Aller au contenu
Flashy

Mariage homosexuel et adoption par les couples homosexuels

Messages recommandés

Je ne vois pas ce que cela change au fait qu'avoir un enfant ne devrait jamais être un droit (oui, cela implique de revenir sur le principe même de la PMA, homosexuels ou non) et que la structure familiale optimale implique l'altérité biologique, le père et la mère. Ce n'est pas parce que cette situation n'est pas toujours réunie ou que certaines familles ainsi constituées se comportent de manière indigne voire criminelle qu'il faut détruire ce modèle de civilisation. Ce régime, dans sa morgue infinie, prétend en effet redéfinir la famille. Aucun gouvernement ne devrait disposer d'un tel pouvoir. C'est de la tyrannie. L'État n'a pas à définir ce qu'est le mariage et encore moins ce qu'est la famille car c'est une violation évident du principe de subsidiarité.

Modifié par Ketchup vs Genocide

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne vois pas ce que cela change au fait qu'avoir un enfant ne devrait jamais être un droit (oui, cela implique de revenir sur le principe même de la PMA, homosexuels ou non) et que la structure familiale optimale implique l'altérité biologique, le père et la mère. Ce n'est pas parce que cette situation n'est pas toujours réunie ou que certaines familles ainsi constituées se comportent de manière indigne voire criminelle qu'il faut détruire ce modèle de civilisation. Ce régime, dans sa morgue infinie, prétend en effet redéfinir la famille. Aucun gouvernement ne devrait disposer d'un tel pouvoir. C'est de la tyrannie. L'État n'a pas à définir ce qu'est le mariage et encore moins ce qu'est la famille car c'est une violation évident du principe de subsidiarité.

 

En l'occurrence ce n'est pas l'Etat qui redéfinit la famille de son propre chef (ou par penchant tyrannique :D). Ce sont les familles homoparentales qui redéfinissent la famille. L'Etat prend note et légifère en conséquence, point.

 

L'opposition au mariage pour tous les couples dans une opposition plus globale à tout ce qui déroge à la famille nucléaire biologique me paraît être la forme la moins hypocrite de contestation de cette réforme (encore faut-il ne pas se découvrir tout à coup contre ce qui désintéressait jusque là, coucou opportunisme).

La question est alors non pas de savoir s'il faut accorder satisfaction aux homos et à leur foutu désir d'enfant, mais de savoir s'il faut l'accorder à tous les couples qui ne peuvent pas en avoir par eux-mêmes.

Comme d'autres personnes sur ce forum, je suis favorable à l'enfant voulu. On peut parler de minorité pour les enfants battus, violés et autres situations extrêmes. Maintenant sur la capote craquée et autres projets parentaux moyennement réfléchis ça me paraît drôlement plus fréquent. Mais c'est peut-être dû à mon entourage d'irresponsables :)

 

la structure familiale optimale implique l'altérité biologique

 

Pourquoi?

Modifié par Rumpel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi ? Parce qu'il faut un homme et une femme pour faire un enfant. L'homme et la femme n'étant pas interchangeables mais complémentaires -il faudrait ouvrir un nouveau fil sur la théorie du genre pour développer ce point, il est préférable qu'un enfant soit soumis à ces deux références. Ce n'est pas toujours possible, pour de nombreuses raisons, mais cela reste souhaitable. Ceci dit, cela ne veut pas dire que les autres structures sont mauvaises. Fort heureusement, des millions d'enfants semblent s'épanouir dans le cadre de familles monoparentales, recomposées ou homoparentales. Ces modèles sont respectables et doivent être préservés au travers l'octroi de droits similaires sans pour autant dévaloriser le caractère unique du mariage.

 

Si le gouvernement était sincère dans sa volonté de réunir les Français autour de nouveaux droits, il accorderait aux couples homosexuels un contrat distinct recouvrant des droits similaires au mariage civil. Visiblement, le gouvernement préfère diviser les Français pour des raisons idéologiques plutôt que de privilégier une solution qui aurait le mérite de répondre aux préoccupations des couples homosexuels sans pour autant braquer une part conséquente de la société. Le gouvernement ne prend pas acte d'un changement de société, il l'impose. C'est une violation de la conscience de ceux qui pensent que le mariage n'a de sens qu'entre un homme et une femme car le mariage civil, en France, précède avec son orgueil jacobine les formes plus authentiques de mariage.

 

Si cette loi passe, que je souhaite me marier, mais que je refuse en revanche de contracter un mariage civil dont je ne partagerai plus le sens, que devrai-je faire ? Par cohérence, l'Etat devrait supprimer la nécessité de contracter un mariage civil préalable au mariage s'il n'a aucune intention tyrannique...

 

Pour le reste, je suis d'accord : c'est la PMA en tant que telle qui est problématique, pas son ouverture aux couples homosexuels.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'écoutais Zemour et Naulleau l'autre soir sur leur nouvelle émission (nettement moins bien que quand ils étaient à ONPC). Cependant celui-ci a dit quelque chose de très juste et de très intéressant.

Ces projets de réformes sont sociétales/sociétaires (j'ai un doute :/) sont purement de l'enfumage pour masquer une politique de soumission au capitalisme financier, rappelez vous quand ils ont fait passer le TSCG, on a du en entendre parler une semaine et au même moment un débat avait pris sur le vote des étrangers aux municipales (cf tribunes dans le Monde d'une soixantaine (?) de parlementaires de gauche).

Idem pour le mariage homosexuel qui masque largement le projet gallois qui a été mis en place et aussi l'accord Flexisécurité entre "syndicats" et patronat.

Bref, cette technique n'est pas nouvelle, Zapattero en Espagne pour masquer ses erreurs en matière de politique économique mais aussi la soumission au capitalisme financier avait fait passer tout une ribambelle de réformes sociétales/sociétaires (je sais toujours pas).

 

Pendant que nous sommes tous là à nous crêper le chignon sur ça, ils ont la voie libre pour faire ce qu'ils veulent dans les autres domaines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un argument entendu et rebattu, qui a un intérêt relativement limité.

Les réformes sociétales n'empêchent pas de faire des réformes économiques: la légalisation du divorce sous la Révolution française n'a pas empêché que des réformes importantes soient menées. En 81, l'abolition de la peine de mort n'a pas empêché qu'on mette en place le programme commun.

Et l'idée qu'il y a derrière est de dire qu'il y a des choses importantes en politique (la vraie politique avec un grand P) et des choses qui ne le sont pas. Or pour moi, l'abolition d'une discrimination d'Etat n'a rien d'inutile ou de négligeable.

 

 

Modifié par Nina_Chabal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Discrimination d'Etat ? Tu sous-entends donc que l'Etat est homophobe ? C'est un peu du délire là ...

J'entendais parler du filme "La Parade", racontant l'histoire d'homosexuels serbes et par la même d'homophobes serbes, je pense que tout l'monde devrait aller faire un tour en salle pour voir ce qu'est vraiment l'homophobie et à quelle point elle peut être violente. La banalisation de ce mot dans notre société est assez affligeant.

 

Bref, personnellement je n'ai rien contre le mariage homosexuel. Par contre je pense en effet que nous avons des priorités : le chômage, la précarité, les exclus etc ... Et j'en passe. Des problèmes bien plus importants qu'une réforme sociétale ne concernant que 2 voir 3% des français. Ce n'est pas en période de crise grave où les gens sont dans la merde qu'on doit faire ce genre de réformes, ça ne fait que les diviser d'autant plus ce qui n'est pas le moment. Priorité à la majorité qui est dans la merde avant de s'occuper d'une minorité.

Et quand j'entend parler à longueur de journée d'égalité des droits etc ... J'aimerai bien qu'on remette un peu d'égalité sociale dans notre pays aussi, par ce que les 11 millions de français en situation de précarité, ils vont pas s'en sortir seuls. Et oui, ils sont prioritaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est marrant parce que pour certains opposants le mariage gay est un sujet mineur et qu'il-y-a-d'-autres-réformes-à-faire (argument qu'on nous sort à chaque réforme sociétale) et pour d'autres c'est la civilisation qui est en jeu! Faudrait savoir (sachant que Zemmour arrive quand même à soutenir les 2 arguments ce qui est quand même très fort).

Je ne vois absolument pas ce qui empêche de faire à la fois des réformes sociétales ET des réformes sociales et économiques pour la bonne raison que ces questions ne relèvent pas du même ministère! Le gouvernement ne s'est pas arrêté de travailler pour se consacrer exclusivement au mariage pour tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est marrant parce que pour certains opposants le mariage gay est un sujet mineur et qu'il-y-a-d'-autres-réformes-à-faire (argument qu'on nous sort à chaque réforme sociétale) et pour d'autres c'est la civilisation qui est en jeu! Faudrait savoir (sachant que Zemmour arrive quand même à soutenir les 2 arguments ce qui est quand même très fort).

Je ne vois absolument pas ce qui empêche de faire à la fois des réformes sociétales ET des réformes sociales et économiques pour la bonne raison que ces questions ne relèvent pas du même ministère! Le gouvernement ne s'est pas arrêté de travailler pour se consacrer exclusivement au mariage pour tous.

 

Tout ce qu'il reste au gouvernement sont les réformes sociétales. Les autres sujets régaliens relèvent de la commission européenne. Après tout, Hollande est au poste auquel il est destiné : celui de fonctionnaire et en aucun cas celui de dirigeant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pour en revenir au mariage gay,

C'est un sujet à la fois mineur et majeur en ce qu'il ne concerne qu'une très petite minorité de la population (~1%) mais qu'il provoque le clivage, le conflit intérieur et non pas le "rassemblement" comme aimait l'illustrer notre président en faisant des gestes de pingouin ou encore la remise en cause du fondement du mariage (celui de la famille et surtout de la filiation) parce qu'à preuve du contraire on ne fait pas d'enfant par l'enculage (qui n'est pas une insulte), par le cuni ou par des sex-toy.

Ce dernier point est d'autant plus pertinent qu'il est envisagé, voire plus, la PMA et la GPA puisqu'après tout, le corps de la femme est comme le bras de l'ouvrier, un outil de travail comme le disait le principal soutien financier des associations communautaristes comme la LGBT dont on peut douter de la représentativité et de la légitimité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce que déjà, actuellement, un couple hétéro ne peut pas voir ses liens de filiation reconnues avec un enfant issu d'une GPA (même le père et y compris si ce sont ses gamètes qui ont été utilisées, et que donc l'enfant est biologiquement le sien). Pour moi la différence est là : mariage, adoption et PMA, les homos le demandent parce que les hétéros y ont droit (égalité, toussa toussa). Au contraire, la PMA, pour le moment, est totalement exclue en France même pour les couples hétérosexuels.

 

Il me semble que la PMA est autorisée aux couples hétérosexuels sous des conditions très strictes et notamment celle de stérilité. En effet, la stérilité est une maladie. En d'autres termes par un raisonnement par l'absurde, si on autorise la PMA aux couples homosexuels, cela signifie soit que l'homosexualité est une maladie en ce qu'elle ne permet pas par définition la procréation, soit que l'on supprime la condition de la maladie. Bonjour dégâts et conséquences après.

Et puis ce qui est le plus choquant est que c'est que personne ne s'intéresse à l'enfant. Il ne faut pas oublier que le droit de l'enfant de connaitre ses origines est en montée en puissance. Si l'enfant recherche son ou ses géniteurs, vous imaginez les conséquences pratiques et juridiques?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout ce qu'il reste au gouvernement sont les réformes sociétales. Les autres sujets régaliens relèvent de la commission européenne. Après tout, Hollande est au poste auquel il est destiné : celui de fonctionnaire et en aucun cas celui de dirigeant.

 

Ah bon il me semblait pourtant qu'en matière de fiscalité Hollande avait pas mal agi et que des réformes en droit du travail sont à venir mais c'est sûrement la Commission européenne qui se cache derrière tout ça. Sans parler de l'action de Manuels Valls et de l'intervention au Mali.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La PMA est actuellement réservée aux couples hétérosexuels qui sont dans l'impossibilité d'avoir un enfant parce qu'ils sont stériles. En l'étendant aux couples homosexuels on ne considère pas que l'homosexualité est une maladie mais que l'homosexualité est un obstacle aussi puissant que la stérilité pour pouvoir utiliser une technique de procréation médicalement assistée. Rien d'absurde là-dedans.

 

La GPA n'est absolument pas envisagée par le gouvernement pour info.

Modifié par talking heads

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah bon il me semblait pourtant qu'en matière de fiscalité Hollande avait pas mal agi et que des réformes en droit du travail sont à venir mais c'est sûrement la Commission européenne qui se cache derrière tout ça. Sans parler de l'action de Manuels Valls et de l'intervention au Mali.

 

Fiscalité et travail : Cela semble évident que les réformes en la matière résultent de l'idéologie social-démocrate européenne de Hollande et du gouvernement non ? J'exagère un peu lorsque je parle de commission européenne mais cette idéologie fonde la politique ultra-libérale de l'UE.

Valls : Blague ou pas blague ? Sarko bis alias communiquant

Mali : Bien heureusement qu'il ait agit pour protéger les intérêts géostratégiques de la France

 

La PMA est actuellement réservée aux couples hétérosexuels qui sont dans l'impossibilité d'avoir un enfant parce qu'ils sont stériles. En l'étendant aux couples homosexuels on ne considère pas que l'homosexualité est une maladie mais que l'homosexualité est un obstacle aussi puissant que la stérilité pour pouvoir utiliser une technique de procréation médicalement assistée. Rien d'absurde là-dedans.

 

La GPA n'est absolument pas envisagée par le gouvernement pour info.

 

Najat Vallaud-Belkacem : «En légalisant la GPA pour les hétéros et les homos, on règle deux problèmes en un seul»

C'est la porte-parole du gouvernement non ? On peut en déduire que c'est au moins envisagé ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors là il faudra m'expliquer en quoi la fiscalité de Hollande relève de la social-démocratie européenne, je serais curieux de lire ça. Et cette "idéologie" (la social-démocratie donc) fonderait la politique ultra-libérale de la Commission européenne? On nage dans le n'importe quoi là, non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Discrimination d'Etat ? Tu sous-entends donc que l'Etat est homophobe ? C'est un peu du délire là ...

Discrimination= différence de traitement non justifiée entre des personnes ou groupes de personnes. Ce n'est pas le cas?

 

Bref, personnellement je n'ai rien contre le mariage homosexuel. Par contre je pense en effet que nous avons des priorités : le chômage, la précarité, les exclus etc ... Et j'en passe. Des problèmes bien plus importants qu'une réforme sociétale ne concernant que 2 voir 3% des français. Ce n'est pas en période de crise grave où les gens sont dans la merde qu'on doit faire ce genre de réformes, ça ne fait que les diviser d'autant plus ce qui n'est pas le moment. Priorité à la majorité qui est dans la merde avant de s'occuper d'une minorité.

Et quand j'entend parler à longueur de journée d'égalité des droits etc ... J'aimerai bien qu'on remette un peu d'égalité sociale dans notre pays aussi, par ce que les 11 millions de français en situation de précarité, ils vont pas s'en sortir seuls. Et oui, ils sont prioritaires.

 

Tu crois qu'ils font quoi dans les centres d'action sociale, dans les associations s'occupant de personnes handicapées, âgées, exclues, au Pôle Emploi, au CCAS? Qu'ils s'arrêtent de bosser parce qu'on parle du mariage gay?

Tu crois qu'on détient la recette miracle pour lutter contre le chômage et qu'on refuse de l'appliquer parce qu'on est occupés par le mariage gay? Y'en a marre de tous ces "y'a qu'à faut qu'on"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu crois qu'ils font quoi dans les centres d'action sociale, dans les associations s'occupant de personnes handicapées, âgées, exclues, au Pôle Emploi, au CCAS? Qu'ils s'arrêtent de bosser parce qu'on parle du mariage gay?

Tu crois qu'on détient la recette miracle pour lutter contre le chômage et qu'on refuse de l'appliquer parce qu'on est occupés par le mariage gay? Y'en a marre de tous ces "y'a qu'à faut qu'on"

:Cheerleader:

 

(Ya plus de +1 alors je quote, je suis une rebelle)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

TH : la GPA n'est pas envisagée ? J'attends le moment où les couples de mecs viendront gueuler parce qu'ils n'ont pas les mêmes droits que les couples de nanas.

 

Mais on s'en fout, c'est le progrès.

 

Sinon, y'en a qui s'offusquaient des références à la polygamie... Têtu aussi sûrement... ah non en fait : http://www.tetu.com/actualites/france/dans-le-nouveau-ttu-ils-saiment-a-trois-20903

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.