Aller au contenu
Flashy

Présidentielles 2012


Messages recommandés

En parlant d'hypocrisie :

SAINT-LEU, La Réunion (Reuters) - La candidate du Front national à l'élection présidentielle, Marine Le Pen, a accusé mardi à La Réunion les services de l'Etat de ne pas assurer sa sécurité alors que plusieurs manifestations et incidents ont émaillé la première de ses deux journées de visite dans l'île de l'océan Indien.

Pour la présidente du FN, chahutée et huée depuis son arrivée, "c'est bien la preuve que (Nicolas) Sarkozy est incapable d'assurer la sécurité dans son pays".

"Il est insupportable que les gens soient pris à partie physiquement. En métropole, mes déplacements sont plus protégés que cela. (.) Je suis là quand même, n'en déplaise aux 50 énergumènes en question", a-t-elle déclaré lors d'une meeting devant quelque 300 sympathisants.

Estimant sa venue "contraire aux valeurs de La Réunion", une centaine de sympathisants du Parti socialiste, du Parti communiste, d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) et de militants anti-racistes avaient formé un barrage sur la route menant au restaurant de Saint-Leu qui accueillait son meeting dans la soirée.

 

Alors : La liberté de circulation des personnes, quelles que soient leurs opinions, et même publiques, constitue l'une des valeurs de notre République me semble-t-il. la gauche est toujours très prompte à donner des leçons de morale, mais pour ce qui est de faire le ménage chez elle...elle a le droit de violer les principes républicains, mais pas les autres partis surtout. Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

 

J'aimerais que le PS condamne officiellement ce type de stratégies, j'ai un problème avec les partis qui s'arrogent le droit de s'approprier la démocratie : peu importe ce que je pense de Le Pen ou des trotskistes révolutionnaires, la démocratie française ne se limite certainement pas au PS et à l'UMP...

 

Ces groupuscules peuvent-ils réellement se réclamer de la démocratie ? Ce sont les mêmes qui passent leur temps à cracher par principe sur le patronat, à cracher sur Hulot pour les Verts lorsqu'il était candidat à la candidature...bref, la tolérance incarnée. :bedo:

 

Et après ça va polémiquer sur Guéant en parlant de camps de concentration et de nazisme suite à ses propos (vraisemblablement très provocateurs et parfaitement ridicules, mais qui ne me paraissent pas relever d'une idéologie nazie quand même...).

 

Mais la question essentielle dans tout cela ? Et le fond ? les programmes ? Parce qu'entretenir la polémique, c'est bien, ça fait le buzz, mais à un moment donné il faut se découvrir en terme de programme et d'idées.

Hollande a déclaré qu'il envisageait de supprimer la Cour de Justice de la République : je trouve que l'idée est excellente, sérieusement. Cette juridiction est uniquement destinée à empêcher l'application du droit commun à des politiciens délinquants. C'est une bonne idée, je suis tout à fait favorable, mais ce n'est pas ça qui relancera l'économie française ceci dit. :D

Modifié par Heimdall

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sais pas si vous avez regardé le discours de Mélenchon à l'instant là...

Moi oui --> :facepalm2:

 

Comment peut-on être si démago ? Sérieusement, le mec propose le smic à 1800€. Gros, si on pouvait se le permettre, on l'augmenterait bien le smic... On est déjà un des pays les plus chers en coût de main d'oeuvre.

 

Et comme tu le soulignes Heimdall, ça instrumentalise la démocratie en mode "reprenons la Bastille comme nos ancêtres" (true story, Mélenchon est fou).

 

Et la cloture par la lecture d'un passage des Misérables, c'était le mot de trop :kooki:

 

 

Et à part ça, cette polémique autour de Guéant, franchement ça fait mal à la démocratie.

Au lieu que ce soit un régime stylé qui fasse rêver dans les chaumières, bah non, bac à sable, t'as employé le terme de civilisation alors t'es un nazi, c'est toi le nazi si tu t'excuses pas... Mais bordel, nos ancêtres n'ont pas marché sur la Bastille pour ça (:fuck:) :kermit:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me permets de vous proposer un lien vers un site qu'à créé un ami (avec d'autres personnes. ça s'appelle "véritocratie": l'idée est la suivante: Des citations d'hommes politiques sont postées par les internautes et elles sont soit prouvées soit démenties par les internautes à l'aide de diverses liens.

 

C'est très amusant et l'équipe a à coeur de ne favoriser personne (les fondateurs du site ont tous des opinions politiques divergentes).

 

Je vous le recommande chaudement. Pour l'instant ça démarre mais plus il y aura de monde plus ce sera intéressant.

 

www.veritocratie.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je tiens à partager un petit article que j'ai trouvé.

 

http://ump.blog.lemonde.fr/2012/02/08/convention-delocalisation-de-lump-il-faut-garder-les-riches/#xtor=RSS-3208

 

Ce qui m'a interpellé, ce n'est pas la sortie de Serges Dassault (qui est ridicule sur l'aspect précarité, 'fin bref) que celle d'Hervé Novelli, je cite :

 

Quelques minutes plus tard, c'est au tour d'Hervé Novelli, secrétaire général adjoint de l'UMP, de dresser un autre profil de la compétitivité nationale durant les deux derniers quinquennats : "En matière de coût du travail, nous avons commencé à décrocher entre 2000 et 2010." Les raisons du glissement ? Le temps de travail et le poids des charges sociales, selon le député d'Indre-et-Loire, ainsi qu'une instabilité réglementaire, assure-t-il : "Notre pays se caractérise pas un certain délice à compliquer les règles, les normes pour les entreprises. A chaque loi de finance, nous empilons les règlements. Il est nécessaire de poser des règles de stabilité, d'empêcher les législateurs de modifier les règles qu'ils ont votées six mois auparavant." Xavier Bertrand acquiesce : "Nous devons créer les conditions et lâcher les baskets des entrepreneurs, il faut alléger le carcan administratif des entreprises."

 

Deux remarques :

 

*Le diagnostic est partiellement bon...et de mauvaise foi pour une part significative. Les 35 heures ont bon dos. Il va falloir se trouver un autre bouc émissaire, à un moment.

Mais pour l'instabilité réglementaire, oui c'est une cause de perte de compétitivité.

 

Mais je tiens à souligner cette phrase : "Notre pays se caractérise pas un certain délice à compliquer les règles, les normes pour les entreprises. A chaque loi de finance, nous empilons les règlements. Il est nécessaire de poser des règles de stabilité, d'empêcher les législateurs de modifier les règles qu'ils ont votées six mois auparavant."

 

Et j'en viens à ma seconde remarque :

 

*c'est ubuesque. Afin d'éviter de compliquer les règles, on va imposer d'autres règles qui vont réglementer les règles. Avec des exceptions, bien sûr, puisque la règle de stabilité devra être écarté, parfois.

 

C'est kafkaïen. Effroyable. Bureaucratique. C'est ça, le parti de droite sensé être du côté de la libre entreprise? Cela me fait l'effet d'un paroxysme de délire bureaucratique.

 

Si on veut qu'il y ait moins d'instabilité réglementaire, voilà ce qu'il faut faire : rien. On ne fait rien. C'est pas si compliqué, si?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une ébauche de programme, enfin je l'espère.

Remettre au goût du jour le j,ngbbbb n'est pas une excellent idée à mon sens. Cette institution plébiscitaire est trop caricaturale et trop difficile à manier (répondre oui ou non à un problème qui peut être complexe est ridicule). Sur un sujet aussi épineux et polémique que les droits des chômeurs, ça me semble même complètement aberrant, surtout que ça risque de donner l'impression qu'on demande son avis aux actifs sur ce qu'on devrait faire des chômeurs, ces "branleurs".

Ces mesures sur le chômage ne sont pas inintéressantes sur le papier mais elles demandent à être précisées. De même, s'agissant de l'éducation, il va falloir muscler ça et ne pas se contenter de grandes déclarations pleines de bonnes intentions.

J'espère vraiment que la droite en a encore sous le capot parce que pour l'instant cela ne fait pas très sérieux. Il manque notamment des idées claires sur la fiscalité (gros point faible de la politique de Sarkozy qui est sur ce sujet complètement erratique) qui est une matière qu'il est urgent de réformer, il faudrait montrer que la droite ne se contente pas de proposer des augmentations d'impôt comme le fait Hollande. Il faut aussi une vraie réflexion globale sur l'école et avoir le courage d'une position idéologique sur ce sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui me fait marrer est qu'il dit vouloir soumettre certaines propositions à référendum, mais pas d'autres parce que celles ci monteraient les français les uns contre les autres.

En quoi un référendum sur le chômage ne monterait pas plus les "travailleurs" contre les "chômeurs" qu'un référendum sur l'éducation nationale qui monterait les "profs" contre "non profs"? Ca n'a pas de sens.

 

Sur le chômage et notamment sur ses propositions de formation obligatoire des chômeurs, je ne pense pas que ce soit la solution. A moins que je ne comprenne pas bien l'idée, il semble dire que si un type qui a fait certaines études ne trouve pas de boulot, on va lui faire apprendre un boulot qu'il n'a pas voulu à la base pour le forcer à s'orienter... N'oubliez donc pas de ne prendre aucun plaisir dans votre travail et de faire un boulot qui ne vous plait pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis tout à fait d'accord avec Blacksad sur le chômage.

J'ajouterai qu'une fois de plus, on va croire au grand mythe du mec passif qui attend de toucher ses allocations. Il n'y a que 300 000 offres d'emploi qui ne sont pas pourvues actuellement (je vous laisse mettre ça en balance avec le nombre de chômeurs).

Ensuite, la belle avance de coller un mec aux services à la personne (grand secteur à la mode): avec ses 10 h/semaine, le type gagnera quoi? 600 euros net par mois? Il faudra encore lui donner des aides sociales pour qu'il arrive à bouffer.

Et enfin, Sarkozy se rend-il compte du niveau réel de certains chômeurs? QUI va embaucher un mec (ou une femme, je ne suis pas sectaire) sans AUCUNE qualification? Y'a des tas de gens à Pôle Emploi qui n'ont même pas le brevet (et ne parlons même pas du bac ou du BTS). Le problème n'est pas tant le bac+5 en sociologie (qui finira à l'usure par trouver un job, qui sera au pire sous-qualifié et mal payé) que ces gens qui sortent du système scolaire sans AUCUN diplôme. A part naviguer de contrat aidé en contrat aidé, et d'aide sociale en aide sociale, on n'a toujours trouvé aucune solution pour ces gens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur l'immigration, le fait de tout passer sous un seul et unique ordre juridique est une excellente idée.

 

Il fait passer par référendum parcequ'il sait que c'est inconstitutionnel (Juge judiciaire défenseur des libertés). Mais avec une QPC ça devrait sauter aussi non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis pas certain que ça fonctionne avec une QPC...

 

Je vois mal le Conseil Constitutionnel aller à l'encontre de la volonté du peuple français. C'est difficile, politiquement...voire juridiquement. Je suis pas super calé en droit constitutionnel, mais il me semble que les référendums échappent au contrôle de constitutionnalité, non? Le but du contrôle de constitutionnalité, c'est de vérifier que les représentants du Peuple respectent bien la volonté du Peuple, formalisée dans la Constitution, non?

 

Je dis peut-être une énormité :pff:

Modifié par Flashy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui me fait marrer est qu'il dit vouloir soumettre certaines propositions à référendum, mais pas d'autres parce que celles ci monteraient les français les uns contre les autres.

En quoi un référendum sur le chômage ne monterait pas plus les "travailleurs" contre les "chômeurs" qu'un référendum sur l'éducation nationale qui monterait les "profs" contre "non profs"? Ca n'a pas de sens.

 

Sur le chômage et notamment sur ses propositions de formation obligatoire des chômeurs, je ne pense pas que ce soit la solution. A moins que je ne comprenne pas bien l'idée, il semble dire que si un type qui a fait certaines études ne trouve pas de boulot, on va lui faire apprendre un boulot qu'il n'a pas voulu à la base pour le forcer à s'orienter... N'oubliez donc pas de ne prendre aucun plaisir dans votre travail et de faire un boulot qui ne vous plait pas...

 

Sur le principe ça ne me choque pas tant que ça. L'idée est de dire qu'à partir du moment où c'est la collectivité qui paie, il n'est pas anormal que l'Etat ait son mot à dire dans le secteur dans lequel le chômeur postule dès lors que celui-ci demande des allocations chômage. Après la mise en place peut-être assez violente je pense, mais sur le papier ce n'est pas scandaleux. Néanmoins, pour que cela ne soit pas trop rude il faudrait des précisions supplémentaires.

(Et puis ça peut obliger les gens à y réfléchir à 2 fois avant de se lancer dans des études qui ne donnent pas de boulot....)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur le principe ça ne me choque pas tant que ça. L'idée est de dire qu'à partir du moment où c'est la collectivité qui paie, il n'est pas anormal que l'Etat ait son mot à dire dans le secteur dans lequel le chômeur postule dès lors que celui-ci demande des allocations chômage.

 

Moralement, je suis vraiment pas d'accord. C'est comme si tes parents, qui te paient tes études, te disaient ce qu'il faut que tu fasses dans la vie...

Autant que tu prouves que tu cherches du boulot, ça ne me choque pas. Mais le secteur, je trouve ça passablement anormal.

 

(Et puis ça peut obliger les gens à y réfléchir à 2 fois avant de se lancer dans des études qui ne donnent pas de boulot....)

Ouais, mais ça c'est une énorme connerie pour moi. Ce n'est pas parce que les études que tu fais ne te mèneront pas à une profession qu'elles n'ont aucun intérêt. Je n'aimerais pas que mon fils me dise "j'aimerais bien faire un LEA, mais je vais pas le faire parce que j'aurai pas de boulot à la sortie", alors que si tu couples un LEA avec un autre diplôme, c'est carrément utile. De même, c'est pas parce que tu fais psycho que t'auras pas de boulot ('tain le slogan :D ). On ne juge pas un psy à son diplôme, mais par exemple à son âge, sa capacité à comprendre ou à interagir avec d'autres etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis pas certain que ça fonctionne avec une QPC...

 

Je vois mal le Conseil Constitutionnel aller à l'encontre de la volonté du peuple français. C'est difficile, politiquement...voire juridiquement. Je suis pas super calé en droit constitutionnel, mais il me semble que les référendums échappent au contrôle de constitutionnalité, non? Le but du contrôle de constitutionnalité, c'est de vérifier que les représentants du Peuple respectent bien la volonté du Peuple, formalisée dans la Constitution, non?

 

Je dis peut-être une énormité :pff:

 

En effet, le Conseil Constitutionnel s'est déjà déclaré incompétent au motif que la loi n'émanait pas des représentants du peuple mais du peuple lui-même et qu'il ne pouvait exercer un contrôle sur le souverain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moralement, je suis vraiment pas d'accord. C'est comme si tes parents, qui te paient tes études, te disaient ce qu'il faut que tu fasses dans la vie...

Autant que tu prouves que tu cherches du boulot, ça ne me choque pas. Mais le secteur, je trouve ça passablement anormal.

 

 

Ouais, mais ça c'est une énorme connerie pour moi. Ce n'est pas parce que les études que tu fais ne te mèneront pas à une profession qu'elles n'ont aucun intérêt. Je n'aimerais pas que mon fils me dise "j'aimerais bien faire un LEA, mais je vais pas le faire parce que j'aurai pas de boulot à la sortie", alors que si tu couples un LEA avec un autre diplôme, c'est carrément utile. De même, c'est pas parce que tu fais psycho que t'auras pas de boulot ('tain le slogan :D ). On ne juge pas un psy à son diplôme, mais par exemple à son âge, sa capacité à comprendre ou à interagir avec d'autres etc.

 

Des parents qui n'ont pas beaucoup de moyens et qui influent sur le choix de tes études, non seulement cela ne me choque pas mais je trouve ça même normal. S'il veut vraiment faire des études qui ne donnent pas de travail, qu'il les paie lui-même en travaillant à côté.

J'aimerais bien que les lycéens réfléchissent un peu plus à leur orientation et ne choisissent pas uniquement leurs études sur des critères d' intérêt/confort mais aussi sur les chances de trouver un boulot à la sortie. Evidemment, on ne doit pas tomber dans l'excès inverse et ne choisir que sur ce critère là, mais quand je vois mes potes de lycée qui ont choisi de faire des études d'histoire alors qu'ils n'ont aucune prédisposition pour cette matière et qu'ils ont choisi ces études parce que c'est "cool" ça me désespère un peu, surtout vu le niveau de difficulté du CAPES.

Modifié par talking heads

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi, je suis curieux de voir comment on va financer des formations pour des millions de chômeurs.

 

Non parce que, au doigt mouillé, je suis à peu près certain qu'il y a une multitude de personnes n'ayant peu ou pas de qualifications parmi les chômeurs.

 

Et les 3 millions et des poussières de chômeurs, ce n'est hélas qu'un chiffre représentant partiellement la réalité. On ne prend pas en compte de nombreuses catégories de chômeurs. Le chômeur cherchant un emploi à temps partiel, non compté en catégorie A (il me semble), devra-t-il aussi bénéficier de la formation? Cela ferait quelques centaines de milliers de personnes en plus à former.

 

Je pensais que les caisses étaient vides, 'fin bref.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Sur le chômage et notamment sur ses propositions de formation obligatoire des chômeurs, je ne pense pas que ce soit la solution. A moins que je ne comprenne pas bien l'idée, il semble dire que si un type qui a fait certaines études ne trouve pas de boulot, on va lui faire apprendre un boulot qu'il n'a pas voulu à la base pour le forcer à s'orienter... N'oubliez donc pas de ne prendre aucun plaisir dans votre travail et de faire un boulot qui ne vous plait pas...

 

 

pas mal de "spécialistes" de la question dénoncent en effet ce point. il y a eu une évolution dans l'offre et dans les qualifications des gens. il y aurait une sur qualification, par rapport à une demande qui n'est pas si "forte" (aux vue du nombre de personnes diplômées qui ne trouvent pas de travail direct). ce qui arrive bien souvent c'est que pour certaines tâches, l'employeur n'a que besoin d'un personne disons bac +3 . cependant, le bac + 5 à côté ne trouve pas dans sa branche, alors il va postuler quand même. que fera l'employeur? il prendra le bac + 5 ! en gros, le bac + 5 fera un boulot alors qu'il est sur qualifié :pamoi: et le bac + 3 dans l' histoire? il aura le travail d'un bac simplement ! bon c'est assez simlple comme exemple, mais en gros c'est l'idée. et je sors d'un oral donc m'en demande pas trop lol

 

et pr le référendum sur les droits des chômeurs, nul besoin à mon avis de chercher bien loin: bien entendu bcp d'actifs se diront "ha ouais merde quoi! marre d'être ponctionné pour ces nazes" . :bedo:

Modifié par lincoln

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je suis très réservé sur l'usage du référendum pour répondre à ces questions de société. Je suis réservé sur l'usage du référendum de manière générale d'ailleurs.

 

En revanche sur le fond je suis plus nuancé que vous:

 

-concernant les droits des immigrés et comme l'a dit Manu86, l'idée me parait excellente. Plutôt que de faire doublon, une procédure unique serait plus rapide, plus rationnelle, moins couteuse.

 

-concernant les formations pour les chômeurs, tout dépend de la façon dont cela est mis en oeuvre. Bien entendu si après quelques mois de recherche seulement, un individu avec une formation en sociologie par exemple se voit proposer, ou plutôt imposer, une formation de maçon, cela sera problématique. Mais pour reprendre l'exemple de Blacksad concernant les LEA: un LEA peut, si il est accompagné d'une formation administrative par exemple, constituer un atout non négligeable et ouvrir sans doute la voie de postes administratifs dans des sociétés travaillant à l'international, voila un genre de formation, complémentaire, qui pourrait aider le chômeur. Une telle formation représente un cout certes, mais si elle permet de raccourcir la période de chômage ou d'ouvrir à des emplois plus qualifiés et donc à plus de cotisations sociales, elle représente des avantages aussi

 

Je suis d'accord avec talking heads concernant le fait qu'il est urgentissime d'opérer une grande réforme fiscale, avec sans doute élargissement de l'assiette par exemple, et que les aménagements cosmétiques proposés par les uns et les autres concernant les niches fiscales ne suffisent absolument pas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais moi je ne vois pas où vous voyez que le pb essentiel du chômage ce sont les études de lettres ou de sociologie.

Les jeunes qui font ces études et ne trouvent pas immédiatement du travail ne coûtent RIEN à l'Etat: ils n'ont pas le droit au RSA, ils n'ont pas le droit aux allocations chômage (faut cotiser pour ça). Ce sont tout au plus des boulets pour leurs parents. Et avec un bac+5 en histoire, même si on foire le CAPES, on finit par trouver un taf (certes payé à 1300 net, mais c'est toujours mieux que le RSA).

Je persiste à penser que le gros problème est: les gens sans qualification.

Et la formation doit commencer avant qu'ils ne soient à Pôle Emploi depuis 10 ans: c'est dès le collège/lycée qu'il faut s'inquiéter! Pas après 10 ans de RSA!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon déjà je pense qu'une des vocations de la République est d'aider à l'insertion de ses jeunes dans la société. Ils ne constituent peut être pas un problème comptable mais leur précarité reste problématique. Par ailleurs ils peuvent avoir fait des petits boulots, des missions temporaires...qui leur permettent de toucher le RSA sans pour autant être, en l'état actuel de leur formation, 'insérables'

 

 

Je persiste à penser que le gros problème est: les gens sans qualification.

Et la formation doit commencer avant qu'ils ne soient à Pôle Emploi depuis 10 ans: c'est dès le collège/lycée qu'il faut s'inquiéter! Pas après 10 ans de RSA!

 

La dessus je suis d'accord, une mesure de formation à Pole Emploi ne doit être que la dernière option effectuée quand celles en amont ont échouées. Il faut également réformer la formation, en finir avec le collège unique, faire un important travail de pédagogie au lycée concernant les études supérieures...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Franz.

 

Je rappelle les cinq lois qui me semblent essentiels :

 

 

*Une loi sur la fiscalité.

 

*Une loi sur l'administration .(suppression des départements, c'est déjà un gros boulot. Mais je suis à peu près sûr que le système administratif peut être repensé dans son intégralité)

 

*Une loi sur la protection sociale (retraites, financement, branche dépendance (ou pas) et simplification du paysage institutionnel, donc redécoupage des compétences et ainsi de suite...)

 

*Une loi sur le système politique (cumul des mandats par exemple, mais pas que...)

 

*Une loi sur le système éducatif, pris dans sa globalité (les programmes scolaires, mais aussi et surtout le collège unique, les prépas, les Grandes Ecoles et l'Université...)

 

 

Le collège unique, c'est un échec de mon expérience. 50% de réussite au brevet des collèges, dans mon collège. Un immense désintérêt pour les cours d'une part non négligeable des élèves (85% :D ). Une grande violence au collège, plus qu'en primaire ou au lycée.

 

Avoir une formation professionnelle plus tôt pour certains ne leur ferait pas de mal, bien au contraire.

 

Après, j'ai pas vraiment pensé à une alternative à fournir clé en main :D

 

EDIT : pour les sociologues en herbe, j'ai envie de dire "bien fait". Sérieusement, on ne va pas me dire qu'il n'y a pas assez d'information à ce sujet, que c'est pas de leur faute, ils savaient pas, personne ne leur a rien dit...

 

Les profs le disent, toutes les études et les dossiers sur le sujet le disent, les journaux le disent, que faut-il de plus?

 

S'ils veulent aller dans une impasse en choisissant une voie sans avenir alors qu'ils ont un niveau moyen voire médiocre, ainsi soit-il. Mais ma compassion est très limitée, du coup.

Modifié par Flashy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais je pense comme toi Franz que les jeunes doivent être insérés par un Etat. Mais rien n'est fait en ce sens actuellement: les conditions pour toucher le RSA jeune, par ex, sont hyper restrictives. Et en attendant qu'ils fassent leurs petits jobs et leurs stages, on demande à leurs parents d'assumer cette charge. On parlait plus haut du salaire moyen en France: la charge pour les parents est énorme. Et ce sont généralement les enfants des classes moyennes qui sont sacrifiés dans les études supérieures. Ceux qui croient qu'un bac +5 en sociologie c'est prestigieux.

Et je ne parle même pas des gamins qui n'ont même pas le brevet, et qui se retrouvent au mieux à faire du service à la personne, ou réorientés de force dans un BEP compta qu'ils ne valideront jamais.

Je ne sais même pas si les Français pensent dans leur ensemble "les chômeurs tous des feignasses". Ils ont souvent des enfants qui sont en situation précaire, ou ont du mal à trouver un taf.

 

Flashy: tu n'as pas l'impression d'être binaire? Je pense aussi que les gens doivent se prendre en charge. Mais combien y'a-t-il de gens informés au lycée? J'étais dans un super bon lycée du 6e, et on m'a dit "t'as fait L, bah fais hypokhâgne ou lettres classiques!". Les conseillers d'orientation sont eux-mêmes issus de formations inadaptées au marché du travail. Et je ne parlerai même pas de la fac qui promet monts et merveilles sur des formations à la con (même en droit!)

Modifié par Nina_Chabal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.