sans rancune".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ Nina_Chabal : mais ce n'est pas non plus avec des gens qui sont anti-entreprises et qui veulent en revenir à des solutions manichéennes (le salarié est gentil, le petit patron est forcément méchant et raciste) que tu gouvernes un pays non plus hein.

 

Tout petit artisan n'est pas présumé raciste, il ne faut pas non plus tomber dans le cliché total.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ talking heads : s'agissant de l'électorat majoritaire du FN, je ne saurais dire s'ils sont intrinsèquement racistes/xénophobes. Mais je pense qu'il y a d'autres facteurs qui favorisent un vote FN :

- la corruption des élites ;

-l'impunité d'un certain nombre de délinquants, quelle que soit leur origine et classe sociale (et personnes physiques comme personnes morales) ;

-les scandales sanitaires à répétition (sang contaminé, vache folle, affaire du médiator....).

-l'absence de projet politique à long terme, ambitieux, tant pour la France que pour l'Europe : les extrêmes sont toujours plus fortes dans des périodes de moindre lisibilité politique.

 

Il me semble donc, mais je peux me tromper, que le vote FN renvoie davantage à un conjonction de plusieurs facteurs qu'à un vote résumé au racisme. C'est à mon sens une vision très réductrice du vote FN, laquelle ne peut que conduire à éluder un certain nombre de difficultés en en faisant des sujets "tabous". Et cette vision a longtemps été celle d'une bonne partie des deux grands partis majoritaires, qui ont de facto sous-estimé 'ampleur des problèmes que rencontre notre pays actuellement.

 

Je suis entièrement d'accord avec ça, tous les électeurs du FN ne sont pas racistes. Je pense simplement qu'aller dans l'excès inverse et dire que les électeurs du FN sont majoritairement des souverainistes anti-libéraux, c'est ridicule. Il y a beaucoup de poujadistes parmi les électeurs du FN mais aussi des racistes ou des xénophobes, ne l'oublions pas.

Modifié par talking heads

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ Nina_Chabal : mais ce n'est pas non plus avec des gens qui sont anti-entreprises et qui veulent en revenir à des solutions manichéennes (le salarié est gentil, le petit patron est forcément méchant et raciste) que tu gouvernes un pays non plus hein.

 

Tout petit artisan n'est pas présumé raciste, il ne faut pas non plus tomber dans le cliché total.

 

Je suis petite-fille d'artisan, en fait. Je te parle de poujadisme, pas de racisme.

Je connais assez bien ce milieu-là, et je peux t'assurer que l'esprit "y'a trop d'impôts, à mort les impôts, et y'a trop d'étrangers" existe réellement. Cela ne part pas de rien (la concurrence des entreprises polonaises ou portugaises dans le bâtiment, par ex, la charge d'impôts sur les classes moyennes), mais c'est un sentiment très prégnant.

Mais si tu en doutes, je veux bien t'inviter à faire un aller simple au pays des artisans, entrepreneurs du BTP, et tu seras pas déçu du voyage.

 

D'autre part, si tu trouves que François Hollande est le symbole du socialisme rouge à la mode marxiste...

Je me considère plutôt d'obédience socialiste, et je n'ai aucun problème avec les entreprises en soi, tant que certaines règles sont respectées (et là je ne te parle pas du cas relativement simple du patron un peu sanguin qui fout son salarié dehors avec coup de pied au c*l, mais de cas plus complexes et difficiles à gérer)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très bien, donc inutile de te dire qu'affirmer ce que tu dis est tout simplement scandaleux : ce n'est que mépris pour des millions de français, pour un courant politique avec lequel tu peux en effet ne pas être d'accord. Et puisqu'on parle de Mitterrand, même si je suis le premier à reconnaitre son passé de résistant, j'aimerais bien que tu me dises qui de lui ou de JM Le pen a reçu des mains du maréchal Pétain la plus haute distinction de l'Etat de Vichy. Alors quand on parle de fascisme sans savoir ce qu'est le fascisme, on ne l'ouvre pas. Mais comme tu ne le penses pas, inutile de dire cela en effet...

 

P.S : Tu trouverais normal que le pen ne soit pas présente à l'élection? Mets de côté la stratégie de victimisation, même si je pense qu'elle s'appliquait plus au père qu'à la fille.

 

Je ne sais pas si tu t'adressais à moi, mais au cas où, je te réponds. Déjà, j'ai envie de dire que ce n'est pas facile de "discuter" avec toi. Il semblerait que ce sujet te tienne à coeur, ou du moins qu'il y a une part d'irrationnel qui rentre dans le débat.

 

Je trouverais tout à fait anormal que Marine Le Pen ne soit pas présente aux élections présidentielles. Toutefois, je suis absolument certain qu'elle le sera. Inutile de perdre son temps à se demander si elle recueillera les 500 signatures nécessaires, la question est une campagne de victimisation assez pitoyable.

 

Quant aux électeurs du Front National, manifestement tous ne sont pas antisémites. La preuve, Monsieur H connaît un membre des FNJ qui n'est pas antisémite. L'argument est béton.

 

Plus sérieusement, je suppose qu'il y a une petite moitié des électeurs qui le sont, la part "historique" qui assure +/- 8% des voix du parti aux élections depuis 1984. Le complément doit être constitué des souverainistes. Qu'est-ce que j'en sais. Mais nier les racines et le passé antisémite du FN, c'est un peu gros. Et peu importe que François Mitterrand ait été reçu à l'ordre de la francisque. Ca n'a aucun rapport.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas si Marine Le Pen fait de la victimisation au sujet de ses signatures mais force est de reconnaître deux choses :

 

- En 2007, le FN disposait à la même période de 80 promesses de signatures supplémentaires.

- En 2007, le FN a tout juste atteint les 500 signatures.

 

Son inquiétude est donc légitime. Je pense toutefois que certaines consignes seront données, à droite notamment, pour faire en sorte qu'elle puisse se présenter.

 

L'antisémitisme présumé n'est par ailleurs pas l'alpha et l'oméga de la respectabilité politique. Tous les partis actuels stigmatisent certaines parts de la population française et le véritable danger réside précisément dans cette fragmentation de la nation française, peu importe le crible utilisé : race, religion, milieu social, etc. Le fameux "Je n'aime pas les riches" de François Hollande est aussi condamnable moralement et politiquement que pourrait l'être un "Je n'aime pas les Juifs". Quant à savoir s'il y a plus de xénophobie au FN qu'au sein des autres partis... C'est à voir. Le parcours difficile d'un homme comme Nicolas Sarkozy au sein de son propre camp révèle parfois certains vieux réflexes insoupçonnés.

 

Pour en revenir à un sujet un peu plus intéressant, je n'arrive pas à comprendre pourquoi Nicolas Sarkozy n'est pas aimé. Il a commis certaines conneries (Fouquet's, Bolloré) au début de son mandat, certes. Il est à la tête d'un parti de tocards et de cabotins, d'accord. Ce n'est ni le premier ni le dernier à devoir trainer ces deux boulets. Il a dans le même temps dépoussiéré le vieux sérail politique français et les électeurs, s'ils le lui reprochent, seraient pourtant bien incapables de plébisciter à nouveau la posture monarchique de ses prédécesseurs. Nicolas Sarkozy a humanisé la fonction présidentielle tout en restant fidèle à ses valeurs. Il a échoué sur de nombreux dossiers, comme n'importe quel sortant, mais je ne comprends pas l'obsession haineuse qu'il peut susciter chez certaines personnes. J'ai l'impression d'être le seul en France à avoir envie de voter pour sa personne et non pour son camp ou pour son parti -je déteste viscéralement l'UMP.

Modifié par Ketchup vs Genocide

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

KvG: pour la haine contre sarko: tu emts toi même le doigt dessus. il est à la tête d'un parti de tocards et de cabotins. si ça se résumait qu'à ça .. mais ces tocards et cabotins sont même ministres pour certains, c'est ça qui coince, enfin pour moi. de plus, sarkozy n'as pas laisser une super impression lorsqu'il était ministre de l'intérieur. son seul mandat réussi, c'est en tant que maire de neuilly (ma ville lol). le souci c'est que si on vote pour lui, on vote forcément pour l'UMP :pamoi:, c'est pour ça que j'ai choisi de voter d'abord pour un parti et non pas pour une personne. je dis pas que c'est simple, c'est mon avis :pamoi:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai l'outrecuidance d'avoir la réponse, la voici, tu vas aimer :

 

Il a commis certaines conneries (Fouquet's, Bolloré) au début de son mandat, certes. Il est à la tête d'un parti de tocards et de cabotins, d'accord. (...) . Il a dans le même temps dépoussiéré le vieux sérail politique français et les électeurs, s'ils le lui reprochent, seraient pourtant bien incapables de plébisciter à nouveau la posture monarchique de ses prédécesseurs.(...)Il a échoué sur de nombreux dossiers, comme n'importe quel sortant(...)

 

Je fais partie de ceux qui n'aiment pas la personnalité, et je pense qu'il n'aura pas mon vote en grande partie à cause de cela. Un président de la République française est, tu l'as dit toi même, un monarque républicain, expression galvaudée j'en conviens. Mais je pense que les français aiment que leurs dirigeants soient cultiviés, hautains, lettrés, en bref fidèles aux traditions françaises en la matière. De Gaulle et Mitterrand sont des exemples parfaits. Le fait est que Sarkozy n'a pas cette posture ; c'est l'homme de Neuilly, amis des puissants, qui n'a QUE le mot fric à la bouche -il suffit d'écouter les journalistes qui le connaissent-. Il ne connait pas la france des terroirs -mince, j'avais oublié que c'était antisémite!-, et ne maitrise même pas les bases de la langue française. Heureusement que Guaino lui, a la plume.

 

Je suis certain que l'image du short à l'Elysée ou du rex qui lance à l'un de ses sujets "casse toi pov' con" est encrée, ce qui est terrible pour lui. C'est un personnage détestable d'après ce que je sais en me renseignant un peu, alors je n'ose pas imaginer ce qu'il est en vrai. Il a, presque à lui seul, désâcralisé la fonction présidentielle ce qui est un tournant catastrophique dans la vie politique française. Alors l'antisarkozysme est au fond un sentiment parfois exagéré, mais totalement justifié. C'est d'ailleurs pour ces raisons qu'Hollande soigne sa posture, n'est plus ce M. Petite blague comme disait Fabius.

 

 

Edit :

c'est pour ça que j'ai choisi de voter d'abord pour un parti et non pas pour une personne. je dis pas que c'est simple, c'est mon avis

 

Je ne comprends vraiment pas ce que tu veux dire. Sous la Ve République c'est l'inverse justemment. L'Homme de parti doit devenir Homme d'Etat et rassembler une majorité de français pour être élu. Il doit tenter de se détacher de ses attaches partisanes, notamment au regard des petits arrangements entre formations politiques. Regarde Mitterrand et l'union de la gauche. Chirac a eu de la chance en 2002. Sarkozy a réussi à réconscillé dans un sens les pro Européens -"j'aime l'Europe" etc- et les eurosceptiques, avec ses discours magnifiques sur la France, la grandeur du pays etc. C'est pour cela que j'aime, quel grand mot, "défendre" les attaques, parfois honteuses, vis-à-vis de le pen. Il faut apprendre à dissocier l'Homme du parti, c'est comme ça, et je trouve que c'est un système très intéressant.

 

Edit 2 : Je ne trouve rien de choquant dans les sorties "des Guéant, Hortefeux, et compagnie". Sauf celle d'aujourd'hui sur les civilisations, qui est regrettable, mais à replacer dans son contexte surtout.Il devrait toutefois présenter ses regrets s'il a bléssé, mais je comprends ce qu'il a voulu dire, donc inutile d'en faire tout un fromage en fait.

 

Et explique moi en quoi parler de l'immigration est monter les français les un contre les autres. Au contraire, c'est l'immigration incontrolée, grande amie du grand patronat, qui fait monter ladite tension.

Modifié par Monsieur H

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème est qu'un président ne gouverne pas tout seul ;) Et j'en ai personnellement ma claque des sorties plus que foireuses des Guéant, Hortefeux, et compagnie, qui sont au mieux stupides, au pire totalement racistes.

Pour moi, Sarkozy est le président qui a monté les Français les uns contre les autres (Français issus de l'immigration contre les autres, public contre privé, etc...), quelles que soient ses qualités personnelles par ailleurs.

Et je ne vote pas pour un homme, aussi sympathique soit-il (cela dit, je ne trouve pas Sarkozy spécialement sympathique, même s'il a introduit un style nouveau à la présidence), mais pour un parti et des idées.

 

Monsieur H: j'ai bien compris que les idées du Front National ne te posaient aucun problème, donc je ne vais pas m'user à t'expliquer en quoi voir un ministre comme Hortefeux proférer des injures raciales me gêne.

Je ne vais pas non plus t'expliquer en quoi le climat actuel est délétère. Ni qu'un certain nombre de policiers (dont 37% votent FN, oh quelle surprise), se comportent d'une façon indigne et contraire à leur fonction (quoi d'étonnant quand les ministres de l'Intérieur font des sorties à vomir).

Et je ne vais pas non plus m'appesantir sur ce climat épouvantable qui fait qu'aujourd'hui on me fouille de temps à autre à la sortie des magasins et qu'on me refuse l'accès à des magasins (ah bah oui, je suis basanée, des fois que je vole). C'est très subjectif, mais j'ai l'impression que le climat s'est beaucoup durci en France depuis quelques années.

Et j'avais oublié la fameuse phrase de notre cher président sur les Africains qui ne sont pas rentrés pas dans l'histoire.

Parler de l'immigration est une chose, stigmatiser une population en est une autre. Et ces provocations répétées ne font qu'alimenter cette stigmatisation.

Modifié par Nina_Chabal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je ne comprends vraiment pas ce que tu veux dire. Sous la Ve République c'est l'inverse justemment. L'Homme de parti doit devenir Homme d'Etat et rassembler une majorité de français pour être élu. Il doit tenter de se détacher de ses attaches partisanes, notamment au regard des petits arrangements entre formations politiques. Regarde Mitterrand et l'union de la gauche. Chirac a eu de la chance en 2002. Sarkozy a réussi à réconscillé dans un sens les pro Européens -"j'aime l'Europe" etc- et les eurosceptiques, avec ses discours magnifiques sur la France, la grandeur du pays etc. C'est pour cela que j'aime, quel grand mot, "défendre" les attaques, parfois honteuses, vis-à-vis de le pen. Il faut apprendre à dissocier l'Homme du parti, c'est comme ça, et je trouve que c'est un système très intéressant.

 

 

c'est simple (enfin dans me tête) et nina résume bien, l'homme d'État ne gouverne pas seul. j'ai tendance à accorder bcp plus d'importance à l'équipe ministérielle donc au gouvernement qu'au chef de l'Etat. j'ai bien conscience que dans notre modèle, le président de la République a cette figure forte et qui dans le meilleur des cas doit rassembler. mais le pays avance grâce à des idées, des ambitions, inscrites dans des politiques, qui ne peuvent pas être portées que par un seul Homme.

alors je suis italienne aussi, et peut être que je suis influencée par le modèle italien où le président de la République clairement ne sert pas à grand chose et tout se résume à l'action du premier et des ministres (n'oublions pas que Berlusconi rêvait de voir la tendance s'inverser en mettant en place un régime à la française avec lui en chef d'Etat :bedo: ), mais je ne vois pas comment on peut logiquement dire que voter pour la personnalité d'un homme suffira pour le bien du pays .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais comment peut-on croire à la blague des 500 signatures? Ca fait 40 ans qu'on nous la ressort pour le FN! Rassurez l'UMP et le PS ont trop besoin du FN pour laisser faire cela. Marine aura ses 500 signatures comme d'habitude...

 

C'est comme la neige et le froid : Chaque fois on s'étonne et chaque fois ça fait des reportages.

 

En revanche, je trouve la QPC déposée par le FN tout à fait intéresante. Je pense et j'espère que la disposition sur la publication des maires signataires va sauter.

 

Sur Sarkozy, je pense que la haine des gens vient avant tout du fait qu'il a ridiculisé la fonction presidentielle. Jusque là les présidents avaient un recul et un respect de la fonction que Sarkozy n'a pas. Sarkozy n'a pas "humanisé" la fonction il l'a ridiculisé, il se comporte comme un vulgaire premier ministre. Pire il traite la défense, les affaires étrangères comme de vulgaires faits divers... Il maltraite trop les institutions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.