Aller au contenu
Flashy

Internet Libre

Messages recommandés

aller hop ho hop! tout le monde en peer to peer ! vuze et compagnie!

 

pour hadopi, c'est plus simple de choper ceux qui utilisent du P2P, mais juste pendant le temps de téléchargement (ou pendant que tu envoies le fichier, donc faut pas laisser la source le fichier!)

 

hadopi je me dis que si on del des fichiers français y a déjà plus moyen de se faire choper, ou encore si tu télécharges sur un trackeur public.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les exploitants de salles ont quand même des charges, des salariés à payer, du bénéfice à faire, et je ne suis pas certaine qu'à 3 euros la place ils rentrent vraiment dans leurs frais.

 

Si une place à 10 euros me parait quand même chère, il ne faut pas non plus brader le prix d'une place!

 

Une place de ciné à 7 ou 8 euros ne me choquerait pas et je suis certaine que les grosses salles rentreraient largement dans leurs frais.

 

Qu'est ce que je regrette le bon vieux temps de la Carte imagin'r!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

M'enfin de toutes façon, ce sont des problématiques différentes.

 

Pour les films ciné, le problème, c'est la deuxième exploitation. Le ciné, c'est la première. Là, si on veut voir le film, à moins de regarder les machins piraté à la barbare où le mec filme l'écran avec sa caméra, qualité de merde, son de merde, etc, y'a pas d'autre option que d'y aller.

Ensuite, c'est quand le film sort en dvd qu'il y a les DVDRip et autres façons de copier un dvd. C'est là que joue le piratage, le plus souvent.

Pour contrer cela, il faut faire le plus d'entrée en salles. Or il y a ceux qui pensent que pour faire des entrées en salle, les producteurs vont se rabattre sur des "valeurs sures" et qu'on va assister à un formatage du cinéma, qui va se block-busteriser.

D'autres pensent au contraire que pour attirer les gens en salle, les films vont devoir se distinguer, devenir de meilleure qualité. De plus, la culture entraîne la culture : plus on voit de film, plus on a envie d'en voir. C'est pas pour rien que ceux qui téléchargent le plus dépensent aussi le plus en biens culturels. Cette interprétation peut être validée par le fait que jamais le téléchargement illégal n'a été aussi développé, et qu'en parallèle, jamais le cinéma n'a aussi bien marché. 2 des 3 plus gros succès du cinéma français ont été réalisés ces 2 dernières années.

Vous l'aurez compris, j'ai tendance, pour le ciné, à préférer la deuxième interprétation : le "piratage" ne tue pas le cinéma, bien au contraire.

 

 

De l'autre coté, il y a les séries. Celles ci sont copiées le jour même de leur diffusion, et disponibles en VOST un jour ou deux plus tard. Que faire contre ça ?

Mais c'est p*tain de simple ! Comment les télés se payent elles sur les séries ? Pas avec les ventes de dvd/coffrets qui ne représentent qu'une petite partie du chiffre d'affaire, mais avec les pub. Ben pourquoi ne pas fournir un service internet permettant de télécharger légalement RAPIDEMENT (un jour ou deux max après la diffusion VO) et sous titrées (tain les doublage de The Big Bang Theory :facepalm:) les séries étrangères, le tout rémunéré par de la pub ? Je suis pas un financier, mais ça devrait marcher nan ? Comme pour le ciné, la culture entraine la culture : on est vite accro aux séries et on télécharge de plus en plus.

Modifié par La chemise de la nuit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Pour en revenir au coeur du sujet, on peut imaginer un système avec un droit d'auteur raccourci (10 ans) permettant ensuite à l'oeuvre d'être diffusée gratuitement, largement. Pourquoi pas une sorte de Médiathèque Mondiale? Où toutes les oeuvres de l'esprit, quelque soit le support, seraient disponibles gratuitement? C'est une idée en l'air, que j'ai à l'instant :D

 

 

C'est exactement là dessus que je pense qu'il y a des progrès à faire. Certes, il faut rémunérer les auteurs, mais jusqu'à 70 ans après leur décès?

 

En plus aujourd'hui, il y a tellement de production de part et d'autre qu'une oeuvre, malheureusement, devient vite obsolète.

Le tube du lundi ne sera plus forcément celui du mardi. Donc imposer des restrictions de diffusion pour un morceau (souvent voué à ne durer qu'un été), bah c'est relou.

 

Alors oui aujourd'hui l'internaute est habitué à tout avoir tout de suite : ça fait de nous des enfants gâtés et capricieux. Mais la diffusion en masse des séries sur le web a aussi un impact : Si les djeun's adorent une série qui n'est pas encore diffusée en France, mais fait un carton sur le net, les grandes chaînes Fr vont se battre pour l'avoir : et donc ça fait augmenter les droits de diffusion, qui vont dans la poche des ayant-droit.

 

Et conclusion, grâce au buzz du net, une série va prendre de la valeur et les chaînes y trouvent leur compte à la diffusion en touchant un plus large panel de gens qui ne sont pas des geeks.

Ca a été le cas de pas mal de séries, notamment Prison Break, dont personne n'avait entendu parler avant sa diffusion sur M6 sauf les initiés des sites de partage.

Le succès de DH, Grey's Anatomy et consorts aussi ont bénéficié de cet effet de buzz.

 

Et puis il ne faut pas se leurrer : sans le public, le droit d'auteur, il vaut quéquette. Si personne ne regarde la série, la chaîne, distributeur, tout le tralala, ne pourront s'en mettre plein les poches grâce aux pubs.

 

Il faut aussi prendre cet élément en compte.

 

Sans l'art et la culture, nous sommes des hommes des cavernes. Mais sans l'homme des cavernes pour le faire connaître et le diffuser, l'art n'est plus grand chose non plus.

 

Je schématise mais tout ça pour dire que des solutions pourraient exister si et seulement si les ayant-droit acceptaient tout simplement l'évolution des habitudes de "consommation" et de s'y adapter. Nan, ils ont loupé le coche et refusent de se remettre en question.

 

Si quelqu'un a les chiffres, je serais intéressée de voir le réel manque à gagner qu'ont subi les majors à cause du piratage.

 

 

Mais encore une fois, je ne suis pas objective dans le sens où mon raisonnement n'est véritablement valable en ce qui concerne la diffusion des séries.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Roman, j'ai une question quand tu dis (en page 1) :

 

- Pour des questions de chronologie des médias (la France ne voudra jamais un système aussi ouvert, je peux te l'assurer)

 

tu peux m'expliquer un petit peu plus s'il te plait ? C'est une histoire de pratiques, de lobbying, de conception, ou une inadaptation de notre droit ?

 

Après, sans vouloir épancher mon propre point de vue sur le rôle de l'Etat en général, je crois qu'au delà même d'un droit à la culture, le débat ici porte en général plus sur un modèle d'organisation économique. Quand tu dis "les majors ont des actionnaires à qui ils doivent rendre des comptes", c'est tout à fait vrai. Mais beaucoup de gens justement ne cautionnent plus le principe de l'actionnariat et du progrès des profits chaque année. Pour beaucoup, il y a un moment où ne peut pas gagner plus et encore plus que l'année d'avant pour faire plaisir à des actionnaires (dont c'est souvent simplement le métier de gagner de l'argent en misant sur les bonnes sociétés). Et quand ça touche à la culture, les gens se tendent plus : la culture, c'est censé être ce sur quoi tu te rabats quand tu n'as pas de quoi te payer d'autres distractions. Bien sûr, il y a toujours eu des cultures à deux vitesses : l'opéra contre le théâtre de rue qui ne coûtait rien, le cinéma contre les bonnes places au théâtre, la télé contre les musées chers. Ca a toujours existé une culture à deux temps, destinée à des publics aux revenus différents (notamment en matière de spectacle vivant). Et le cinéma a longtemps fait partie de cette catégorie. On ne va pas être hypocrite, la culture est est financièrement inaccessible en général depuis des siècles. Du coup, il émerge toujours "la culture du pauvre", que je ne dénigre absolument pas, loin de là. Il y en a de grands chefs d'oeuvres. Mais rappelons qu'à la base, la télé, les séries, c'est quand même pour ceux qui ne peuvent pas se payer la vie culturelle mondaine (théâtre, opéra, grands musées, expo...).

 

Au delà du cas des étudiants, même précaires, il faut plutôt penser aux familles, qui même avec des revenus corrects sont finalement très vite bloquées (alors que l'étudiant qui peine à payer son loyer, on s'attend à ce qu'il n'ait pas d'argent pour le reste). Pour aller à 4 au cinéma, il faut compter 20e pour les parents, et 12e pour les enfants. Quand tu vis avec deux SMICS, c'est une sortie pas si anodine que ça. Ce que je ne comprends pas personnellement, c'est l'inflation toujours plus grosses du prix des séances. L'année dernière, le tarif plein, c'était 9,80. Maintenant, 10,70, et les séances du matin dans mon ciné niçois ne sont plus à 5,60 mais à 7,80 (soit le prix étudiant qui ne bénéficie plus d'avantage matinal).

 

Aussi, arrêtez de penser en parisiens. Si tu vas en Corse, t'as même pas de Gaumont, ou de Pathé, l'abonnement, tu t'asseoies dessus. Il y a plein de zones en France où il faut faire 30 kilomètres pour aller au ciné, ce n'est pas un mythe ou une caricature. Il y a aussi plein d'autres endroits qui sont très bien équipés bien sûr. Mais pour les abonnements Pathé, à Nice par exemple où on a deux Pathés depuis 30 ans, l'abonnement n'est possible que depuis 3 ou 4 ans, bien après Paris donc (parce qu'au début, c'était réservé aux villes les plus grosses).

 

Je crois que la raison de l'emballement collectif sur le fermeture de MU n'est pas liée à sa substance directe. Le niveau de vie des gens se dégrade : en province notamment (je parle de la province profonde), à cause du prix de l'essence. Quand tu dois faire 20km pour sortir un samedi soir, tu ne les fais plus. Les gens restent donc plus chez eux (d'où, en partie, la mode des DIY, de la cuisine...), et vu les programmes TV du samedi soir, je comprends que ça les déprime. Sauf que chaque nouveau service est addictif : il y a 10 ans, tout le monde s'en accommodait, et s'offrait un abonnement à Canal. Maintenant que les gens ont eu l'occasion de voir qu'ils pouvaient regarder des films, séries, quand ils voulaient, où ils voulaient et qui ne seront jamais diffusés en France, ils s'y sont habitués, et ça leur parait une chose de plus qu'on leur enlève.

 

Vraiment, le débat autour de MU, même s'il y a un vrai débat sur les droits d'auteur en général bien sûr, à mon sens, est beaucoup plus à inscrire dans le contexte économique global.

Modifié par Ahmose

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Amen.

 

edit : je voudrais juste ajouter un truc sur l'opéra. Ca a la réputation d'être de la culture pour riches, mais ça a beaucoup évolué, et ce dans le bon sens. Je regarde sur le site de l'opéra de Paris, il y a des places pour la dame de pique ( :love: ) à 5euros. Pour 3h30 de spectacle. C'est pas merveilleux franchement?

L'opéra a su évoluer! C'est moins cher, alors que le spectacle est sans comparaison aucune. Il s'agit réellement d'artistes, au sens noble du mot. C'est une énorme machine une représentation, les artistes ont travaillé toute leur vie pour atteindre ce niveau, qu'ils soient danseurs, chanteurs ou musiciens. Il me semblerait normal que ce soit plus cher que le cinéma. Mais non.

 

Qu'on ne vienne plus me dire que les films hors gros budgets ne rentreraient plus dans leurs frais si les prix baissaient.

Modifié par Kamia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aussi, arrêtez de penser en parisiens. Si tu vas en Corse, t'as même pas de Gaumont, ou de Pathé, l'abonnement, tu t'asseoies dessus. Il y a plein de zones en France où il faut faire 30 kilomètres pour aller au ciné, ce n'est pas un mythe ou une caricature. Il y a aussi plein d'autres endroits qui sont très bien équipés bien sûr. Mais pour les abonnements Pathé, à Nice par exemple où on a deux Pathés depuis 30 ans, l'abonnement n'est possible que depuis 3 ou 4 ans, bien après Paris donc (parce qu'au début, c'était réservé aux villes les plus grosses).

 

Il ne faut pas non plus exagérer. Il y a plein d'abonnements disponibles, même en Province, qui rendent le cinéma peu cher. Je rappelle aussi que dans bon nombre de villes de province (sauf le sud est) la place de cinéma ne coûte pas grand-chose, par exemple mes potes clermontois payent le ticket 3 euros et dans la ville dont je suis originaire c'est à 5,5 euros. Alors certes dans les grandes villes le billet est cher mais il y a très souvent des abonnements intéressants pour compenser comme cela a été dit.

Quant aux records de fréquentation battus, il faut les relativiser. La fréquentation a été exceptionnelle en 2011 en France mais très mauvaise aux Etats-Unis qui représentent un marché beaucoup plus important! Je ne suis pas du tout sûr que ceux qui téléchargent sont ceux qui vont le plus au cinéma. Personnellement, je ne télécharge jamais de films mais je vais très souvent au cinéma, idem pour mes proches.

Modifié par talking heads

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

+1 Ahmose.

 

surtout pour le sentiment plus provincial. tu as raison faut pas penser que "Paris". j'ai une maison de campagne près de limoges, une trentaine de kilomètres. et bien quand je passais mon été là bas, on allait souvent en voiture, au cinéma d'essais de la ville de limoges. il n'était pas si cher en plus! il a fermé, remplacé par un multiplex (encore ça me dérange pas), mais les prix ont explosé. résultat, je n'y vais plus. car effectivement, essence plus places de ciné pour 5 ça revenait à cher.

 

@ talking h: je del bcp et je vais très souvent au ciné :pamoi: c'est pas incompatible! ce serait assez réducteur sinon.

 

c'est aussi car je n'ai pas de télé donc les séries je les prend le jour de sortie aux états unis. vu l'argent que je donne (avec plaisir) aux cinémas, je pense pas avoir fait flancher leur industrie !

 

de toute façon on débat, mais sans chiffres clairs, la question ne sera pas simple à trancher :mmh:

Modifié par lincoln

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas dit que c'était incompatible, je pense juste que, contrairement à ce qu'on entend souvent, ceux qui téléchargent le plus ne sont pas nécessairement ceux qui vont le plus souvent au cinéma. Et je n'ai pas non plus accusé ceux qui téléchargent de couler l'industrie du cinéma, j'ai simplement relativisé sa soi-disant bonne santé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après, je voudrais quand même souligner deux ou trois choses. On a une culture française certaine de la contestation, et du pessimisme. Nous sommes de fiefés râleurs.

 

Il y a de beaux efforts déployés ces dernières années : avec les services à la demande, les services de replay (c'est sûr, 7 jours, c'est court, mais c'est quand même une belle avancée - qui, si on veut la regarder plus sombrement a surtout anéanti le principe de l'enregistrement et donc d'une diffusion plus large)... On s'améliore nettement, et il serait bien de souligner que des efforts sont faits. Le streaming a bouleversé les habitudes télévisuelles et cinématographiques des gens (parce que la musique, c'est vaguement la reprise - en plus large - de ceux qui achetaient leurs CD à 18 pour se les graver, ou de ceux qui copiaient ceux des médiathèques), et il faut un moment aux chaînes pour s'y habituer.

 

Sur la qualité télévisuelle : je suis la première à la décrier, et surtout, la première à toutefois saluer qu'en cherchant, il y a malgré tout de bons programmes offerts au milieu de ce flot de merdes. Des chaînes comme Arte diffusent souvent de vieux films (pour ceux qui aiment ces trucs désormais introuvables eu égard à la disparition des vidéoclubs), on trouve de très bons reportages politiques et sociétaux sur les chaînes parlementaires (comme quoi, même si je suis la première à dénoncer une promiscuité étrange entre les médias et le pouvoir, on ne vit tout de même pas dans un régime de censure). Pour la fiction, c'est encore un peu maigre (et souvent à des heures impossibles), mais là aussi, il y a des efforts faits. J'ai trouvé que les chaines publiques s'étaient vraiment améliorées sous Patrick de Carolis. L'ennui, c'est la programmation en prime time. Mais d'un autre côté, pourquoi les chaînes programmeraient autre chose puisque les bouses sont suivies ? Par dépit, mais suivies ? On râle tous, mais on encourage les audimats. Il est tant de savoir faire des gestes citoyens quand on les pense fondés et de boycotter les programmes pourris. Bref : la télé, c'est 80% de bouses, mais des choses bien au milieu (il faut juste bien savoir lire le programme) sur les chaînes de la TNT (les chaînes en abonnement, c'est déjà autre chose, on y a pas droit).

 

Pour ma part, je rejoins Okeanoos. Par exemple (je ne suis pas beaucoup de séries, donc je ne suis pas experte), je regarde en ce moment une série d'ABC, Pan Am. ABC met en ligne les épisodes deux heures après la fin de la diffusion aux Etats-Unis, pour tous - même ceux qui ne sont pas abonnés à la chaîne - et se finance, j'imagine, par son taux d'audience. Sauf qu'avec mon IP française, je n'y ai pas accès. C'est idiot : je pense que ABC pourrait donner un accès mondial, en conséquence de quoi, son audience augmenterait, et elle pourrait faire payer plus cher les annonceurs (et même soumettre un système de publicités ciblées selon le pays d'origine). Mais on se trouve en dehors du cadre étatique et législatif dans cette histoire.

 

Dieu sait que je crie le droit à la culture, et l'implication que l'Etat doit y avoir, mais là, c'est juste une question de droits d'auteurs. Bien sûr, on peut agir sur certaines lois. Mais avant tout, il faut juste adapter les pratiques, et ça, c'est l'histoire des acteurs économiques qui doivent sortir des sentiers habituels et proposer de nouvelles solutions. Je trouve scandaleux de télécharger un film qui passe au cinéma (ou de le regarder en streaming). Je ne le fais pas, par conscience, c'est un acte qui n'engage que moi, parce que je respecte le droit d'auteur (à défaut de respecter Gaumont/UGC et autres qui sont de vraies enflures). Mais pour les programmes télévisés, ou des films qui ne sont pas diffusés et introuvables (j'avoue avoir téléchargé Plein Soleil, un film de 1960 avec Alain Delon parce que je ne le trouve nulle part !), c'est plus délicat. On touche au problème du programme à la demande et de la libération des programmes imposés par les chaines. Il faut renouveler la VOD, et c'est aux titulaires des droits d'auteurs de le faire ! Tous les gens qui avaient un compte premium sur MU sont bien la preuve qu'ils consentent à payer (et clairement, payer MU c'est mal, payer l'auteur, c'est fondé et nécessaire), mais dans une mesure plus raisonnable que ce qui se fait actuellement (5e un film sans le support matériel, c'est exagéré, surtout que régulièrement, on trouve les DVD à ce prix là, avec en plus le prix du matériel donc). Il faut exploiter ça, par sorte d'abonnement à des VOD à mon sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Amen.

 

edit : je voudrais juste ajouter un truc sur l'opéra. Ca a la réputation d'être de la culture pour riches, mais ça a beaucoup évolué, et ce dans le bon sens. Je regarde sur le site de l'opéra de Paris, il y a des places pour la dame de pique ( :love: ) à 5euros. Pour 3h30 de spectacle. C'est pas merveilleux franchement?

L'opéra a su évoluer! C'est moins cher, alors que le spectacle est sans comparaison aucune. Il s'agit réellement d'artistes, au sens noble du mot. C'est une énorme machine une représentation, les artistes ont travaillé toute leur vie pour atteindre ce niveau, qu'ils soient danseurs, chanteurs ou musiciens. Il me semblerait normal que ce soit plus cher que le cinéma. Mais non.

 

Qu'on ne vienne plus me dire que les films hors gros budgets ne rentreraient plus dans leurs frais si les prix baissaient.

 

Oui, je sais qu'il y a des progrès ! C'est comme pour tout, il suffit de chercher. Mais souvent, pour avoir droit à être assis sur autre chose qu'un 'banc en bois" où mes fesses qui flottaient dans un pantalon taille 34 (ce qui ne correspond pas vraiment aux mensurations moyennes) ne tiennent pas, il faut plutôt compter 20e. Et là encore, toujours pareil : quand tu es seul, c'est un sacrifice, quand tu es une famille, ça prend tout de suite des proportions considérables. Puis dans l'ensemble, ils ont vraiment une communication de merde, et les gens sont même pas au courant.

 

Mais clairement, théâtre, opéra font des efforts.

 

Pour répondre à Talking Heads, ce qui me choque, et justement dans ton exemple de la place à 3e même si je vais parler de ce que je connais. A Nice, il y a encore de petits cinés indépendants. Il y a ceux à 3e comme à Clermond, mais ils diffusent deux fois / semaine, et en retard. Mais soit. Il y a aussi deux ciné à plusieurs salles. Leur place adultes sont à 7e (et pas 10). Ils offrent la même selection de films, et des équipements de qualité (moins de salles géantes, mais de grandes salles). Pourtant, ils sont indés. Contrairement à Pathé qui négocie sûrement le prix de la bobine, et l'achète sans doute moins cher que mon petit Rialto. Donc clairement, les marges pourraient être moins importantes (ou du moins, ils pourraient bloquer le prix au lieu de le laisser gonfler et gonfler). Et l'air de rien, ça relancerait le ciné. Depuis qu'on a la carte illimitée à Nice, beaucoup plus des gens de mon entourage vont au ciné, ce qu'ils ne faisaient plus avant (sans que leurs revenus aient augmentés). Il y a quand même une relation prix/fréquentation.

 

HS : depuis quand Plein soleil est introuvable? Je me rappelle l'avoir acheté il y a 5 ans sans difficultés!

 

Bah écoute : j'ai fait la FNAC, Virgin, deux ou trois petites boutiques que je connaissais, on m'a proposé de le commander à 20e, pour dans 3 semaines. Mais ce sont peut-être les stocks niçois : faut être honnête, à Paris, tu trouves beaucoup plus de choses pour tout. Ici, la moitié des films ou docu cités dans Télérama ne sont même pas diffusés dans TOUTE la PACA et m^me au niveau des stocks de magasins génériques, c'est pas pareil.

Modifié par Ahmose

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bah écoute : j'ai fait la FNAC, Virgin, deux ou trois petites boutiques que je connaissais, on m'a proposé de le commander à 20e, pour dans 3 semaines. Mais ce sont peut-être les stocks niçois : faut être honnête, à Paris, tu trouves beaucoup plus de choses pour tout. Ici, la moitié des films ou docu cités dans Télérama ne sont même pas diffusés dans TOUTE la PACA.

 

Je compatis : j'ai passé 18 ans de ma vie dans une ville où un film diffusé sur moins de 300 copies ne sortait pas. Autant te dire que pour voir les premiers films de P.T. Anderson je pouvais toujours attendre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca reste un budget en effet, même une place à 15euros et surtout en famille, mais ça correspond très largement au service rendu. Il n'en va pas de même pour le cinéma!

 

Et la possibilité d'avoir une place à 5euros, même debout, pour un étudiant par exemple c'est juste super. Ou quelqu'un de fauché qui se sent seul, il suffit de sauter un repas pour aller à l'opéra. C'est le prix d'un sandwich! 3h de ballet contre un sandwich, je dis oui!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La comédie française aussi fait des places à 5e, c'est chouette ! D'ailleurs, je vais lancer un topic "Bons Plans Culturels" en C&D (auquel je ne participerais sûrement jamais). Bref : ne salissons pas ce topic, et laissons le débat sur MU, et les droits d'auteur en général revenir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca reste un budget en effet, même une place à 15euros et surtout en famille, mais ça correspond très largement au service rendu. Il n'en va pas de même pour le cinéma!

 

Et la possibilité d'avoir une place à 5euros, même debout, pour un étudiant par exemple c'est juste super. Ou quelqu'un de fauché qui se sent seul, il suffit de sauter un repas pour aller à l'opéra. C'est le prix d'un sandwich! 3h de ballet contre un sandwich, je dis oui!

 

Oui enfin, faut voir où t'es situé pour 5 euros aussi (je parle pas du confort mais de la visibilité, souvent à 5 euros t'as le son et pas l'image malheureusement) :D J'ai le souvenir d'une sortie à la Comédie Française avec mon lycée où ils avaient prit des places à 10 euros (poulailler donc) et c'était assez sympa de voir le dessus du crâne des comédiens, pour les expressions faciales, on repassera :D

 

Après je critique pas, il y a de vrais efforts qui sont faits pour théâtre/opéra/ballet (le kiosque de la Madeleine, les 50% aux premières, les tarifs jeunes, etc.) mais c'est aussi parce que les prix de bases sont vraiment plus élevés que ceux du cinéma.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ma part, je rejoins Okeanoos. Par exemple (je ne suis pas beaucoup de séries, donc je ne suis pas experte), je regarde en ce moment une série d'ABC, Pan Am. ABC met en ligne les épisodes deux heures après la fin de la diffusion aux Etats-Unis, pour tous - même ceux qui ne sont pas abonnés à la chaîne - et se finance, j'imagine, par son taux d'audience. Sauf qu'avec mon IP française, je n'y ai pas accès. C'est idiot : je pense que ABC pourrait donner un accès mondial, en conséquence de quoi, son audience augmenterait, et elle pourrait faire payer plus cher les annonceurs (et même soumettre un système de publicités ciblées selon le pays d'origine). Mais on se trouve en dehors du cadre étatique et législatif dans cette histoire.

 

Je pense que si les chaînes américaines faisaient ça, elles n'arriveraient plus à vendre leurs séries aux chaînes étrangères, ou alors à un prix nettement inférieur.

Quel intérêt en effet pour TF1 ou M6 d'acheter une série à prix d'or si tout le monde peut déjà la voir légalement sur le site de la chaîne américaine ?

Or, je pense que c'est l'exportation des séries, avec la pub, qui rapporte le plus aux chaînes américaines.

Même si ABC arrivait ainsi à faire payer plus cher les annonceurs comme tu le suggères, ça m'étonnerait que ça compense ce qu'elle perdrait pour les ventes à l'étranger.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, je n'y avais pas pensé en effet (j'ai le sens des affaires d'un guichetier de la Poste : aucun). Mais cette solution est limitée à de la VO à durée limitée (même s'il y a fort à parier que des sous-titres circulent vite). De sorte que je pensais que les chaînes étrangères achèteraient tout de même quand même : comme elles le font à l'heure actuelle alors que tous ceux qui regardaient en streaming seraient ceux qui regarderaient sur les sites des chaines américaines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En toute honnêteté, je ne comprends pas le oulala autour du blocage de MU.

je ne comprends pas le parallèle fait par flashy entre liberté et délit. Si tu as fait des études de droit, tu sais que la liberté comprend nécessairement un principe et une exception. Par exemple, tu as le droit à l'expression, mais pas à l'insulte. Eh bien tu peux être libre, sans avoir le droit de télécharger illégalement. L'erreur c'est de dire que la liberté c'est l'illicéité. La liberté, c'est très précisément la licéité, avec en plus le droit d'être protégé de l'illicéité. C'est quand même assez étonnant de voir l'inverse suggéré par toi, qui t'illustre plutôt par ta maturité.

 

Non mais clairement, mégaupload, j'ai envie de dire on s'en fout. Je regardais plein de séries US ou UK sur megavidéo mais il y a déjà des tonnes d'autres hébergeurs offrant les mêmes services. Les seules personnes que ça gène sont ceux qui ont perdu du contenu légal qui leur appartenait et ceux qui avaient payé un abonnement.

 

Le oualala et la question de Flashy sur la liberté n'est pas pour ça. Le souci, c'est que le FBI se permettent de bloquer l'accès dans le monde entier d'un site basé à HK dans le cours d'une enquête. Le tout sans faire de différence entre le contenu légal et le contenu illégal et tant pis pour les auteurs dont les œuvres sont détruites dans le processus. Les réactions auraient vraisemblablement été différentes si à l'issue d'un procès en bonne et due forme un juge avait considéré que vu les preuves et vu l'état du droit, mégaupload devait être fermé aux USA. Le côté, FBI super-police sur toute la Terre choque aussi.

 

Il ne faut pas oublier non plus que cette action s'inscrit dans le contexte du débat sur SOPA et PIPA, qui sont considérées par beaucoup comme liberticides et "dangereuses pour Internet".

 

Autrement dit syrius, c'est pas parce qu'un acte illégal a probablement été commis que ça justifie forcément de réduire les libertés, je passe sur le reste de ton post parce que bon...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous êtes d'une mauvaise foi c'est un truc de dingue. Sérieusement? Avec 1300euros t'as de quoi acheter des dvds et des cds ? Vous vous rendez compte de ce que ça fait 1300?

 

:baloo:

 

Bah 1300€ c'est largement suffisant pour se payer la dose de CD et DVD par mois... surtout en province !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

même en province!

 

1300€ par mois , il faut enlever les charges, les impôts divers (taxe d'habitation, taxe ramassage ordures), assurance, nourriture transports etc etc crois moi qu'il ne reste pas des sommes énormes pr les loisirs (et ce meme en rognant sur la nourriture) si tu suis les prescriptions du gouvernement (pr votre santé faites du sport), il ne reste pas énormément d'argent pr les loisirs, même en se cantonnant aux loisirs culturels.

 

 

Pour ma part, je considère que la culture n'est pas un bien comme les autres. A ce titre, j'apprécie tout particulièrement "l'exception culturelle à la française", qui concrètement se traduit par un véritable investissement (financier mais aussi pratique et humain) dans la culture.

 

Il est dommage qu'une importante frange de la population puisse s'en trouver exclue du fait du manque d'argent et se retrouve cantonnées aux niaiseries diffusées sur les chaînes gratuites ( c'est pourquoi je me refuse catégoriquement à regarder la télévision française, d'ailleurs je n'ai pas de télé).

 

On pourra me répondre: ils peuvent aller ds de nombreux musées gratuits (notamment tous les musées de la ville de Paris, au moins pr les - 26 ans). certes. Dans les bibliothèque également. Certes.

 

Cependant, la culture est avant tout une question de milieu familial. Effectivement, lorsqu'on a la chance d'avoir des parents cultivés et amateurs de culture, qui nous emmènent dans les lieux culturels (bibli, théâtre, ciné, opéra etc etc), d'autant plus qu'ils en ont les moyens, c'est facile.

 

La tâche est plus ardue lorsque l'on est issu d'un milieu différent. Je pense aux "familles TF1", où la culture se résume à "Confessions intimes" ( programme qui néanmoins me fait rire... jaune et m'attriste/effraie en même temps). Si certains seront néanmoins assoiffés de culture de manière innée, de manière générale, l'appétit culturel sera réduit dans un milieu qui ne lui laisse pas bcp de place.

 

cette différence est de nature à creuser, encore un peu plus, les inégalités, et à diviser, en l'espèce les Français, un peu plus.

 

Pour moi, la culture doit être sinon gratuite pour certains domaines (bibliothèque par exemple), du moins abordable.

 

En outre, si je ne conteste nullement la rémunération des acteurs du domaine culturel, je pense que l'on peut s'interroger:

 

- qui doit être rémunéré: la multiplication des intermédiaires a contribué à la multiplication des prix, en particulier ds l'industrie du disque. en outre, ce ne sont pas les auteurs/créateurs qui sont les mieux rémunérés, mais les communiquants et les "commerciaux" (agents, majors, ...). Est-ce normal?

- combien doit-on être rémunéré? Là encore, on crtique régulièrement (à juste titre je trouve) les salaires parfois démesurés de certains politiciens ou dirigeants d'entreprise. Quid de la culture? Un directeur de théâtre mérite-t-il tjs un salaire extrêmement élevé? Un acteur de cinéma doit-il nécessairement être millionaire? (je sais que ce n'est pas le cas de tous et parfois, malheureusement, les plus riches sont loin d'être les meilleurs). Je m'étonne par exemple des différences de salaires dramatiques entre un artiste dance/pop comme le DJ David Guetta et une artiste lyrique (dont le travail n'est, je pense, pas rémunéré à sa juste valeur). Finalement, j'ai plus l'impression de rémunérer des commerçants, des intermédiaires, que celui qui travail.

- quid du droit d'auteur? Là encore, au risque de me répéter, on parle longuement du droit d'auteur, mais en réalité il représente une part infime des prix de vente (par exemple ds le cas d'un CD, sans parler de la rémunération des scénaristes d'une série (ce qui avait d'ailleurs entraîné une importante grève il y a quelque temps). les scénaristes de séries sont généralement payés au lance-pierre pr écrire des kilomètres d'épisodes tandis que des actrices perçoivent 150 000 dollars pr tourner un épisode en 5 jours !!! (Eva Longoria je crie ton nom et je t'adore quand même).

 

en outre, pr répondre à une question lue plus haut. le droit d'auteur demeure 70 ans après sa mort. Je ne trouve pas cela normal: pr moi, le droit d'auteur devrait être assimilé à un salaire, une rémunération, et non un patrimoine. De fait, s'éteindre avec son auteur.

 

 

 

quand à la fermeture de MU: pr moi, elle fait naître plusieurs débats

 

- quid des entreprises qui utilisaient le site pr stocker leurs fichiers?

- quid de la maîtrise d'Internet? La fermeture vaut pr le monde entier, montrant la mainmise d'un Etat sur l'Internet, alors qu'il s'agit pr moi d'un patrimoine commun à tous. Depuis plusieurs années, l'Europe soulève la question de la création de DNS européens (l'idée étant que ls sites européens soient gérés à l'échelle européenne, ssauvegardés à l'échelle européenne, contournant la mainmise américaine). On a effectivement un sentiment d'impuissance face au géant américain sur cette question, les Etats-Unis montrant qu'ils peuvents fermer à n'importe quel moment, comme ils le souhaitent, et SANS MEME UNE DECISION FEDERALE, un site internet, affectant 1 milliard d'utilisateurs !!

 

pour ma part, afin de me situer:

 

- parisienne et cinéphile je possède une carte de ciné illimité et j'y vais dc souvent, puisqu'elle me permet de voir les films récents comme anciens (petites salles du quartier latin)

- je regarde bcp de séries en streaming car:

1. elles sont diffusées ds l'ordre

2. rapidement

3. en VO ( ce qui au passage pourrait être une manière d'améliorer le niveau global d'anglais de la population française)

- j'achète bcp de DVD (mais plutôt des "classiques", pas de blockbusters

 

Je serais effectivement prête à payer un abonnement me permettant de voir les séries d'ABC, ABC Family (j'ai un peu honte), HBO etc. Mais une somme raisonnable (10 à 20 euros par mois)

 

pour la culture plus "classique": j'essaye d'aller régulièrement à l'opéra, au théâtre, etc

mais: je profite d'avoir encore -26 ans et le statut étudiant. Je profite des bons plans (10€ pr les moins de 26 ans, pass jeune opéra/comédie française, CROUS etc) et je sais que j'ai de la chance de pouvoir me les offrir (jobs à côté des cours etc). Néanmoins, je pense que plus tard, en travaillant, j'aurai beaucoup plus de mal à accéder à la culture (les places opéra à 5 euros sont réservées aux étudiants, et malgré tous les efforts, que je salue, de l'opéra, de nombreuses personnes bloquent encore le système en réservant les bonnes places ps trop chères en grande quantité).

Avec un salaire inférieur à 1800€ par mois, je pense que bcp de gens ont du mal à accéder à la culture (a fortiori lorsqu'ils ont une famille).

 

Bien que les séries ne soient pas considérées comme de la culture "classique", elles font néanmoins partie de notre culture moderne, quotidienne. Elles ont un rôle socialement parlant: il y a ceux qui en regardent et les autres, ceux qui regardent en VO et ceux qui regardent en français, elles constituent de nombreux sujets de discussion, de nombreuses références (pensons au fameux legen...dary de Barney) et je pense que le streaming a tendance à réduire le décalage possible entre les gens (avec des sous titres pr les non anglophones, la gratuité, l'accessibilité en termes d'horaires puisque l'on peut les regarder quand on le désire). Elles constituent donc une véritable référence aux sein des générations, sont parfois cultes, et sont bien aidées par le stream. A l'inverse cependant, sont d'autant plus exclus les seniors et toutes les personnes qui ne savent pas utiliser l'informatique, condamnées à attendre la diffusion télévisée (si elle existe), ou même les personnes qui ne peuvent s'offrir d'équipements informatiques (car je rappelle quand même qu'un ordinateur et un abonnemnt internet ont un coût qui peut sembler parfois dérisoire, mais qui cumulé avec les autres charges peut peser, comme dans notre exemple d'une femme de ménage rémunérée 1300 €, exemple qui soit dit en passant est complètement éloigné de la réalité car les femmes de ménage sont plus généralement rémunérées au smic m'enfin passons)

 

un dernier problème dans le "qui doit-on rémunérer": les supports de stockage (CD/DVD vierges, disques durs, clé usb etc) sont ajd taxés, en France au profit de la SACEM, qui en reverse ensuite le montant aux artistes. Cette pratique me choque et m'énerve à plusieurs titres:

- elle vise les artistes musicaux uniquement, alors que le piratage de la musique a globalement baissé au profit de l'achat en ligne type itunes

- elle est assez injuste pr les artistes car basée sur des estimations de téléchargements et profite aux "ros" artistes déjà riches (Guetta, Hallyday...) au détriment d'artistes moins connus

- surtout, elle peut être perçue par des artistes FISCALEMENT EXILES (oui Johnny je crie ton nom pr que tu m'entendes fort depuis la Suisse). Je trouve cela absolument anormal: ils ne participent pas aux recettes françaises, mais en profitent!!! Techniquement, en achetant des disques durs, je contribue au patrimoine de Johnny alors même que je ne le télécharge pas (et n'achète pas non plus). WTF !!!

 

>Edit blinis

Fusion de tes posts. N'oublie pas la fonction "éditer" pour éviter les double/triple posts ;)

Modifié par blinis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- je regarde bcp de séries en streaming car:

3. en VO ( ce qui au passage pourrait être une manière d'améliorer le niveau global d'anglais de la population française)

 

HS mais je pense que l'éducation nationale peut faire beaucoup mieux sans avoir recours aux séries. pour les personnes qui ne dépendent plus de l'éducation nationale, pourquoi pas. mais ce n'est pas comme ça que l'on apprend une langue étrangère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.