Aller au contenu
Flashy

Internet Libre

Messages recommandés

Non puis arrêtez de dénigrer la télé ! Certes, on est bien d'accord, les Anges de la TV Réalité, c'est de la daube, mais le fauvisme, c'était aussi de la daube quand un peintre a décidé de bafouer toutes les sacro-saintes règles de la technique. Je ne vais pas encenser Plus Belle la Vie, mais la série est une forme de culture comme une autre, et parfois bien meilleure que des oeuvres de cinéma. On ne peut pas se dire cultivé quand on ne s'intéresse pas à toutes les formes de culture (je ne dis pas les apprécier, je dis au moins y jeter un coup d'oeil et ne pas la dénigrer). De toutes façons, la TV offre de bien bonnes bouses, mais aussi des choses très bien. MU, ce n'est pas que l'accès aux Frères Scott. J'aime bien les reportages : j'en ai vu des tonnes, parfois même qui ne sont jamais passés à la télévision (certains propos ne font pas plaisir, et ne sont pas diffusés, et ils sont parfois pas si impertinents que ça pourtant) grâce à ce biais. Ensuite, figure-toi qu'en compression de musique, il y a eu de sacré progrès, et clairement, c'est parfois moult mieux que le CD à 10e de la FNAC (parce que ça va, j'en ai acheté plein des CD à 8e anthologie de tel ou tel jazzman : ce n'est pas cher en partie parce que le son n'est pas bien travaillé).

 

En dehors de ça, l'objet du débat MU au delà de la série TV bidon type Gossip Girl, c'est un débat de société. C'est de la sociologie à plein-nez. Il faut savoir observer ses congénères dans LEUR mode de vie, pas avec le filtre du sien propre. Ce qui n'est certes pas évident, et peu de gens y arrivent, moi la première, mais il faut faire un effort.

 

Bref : remercions Kriska pour son honnêteté, parce qu'outre sa merveilleuse culture télévisuelle à toute épreuve (elle manque un peu de France 5, mais je l'excuse), c'est malgré tout, des gens que j'ai rencontré de ce forum, l'une des personnes les plus cultivées et les plus ouvertes à la culture (c'est à dire : la curiosité, et pas le cloisonnement dans un type de culture dont je peux volontiers parler pour en avoir été une victime une bonne partie de ma vie) qui trainent dans le coin.

 

Il y a plein de merdes partout : peut-être pas plus qu'à l'époque d'Hugo. Au milieu de ça, il y a des choses bien (comme à l'époque de Zola).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca venait du coeur :D

 

@ Syrius : parce que les artistes sont à plaindre, peut-être? Tu veux vraiment qu'on mène le débat dans cette direction-là, à savoir quelle caste est la plus favorisée?

 

Alors la sur les artistes, tu peux y aller, je t'attends ! Surtout ca dépend de quels artistes on parle : les produits stars qui représentent 10% du business à tout casser, ou les 90% d'autres qui triment pour y arriver? Tu t'appuies sur quoi pour sortir ce genre de choses de manière aussi péremptoire? Tu les fréquentes, les artistes du quotidien, qui créent, qui en veulent? Pour dire ca, c'est que t'en as pas vu souvent des artistes, pourtant talentueux, qui arrêtaient parce que dès qu'après avoir commencé à être connus, leurs ventes ne décollaient pas, notamment à cause du piratage. Pour le reste, je connais un type qui a aujourd'hui 45 ans et qui a fait l'erreur stupide de vouloir créer son label y a 10 ans après avoir travaillé 15 ans pour universal music asia. Il est arrivé en pleine vague du piratage, et aujourd'hui il vit dans une chambre d'étudiant à Londres.

 

Des histoires comme ca, il y en a plein. Alors, d'un point de vue personnel, que tu pirates, je m'en fous. Par contre, ca n'explique, ni n'excuse, la cécité dont tu fais preuve ici.

 

Je te le dis et je te le répète : la rémunération d'un artiste vient des ventes finales dont les remontées alimentent les sociétés de gestion collective qui ensuite seulement rebalancent aux artistes adhérents.

 

Alors si tu refuses de comprendre qu'une baisse régulière, chaque année, de 40% du marché du disque, ca représente pour les artistes une baisse régulière et parfaitement injustifiée, sur ce segment à tout le moins, de 40% de leurs revenus, alors je ne peux hélas plus faire grand chose pour toi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Je te le dis et je te le répète : la rémunération d'un artiste vient des ventes finales dont les remontées alimentent les sociétés de gestion collective qui ensuite seulement rebalancent aux artistes adhérents.

 

 

C'est pas le sujet, mais ça ne choque personne? Le mec qui bosse, qui crée, qui trouve, qui se déplace, qui travaille est le dernier à être rémunéré dans la chaine? C'est pas TOUT ce système qu'on devrait réformer?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je parle des artistes du spectacle, que je distingue des artistes salariés et des artistes-auteurs.

 

Ces artistes-là paient moins de cotisations sur leur rémunération ne découlant pas de la vente de leurs oeuvres(70% du taux du régime général), et...

Je te cite l'article L.7121-8 du Code du Travail "la rémunération due à l'artiste à l'occasion de la vente ou de l'exploitation de l'enregistrement de son interprétation, exécution ou présentation par l'employeur ou tout autre utilisateur n'est pas considérée comme salaire dès que la présence physique de l'artiste n'est plus requise pour exploiter cet enregistrement et que cette rémunération n'est pas fonction du salaire reçu pour la production de son interprétation, exécution ou présentation, mais est fonction du produit de la vente ou de l'exploitation de cet enregistrement".

 

En somme, toute la rémunération découlant de la vente de leurs produits n'est soumise à AUCUNE cotisation sociale. Aucune, niet, nada. Heureusement qu'on a la CSG et la CRDS...

 

Alors oui, entendre des gens qui ne paient pas un kopeck à la collectivité sur la vente de leurs oeuvres geindre à longueur d'année sur le piratage qui serait le symptôme d'une société individualiste oubliant la nécessaire solidarité vis-à-vis des artistes, ça me fait rire jaune. Surtout quand à côté on doit payer diverses redevances ou taxes sur nos GPS et produits électroniques pour les pauvres artistes. J'appelle pas ça de la "solidarité".

 

P.S : au cas où tu me dises que tu vises uniquement les artistes-auteurs, sache que d'après l'article L.7121-2 du Code du Travail, est considéré comme artiste du spectacle :

l'artiste lyrique, l'artiste dramatique, l'artiste chorégraphique, l'artiste de variétés, le musicien, le chansonnier, l'artiste de complément (?), le chef d'orchestre, l'arrangeur-orchestrateur et le metteur en scène pour l'exécution matérielle de sa conception artistique.

 

En somme, ça ne vise pas...l'écrivain. Voilà.

 

EDIT : et je suis sûr qu'en cherchant un peu on va trouver diverses subventions pour soutenir ce secteur spécifique, voire des niches fiscales le visant spécifiquement. J'ai théoriquement un partiel à réviser, mais si vraiment on m'y oblige je peux m'amuser à compulser le jurisclasseur pour démontrer que j'ai raison (oui je suis mauvais joueur :D )

Modifié par Flashy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Kriska et Kamia: vos jugements sont complètement gratuits, pour commencer, mais je vais pas raconter ma vie.

Je me suis contentée de relever qu'à ma connaissance, les classiques sont disponibles dans les CDI de toutes les écoles de France, et dans les bibliothèques municipales. Donc même pas besoin de payer. Je me trompe oui ou non?

Les professeurs des collèges et des lycées, ça sert à quoi si ce n'est pas à vous permettre d'accéder à la culture? Juste à vous emmerder en vous faisant lire des classiques?

Mais je me fous complètement de ce que les gens écoutent, et je n'ai traité personne de pécore! Je me fiche de ce qu'écoutent les gens: s'ils veulent écouter du rap ou regarder des séries américaines, c'est bien pour eux si ça leur plaît. C'est juste pas ce que j'écoute, point barre. Arrêtez de lire des jugements à la con là où il n'y en a pas: je sais encore à peu près écrire français, et je n'ai écrit ça nulle part.

Fin du débat pour ma part (je vais me replier dans ma citadelle élitiste avec du Balzac :pff:. Et puis Flashy va me dire que je suis une énervée)

Modifié par Nina_Chabal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Balzac c'est pourri.

 

( :D )

 

Nan mais y a juste une incompréhension sur le terme "culture". Tu en as une définition restrictive, elles en ont une définition plus large.

 

Pour ma part, j'ai tendance à dire que des films comme 12 angry men, la Liste de Schindler ou Bienvenue chez les ch'tis font partie de la "culture", et que chacun devrait avoir la chance de les voir au moins une fois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais j'en ai même pas une vision restrictive! J'ai dit que MES goûts me portaient vers ce genre de culture. Et que c'était accessible en soi.

 

OUI, y'a des gens qui vivent au fin fond des Ardennes où c'est pourri, d'ailleurs y'en a même qui sont au chômage et qui picolent, leur environnement c'est de la merde, et ils vivent avec le RSA et c'est pas facile. Mais même pour ces gens-là, il me semble que l'école est laïque, gratuite et obligatoire, et qu'on essaie de les initier vaguement à des rudiments de culture classique (avec plus ou moins de réceptivité selon les individus. On va pas se lancer dans la problématique "l'EN est malade et on les colle tous en BEP faute de mieux")

 

Y'a des efforts ENORMES de la République française à ce niveau: la télévision publique avec ses émissions culturelles, le programme des écoles, etc...J'aimerais bien qu'on le reconnaisse, et qu'on arrête de me sortir du Bourdieu réchauffé.

Je connais des paysans picards, des enfants d'immigrés pauvres dans des coins paumés qui s'intéressent à la culture traditionnelle ET pas traditionnelle.

 

Et relativisez un peu (je m'adresse à Kamia entre autres): on n'est pas en Afrique noire, où à peine 8% des gens font des études supérieures, où 9% ont accès à Internet, et ainsi de suite. Combien de Français défavorisés ou non ont accès à Internet? Combien de Français ont une télévision? (ça me fait rire d'ailleurs quand on me dit "ah mais 15-20 euros pour du Wagner c'est cher" alors qu'une majorité écrasante de Français ont une télé qui coûte un rein) Qu'ils ne VEULENT pas se pencher sur autre chose, c'est leur choix, et je le respecte, mais ce choix ne leur est pas IMPOSE.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non puis arrêtez de dénigrer la télé ! Certes, on est bien d'accord, les Anges de la TV Réalité, c'est de la daube, mais le fauvisme, c'était aussi de la daube quand un peintre a décidé de bafouer toutes les sacro-saintes règles de la technique. Je ne vais pas encenser Plus Belle la Vie, mais la série est une forme de culture comme une autre, et parfois bien meilleure que des oeuvres de cinéma. On ne peut pas se dire cultivé quand on ne s'intéresse pas à toutes les formes de culture (je ne dis pas les apprécier, je dis au moins y jeter un coup d'oeil et ne pas la dénigrer).

 

Oui mais de quoi on parle là ? S'il s'agit de dire que Plus belle la vie c'est une culture comme une autre, de dire que tout se vaut, alors pourquoi se plaindre de difficulté d'accès à la culture ? Tout le monde a les moyens de regarder plus belle la vie tous les soirs. Y a pas comme une incohérence là ?

 

Personnellement je considère pas plus belle la vie comme de la culture, plutôt comme une voiture ou une boite de conserve, un produit industriel, une marchandise. Je trouve que c'est là le danger de ce discours du "tout est culture" il aboutit à une confusion entre culture et consommation. Et à mon sens c'est précisément ce genre de discours qui nuit aux plus démunis, c'est à dire ceux qui n'ont pas été initiés à la culture (qui à mon sens demeure un facteur d'émancipation puisqu'il s'agit là des codes de "l'élite") puisqu'on va avoir tendance à favoriser la consommation, plus rentable, au détriment de la culture (même s'il existe heureusement de la culture rentable avec succès populaire et tout). Faut savoir quand même que le temps que tu vas passer à regarder plus belle la vie c'est autant de temps en moins pour faire autre chose (captain obvious to the rescue). La culture c'est certes la curiosité mais il faut aussi faire des choix.

 

A mon sens le discours du tout culture est démagogique, on (pas toi Ahmose) ne souhaite pas pousser les gens, les enfants, vers quelque chose d'apparence plus austère. C'est en cela un héritage des années 60 indéniable et que je trouve regrettable. On a effectivement essayé de tuer la culture bourgeoise au lieu d'essayer d'y faire parvenir plus de personnes.

 

 

 

Concernant les artistes j'estime sincèrement que leur immense réussite financière avant l'heure du piratage était une incongruité qu'ont réparé les techniques modernes. En fait ces gens vivaient essentiellement d'un progrès technique qui a rendu leurs oeuvres, toutes leurs oeuvres diffusables massivement à la planète entière. Aujourd'hui pour vendre un CD il ne suffit plus de faire un tube radio et de la soupe sur 10 autre pistes. Malgré ça Patrick Hernandez continue de toucher 1000 euros par jour grâce à un tube vieux de plus de 30 ans. Il est impossible de trouver une quelconque justification à cette situation. Sans oublier l'arnaque absolue des CD "2" titres ou singles vendus à l'époque 30 francs. L'industrie du disque et les artistes se sont goinfrés pendant des décennies, il y a un simple rééquilibrage aujourd'hui. Par ailleurs je ne sais pas si le piratage n'est pas aussi une chance pour les débutants (et pour la création) qui ont plus de chances de se faire connaître grâce à internet. On ne peut pas avoir le beurre l'argent du beurre et les grosses fesses de la laitière de Danone.

Modifié par Flow

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais de quoi on parle là ? S'il s'agit de dire que Plus belle la vie c'est une culture comme une autre, de dire que tout se vaut, alors pourquoi se plaindre de difficulté d'accès à la culture ? Tout le monde a les moyens de regarder plus belle la vie tous les soirs. Y a pas comme une incohérence là ?

 

:love:

 

(et pour la suite aussi !!)

 

Flow président !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu'ils ne VEULENT pas se pencher sur autre chose, c'est leur choix, et je le respecte, mais ce choix ne leur est pas IMPOSE.

 

Hmmm, oui et non. Tu n'as pas le droit de mettre dans le même sac ceux qui choisissent tf1 et leur télé (oui il y en a, bravo pour l'avoir relevé) parce que c'est plus facile de s'abrutir de ceux qui choisissent tf1 et leur télé parce que le reste c'est trop cher, mais qui aimeraient bien découvrir.

Alors quoi, l'envie de culture, l'envie de meilleur, l'envie de se stimuler, si c'est chez les pauvres on s'en fout? Qu'on les laisse être pauvres et ignorants, après tout ils ont rien foutu à l'école, am i right ?

 

Moi ce que je voudrais, c'est que puisque certains ne connaissent que tf1, JUSTEMENT, d'AUTANT PLUS on leur donne accès à mieux, on leur montre mieux, etc... D'après toi ça doit venir d'eux ? Mais tu n'as aucune idée d'où ils viennent. Quand t'as vu que tf1 tu crois qu'un matin tu te réveilles en te disant "aujourd'hui c'est balzac, et demain wagner!"

On t'as inculqué mieux? Tant mieux pour toi! Mais tu n'es pas toute seule.

 

Et oui ils y a des efforts de faits, et oui les profs de français, l'école pour tous réduit les inégalités. C'est bien, c'est super même. Ca veut dire qu'il faut s'arrêter là ? OK! Donc pour le reste c'est pareil, la parité à progressé, donc on peut arrêter de se battre? Arrêter de dire ce qui ne va pas ? Bah quoi! Ya eu des efforts de faits non?

 

edit : ha j'oubliais aussi, puisqu'il y a pire que nous en afrique noire, faut qu'on arrête d'essayer de progresser ? Ca marche pour tout le reste alors ? Pratique.

Modifié par Kamia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas un bon argument Kamia.

 

1) Les pauvres ne travaillent pas nécessairement mal à l'école. Du moins les enfants et adolescents pauvres :D

2) Le milieu social n'est pas une excuse pour la bêtise et l'ignorance, même si de fait c'est une influence certaine (capital culturel toussa).

3) On a un large accès au savoir, ça me fait du mal de le dire (je me tire une balle dans le pied). Il faut juste se sortir les doigts du cul, et ça c'est une démarche personnelle (même si la victimisation à base de "c'est pas moi, c'est les autres" ou les "c'est trop tard pour moi" permettent souvent d'esquiver un effort qui semble a priori insurmontable aux couards).

4) L'argument n'est pas "y a pire que nous donc on a pas à progresser", l'argument c'est que nous ne sommes pas pauvres en France, sauf exception. Et j'ai envie de dire : justement. En France, les besoins matériels sont-ils les seuls à avoir vocation à être satisfaits? Les classes défavorisées n'ont-elles vocation qu'à regarder des films et à écouter de la musique que dans des proportions moindres, à moins bien sûr d'accepter d'être une clientèle captive de quelques groupes? En somme, le pauvre a vocation à être du bétail radiophonique, le riche ayant tout naturellement le droit d'être libre d'écouter ce qu'il lui plaît quand il lui plaît. J'ai du mal à comprendre la légitimité de cette distinction.

 

Du moins, tout ceci est vrai pour la culture classique, facile d'accès quoiqu'on en dise.

 

Je serais toutefois bien plus nuancé pour la culture cinématographique, élément important (quoique non nécessaire, j'en conviens). Et je trouve sincèrement dommage que des films ayant plus de 10 ans soient payants.

Et je tiens à souligner un effet important, à mon sens, de cette "culture du piratage". C'est que, quelque soit notre milieu social, notre région, notre religion, nous avons tous les mêmes références culturelles à base de "Legen...dary". Le piratage a plus fait pour le vivre-ensemble que les politiques en 20 ans (j'exagère, mais je trouve ça rigolo comme idée).

 

Sans parler de l'anglais, qui est LE facteur discriminant à l'état pur (facteur justifié par des éléments objectifs, facteur discriminant malgré tout). Les séries permettent, l'air de rien, de faire travailler l'oreille. Et cela reste vrai, qu'on soit né au Vezinet ou aux Mureaux.

Modifié par Flashy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hmmm, oui et non. Tu n'as pas le droit de mettre dans le même sac ceux qui choisissent tf1 et leur télé (oui il y en a, bravo pour l'avoir relevé) parce que c'est plus facile de s'abrutir de ceux qui choisissent tf1 et leur télé parce que le reste c'est trop cher, mais qui aimeraient bien découvrir.

 

Eh bien moi mon argument est que ceux qui ont ENVIE de découvrir le peuvent. Je pense que tu ignores ou mets de côté de manière très pratique pour ton argumentation la dose de bons plans, d'efforts consentis par les différentes collectivités publiques, les prix finalement assez abordables des CDs et DVDs (je répète, mais à la FNAC, les opérations de DVDs et CDs à prix réduits, y en a énormément, et ça c'est sans même faire l'effort de regarder sur internet où on est à la limite du dumping :D ) et ne retiens qu'une chose : le ciné et les nouveautés sur support vidéo. Soit la première et la 2e vie d'une oeuvre (en matière de cinéma) qui fait partie du modèle économique. Ca ne me choque pas particulièrement, pour deux raisons :

 

- le cinéma n'est pas, à mon sens, si cher que ça (outre les cartes illimitées, rentabilisées en deux séances, t'as des cartes de 5 ou 7 places à prix réduits, des réductions pour les jeunes, les chômeurs, les familles nombreuses, etc., les prix des cinés d'art et d'essai sont extrêmement abordables...) et la prestation vaut ce qu'on y met : à ton "son pourri, image dégueulasse, salles immondes", je te réponds qu'en faisant un peu gaffe à la salle (il y en a des moins bien que d'autres, effectivement), la grande majorité à Paris sont d'une très bonne, voire excellente qualité. Sur le son et l'image, c'est simplement ridicule dans la mesure où ce sont des normes établies et qu'elles sont supérieures à tout ce que tu pourrais avoir sur le home cinema de ton copain. Et je me permets de signaler que j'ai été au cinéma l'an dernier une cinquantaine de fois, dans une multitude de salles différentes, et que j'estime donc être plutôt bien placé pour en parler

 

- je ne suis pas certain qu'une réduction des prix à cet endroit là du schéma (première et 2e vie de l'oeuvre) soit une bonne idée : ces prix élevés sont ce qui permettent aux marchands de proposer tant d'oeuvres de leur catalogue à des prix plus abordables. En baissant les prix à ce moment là, à mon avis, on irait vers une uniformisation des prix, et une hausse des prix qui sont actuellement bas.

 

Par ailleurs, ce serait quand même agréable si tu pouvais arrêter de t'énerver ou de prendre des points d'argumentation en tentant de les déformer et de les ridiculiser parce que tu n'es pas d'accord, je t'assure que c'est assez agaçant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Puisqu'on vire en Bourdieu power, je voudrais parler d'un truc flagrant dans mon sud-est : l'absence de bourgeoisie. Plein de sociologues ont analysé la faible influence de Nice malgré sa taille démographique comme étant la cause de son absence de bourgeoisie (et les sociologues analysent la bourgeoisie comme maîtresse de la culture classique). Tout ce que je sais, c'est que les friqués de Nice (et de Corse), sont souvent issus du commerce, de l'artisanat ou de la restauration : et globalement, les riches de mon lycée venaient de milieux très aisés, mais sans aucun intérêt pour la culture. Ils avaient les moyens financiers d'y accéder, mais pas d'initiative. C'est aussi par cela qu'on voit l'action de l'école, du moins, à l'époque de nos parents : la différence venait plus du niveau d'études que du niveau social de l'environnement de base. Je précise bien que je parle ici de globalité : je retrace grossièrement (mais fidélement) le portrait majeur, ça ne veut pas dire "c'est comme ça". En revanche, j'ai fait un bac L (dont on a bouffé de la référence) et dans le fond, j'ai quand même vu les 3/4 de ma classe ne pas porter intérêt à la littérature. En musique, franchement, au collège, on a simplement appris plein de chansons de Céline Dion, donc pour ceux qui ont eu la même prof que moi, l'éveil musical a été bien limité, je ne jugerai pas. Mais l'école est souvent impuissante : cela vient en partie des profs, en partie des élèves, c'est une histoire de personne.

 

En tout cas, oui, en France, on a une vraie politique culturelle. Mais ce qui est certain, c'est que l'illégalité du streaming, et son amorcement de disparition, restreignent l'offre télévisuelle fictionnelle en dehors des USA, et je ne comprends pas que les producteurs ne cherchent pas à transformer les supports et la mise à disposition : certes, il était temps de sanctionner des lois dont tous se foutaient, mais en revanche, ce qui est certain, c'est que l'offre légale est insuffisante, et on se trouve donc dans une situation de regression. Pourquoi personne n'a une idée révolutionnaire ? Je suis sûre que tous ces fameux millions perdus du fait du streaming ne l'auraient pas été dans cette mesure si les majors avaient étudié du départ leur révolution. Là j'ai l'impression d'être face au cas Kodak : le numérique, ça ne marchera pas.

 

D'autant que la fin de MU, c'est en partie une sacrée chute du soft power américain, dont ils ont moyennement besoin actuellement (finalement, ce n'est pas forcément plus mal, mais je doute que ce soit l'occasion pour les pays de produire elles-mêmes des fictions de qualité en substitut). Jusque là, une partie du monde pensait Legen...dary pour reprendre un post précédent en même temps. Ce ne sera visiblement désormais plus le cas, et, dans ma vision complotiste du monde, c'est un argument de plus que les majors d'évoluer.

Modifié par Ahmose

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis tout à fait d'accord, ils refusent l'évolution, et maintenant viennent se plaindre d'avoir perdu de l'argent. C'est trop facile. Ils ont perdu de l'argent parce qu'ils ont fait une erreur de jugement, et continuent d'ailleurs.

Il y a des couilles en or à se faire sur ce marché, légalement. Et ils s'accrochent encore à leurs vieux caleçons en faisant semblant de suivre le mouvement.

Ils pensent pouvoir imposer un modèle à leur clientèle en insistant dessus. Ils vivent sur quelle planète?

Il serait peut-être temps de s'adapter au client et à ce qu'il est prêt à payer, du temps qu'il est prêt à attendre, etc... Toute notion de droit à la culture à part, là je parle de marketing pur.

 

Le client c'est leur gagne-pain, en lui faisant les yeux doux ils se feraient un fric pas possible. Ils préfèrent durcir le ton. Soit!

 

Surtout que là, le moment est parfait. Il y a un gouffre béant laissé par megaupload. Ils vont laisser une autre offre illégale le combler j'imagine. Quelle idiotie. J'ai entendu dire qu'ils allaient ouvrir un autre site d'ailleurs?

Modifié par Kamia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hmmm, oui et non. Tu n'as pas le droit de mettre dans le même sac ceux qui choisissent tf1 et leur télé (oui il y en a, bravo pour l'avoir relevé) parce que c'est plus facile de s'abrutir de ceux qui choisissent tf1 et leur télé parce que le reste c'est trop cher, mais qui aimeraient bien découvrir.

Alors quoi, l'envie de culture, l'envie de meilleur, l'envie de se stimuler, si c'est chez les pauvres on s'en fout? Qu'on les laisse être pauvres et ignorants, après tout ils ont rien foutu à l'école, am i right ?

Moi ce que je voudrais, c'est que puisque certains ne connaissent que tf1, JUSTEMENT, d'AUTANT PLUS on leur donne accès à mieux, on leur montre mieux, etc... D'après toi ça doit venir d'eux ? Mais tu n'as aucune idée d'où ils viennent. Quand t'as vu que tf1 tu crois qu'un matin tu te réveilles en te disant "aujourd'hui c'est balzac, et demain wagner!"

On t'as inculqué mieux? Tant mieux pour toi! Mais tu n'es pas toute seule.

 

J'ai dit ça nulle part. Pour ta gouverne, on consacre un fric fou dans ce pays à l'Education Nationale et à la Culture (ouais, le Ministère de la Culture a quasiment plus de budget que la Justice!).

 

J'ai grandi en zone 5. C'était pas la cité, c'était la classe moyenne française dans toute sa splendeur, et l'été, les gens préféraient faire des barbecues en écoutant du Bernard Ménès que lire du Spinoza sur un transat. Tu veux m'apprendre quoi au juste? Tu crois que je connais pas les bleds pourris des Ardennes où 75% des gens sont à Pôle Emploi, et le reste des agriculteurs qui se prennent pour des shérifs?

Tu crois que mon père était académicien et que du coup j'ai dîné avec Jean d'Ormesson tous les dimanches?

 

Nan! J'ai eu Internet, et y'avait des bouquins à l'école, même dans le Auchan du coin! Et mes parents, comme n'importe quels parents dignes de ce nom, pensaient que c'était important de me stimuler là-dedans (plus que d'avoir la dernière télé HD, ou je sais pas quelle autre connerie du genre).

 

Et oui ils y a des efforts de faits, et oui les profs de français, l'école pour tous réduit les inégalités. C'est bien, c'est super même. Ca veut dire qu'il faut s'arrêter là ? OK! Donc pour le reste c'est pareil, la parité à progressé, donc on peut arrêter de se battre? Arrêter de dire ce qui ne va pas ? Bah quoi! Ya eu des efforts de faits non?

 

edit : ha j'oubliais aussi, puisqu'il y a pire que nous en afrique noire, faut qu'on arrête d'essayer de progresser ? Ca marche pour tout le reste alors ? Pratique.

 

Je t"ai dit d'arrêter de te complaire dans ton misérabilisme. J'ai pas dit "ah trop bien, tous les Français vont aller à l'ENA!".

A t'entendre, on dirait que les Français vivent tous dans des taudis sans Internet et sans chauffage, et que le soir, ils vont chercher des racines dans le bois pour les bouffer dans des assiettes en terre cuite avec une cuillère de soupe aux choux (comme au temps de Louis XIV quoi). La vie n'est facile pour personne en ce moment, tu ne m'apprends rien, je te remercie. Mais relativise un peu! Mon père, comme beaucoup d'Africains de sa génération, auraient bien aimé avoir les conditions de scolarisation qu'on a en France, l'accès à la culture dont on bénéficie. Alors, oui, ça me tape sur le système d'entendre sans cesse des gens se plaindre que la culture c'est fait pour les riches alors que l'Etat comme les collectivités publiques se décarcassent pour la rendre accessible.

Mais si tu préfères voir tout en noir, vas-y!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais ce qui est certain, c'est que l'illégalité du streaming, et son amorcement de disparition, restreignent l'offre télévisuelle fictionnelle en dehors des USA, et je ne comprends pas que les producteurs ne cherchent pas à transformer les supports et la mise à disposition : certes, il était temps de sanctionner des lois dont tous se foutaient, mais en revanche, ce qui est certain, c'est que l'offre légale est insuffisante, et on se trouve donc dans une situation de regression. Pourquoi personne n'a une idée révolutionnaire ? Je suis sûre que tous ces fameux millions perdus du fait du streaming ne l'auraient pas été dans cette mesure si les majors avaient étudié du départ leur révolution.

 

 

L'offre légale facile et relativement abordable existe aux USA, c'est Hulu, c'est Netflix. Mais ils peuvent pas-pour le moment- exporter ce modèle parce que leurs partenaires (en Europe et ailleurs) seraient pénalisés. Si demain CBS se rend compte qu'il est plus rentable de diffuser leurs programme mondialement moyennement abonnement plutôt que de vendre the mentalist à TF1, ils le feront sans doute j'imagine. Certains médias Européens ont d'ailleurs anticipé la chose, Canal + ne se met pas à produire des séries originales en anglais uniquement pour le plaisir, ils cherchent à se placer sur le même plan pour compenser l'arrivée future de telles plateformes.

 

Je pense que le changement majeur se fera quand Apple, et sans doute aussi google, nous sortirons, cette année apparemment, leurs nouveaux produits pour la télévision. D'ailleurs dans le cadre de l'AppleTV, la pomme négocie avec les grands networks US...

Modifié par Franz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je suis assez mitigée en fait. la vidéo fait très secte :lol: et c'est assez manichéen. pour megaupload, je suis ok de le fermer s'il y a des preuves de délits, mais j'aurais trouvé plus juste que ce soit limité aux états unis! j'ai perdu des fichiers au passage :bedo: (bon j'avais des doublons heureusement)

 

plus sérieusement, et d'un autre côté, on peut vraiment voir que des gouvernements à travers le monde aimeraient bien "contrôler" internet. d'une, à voir si c'est possible là ou internet est bien bien établi dans la société. il suffit d'entendre sarko en parler parfois ! autre part, c'est déjà contrôlé (coucou la Chine) :pamoi: le professeur Caillosse en service public, parlant des Etats qui tentent de réglementer ce qui circule sur la toile, "Les États savent bien que cette technologie nouvelle a pour conséquence leur propre relativisation historique". c'est pas faux !

 

sinon il y a une manif à paris et un peu partout dans les villes européennes, des anonymous, contre le projet ACTA. http://www.rue89.com/2012/01/28/internet-un-poison-nomme-acta-228792

 

on va bien voir ce que ça va donner! anonymous en agissant, ont réussi à faire céder le gouv américain pour PIPA et SOPA, ils ont donc une certaine influence, qu'il ne faut pas sous estimer.

 

edti: pour la qualification des actions (type bloquer des sites, balancer des infos sensibles etc), on doit forcément donner un jugement de valeur.

Modifié par lincoln

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette vidéo m'interpelle.

 

Déjà, ça me fait un peu peur, le côté "secte" comme tu dis lincoln, la petite musique de fond quelque peu angoissante, et surtout le côté "on contrôle le monde, si YouTube ne ferme pas c'est uniquement parce qu'on le veut bien". Je me dis que tant que le but est bon, moral etc, c'est vraiment bien, mais si un jour ça dérive, quelle puissance lâchée dans la nature ! Surtout si Anonymous se politise, ça pourrait vraiment être un danger. Ils s'opposent au gouvernement américain, supposé être le plus puissant, et le font fléchir... Mais bon, il faut pas être parano non plus.

 

Ensuite je suis assez admirative du fait que des gens prennent de leur temps, spontanément et a priori en grand nombre pour défendre des valeurs comme la liberté d'expression ou la démocratie. J'ai un peu l'impression qu'en France, les gens vivent avec la démocratie et ne seraient pas prêts à se bouger le fion pour agir tellement c'est acquis pour eux. D'ailleurs, Anonymous il ne me semble pas que ça soit une initiative française :mmh:

Sérieux ce lobby est formé par des gens comme nous, il ne me semblent pas qu'ils défendent d'intérêt financier et ça devient assez rare des gens qui se soulèvent comme ça pour défendre des causes dans nos sociétés démocratiques. Prenons comme exemple l'écologie, pour la plupart des gens, ça existe, y'a des associations qui se battent pour ça, les pandas c'est vraiment mignon, mais ça s'arrête là. Anonymous semble vraiment fédérer à grande échelle, c'est remarquable.

 

Enfin le dernier truc qui me fait réagir, c'est l'aspect mondial d'Anonymous. Ça mobilise vraiment de gens du monde entier, qui ne se connaissent pas. Ils instaurent une sorte de solidarité mondiale. Et la gouvernance des états en prend un sacré coup.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ces mises en scène pathétiques se situent quelque part entre des délires de grandeur de gosse de 12 ans et les videos de propagande soviétiques, le tout enrobé d'une insoutenable iconographie de supermarché.

 

Quelle vaste blague! Utiliser le masque de Guy Fawkes tel que distribué par la Warner comme symbole de ralliment des peuples et ensuite affirmer lutter contre ces mêmes industries et pour la liberté de penser?

 

Si le technological warfare déployé dans le cadre de la lutte contre les régimes totalitaires et non démocratiques, c'est à dire dans lesquels il n'existe pas de contrepoids aux décisions d'un pouvoir inique non élu, présente un certain intérêt, le mouvement anonymous mérite en revanche, pour son action en Occident, le même regard de dépit que ceux ayant proposé sérieusement d'étendre à l'Europe les révolutions arabes.

 

La preuve : la première opération d'envergure organisée par Anonymous pour frapper des intérêts Occidentaux fait suite... au démentèlement de l'organisation mafieuse megaupload et à l'arrestation de Kim Dotcom qui vivait comme un parrain de la pègre (plusieurs passeports, cartes de crédit avec des noms différents, systèmes de sécurité, chambres fortes, armes, bagnoles customisées...).

 

Surtout, Anonymous est confronté en Occident aux limites de son pouvoir. L'une des plus grosses opérations d'anonymous a eu pour effet de fermer quelques heures à peine, guère plus d'une grosse dizaine de sites majeurs, lesquels étaient de nouveau en ligne le lendemain. Tout au plus a t on pu voir près d'1/2 Go de données financières relatives à Vivendi leakées sur Internet... et ne rien apprendre à personne, car il s'agissait pour 99% de données publiques!

 

Anonymous (par le biais du masque de Guy Fawkes) est une idée qui doit être conservée, celle que les puissants doivent conserver en eux la peur (la pression) que doit leur inspirer le peuple. Pour autant, le mouvement anonymous ne peut être pris au sérieux. Par son esprit, par ses méthodes, par ses cibles, il n'est pas le peuple, mais aujourd'hui tout juste un collectif étendu de pirates informatiques, défendant leurs seuls intérêts.

 

Une dernière réflexion : un mouvement anonyme et sans chef qui puisse se coordonner de la sorte, ca n'a jamais existé, ca n'existe pas, et ca n'existera jamais. Le seul intérêt à l'anonymat de ses membres, et en particulier de ses "élites" permet de faire passer la pilule. Il ne serait franchement pas étonnant que la tête d'anonymous, supposée inexistante, soit composée d'un triumvirat de type google / Wikipedia / EFF

Modifié par Syrius

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ces mises en scène pathétiques se situent quelque part entre des délires de grandeur de gosse de 12 ans et les videos de propagande soviétiques, le tout enrobé d'une insoutenable iconographie de supermarché.

J'aime les posts qui commencent comme ça, ça sent le topic vénère à plein nez :lol:

 

EDIT : oui t'as raison lincoln, j'y avais pas pensé :mmh:

Modifié par Okeanoos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.