Aller au contenu
Flashy

Mariage homosexuel et adoption par les couples homosexuels

Messages recommandés

je n'ai pas envie de cracher sur les morts et tant pis pour le point godwin mais le degré de fanatisme de cet homme me fait penser à l'attitude de Magda Goebbels à la fin de la guerre... ou à certaines sectes du type Ordre du Temple Solaire.

 

Il n'est pas forcément insultant de dire qu'un tel degré de fanatisme confine à la folie et donc parler de lui comme d'un 'taré' je pense...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon slogan n'avait rien d'original, il reprenait juste un slogan qui tourne sur Facebook et qui détourne des tracts de l'UMP.

 

Je ne comprends pas le parallèle, si un homosexuel (ou des femmes battues en Afghanistan, des enfants harcelés à l'école...) se suicide ce n'est pas avec la prétention de démontrer une quelconque idéologie de race (dans le cas de Venner alerter sur le déclin de la civilisation occidentale à cause de l'islam et du mariage gay) mais simplement il passe à l'acte car un mal-être le pousse à commettre l'irréparable, ne supportant plus la souffrance qu'il endure...

 

Qu'un homme qui soutient une idéologie fasciste de pureté de la race (ca ne vous rappelle rien?) se suicide, pas par mal-être, mais pour soutenir cette idéologie nauséabonde, ne me fait rien. A la limite, sa bêtise me fait rire...

 

Q'un enfant, une femme, un homme, qu'importe ses idées, son orientation sexuelle, sa religion... se suicide à cause de son mal-être, de sa précarité matérielle, affective ou sociale, je trouve ça assez terrible... Surtout si l'acte déclencheur de son geste vient de violence verbale ou physique subie au quotidien ou de solitude sociale...

 

Je ne comprends pas le parallèle...

 

Je suis avocat, ancien assassien, fier de l'être et je trouve que les extrêmes gauches comme droites sont nauséabondes.

Modifié par ju-risk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La vie est une chose précieuse. Souhaiter la mort d'autrui est condamnable. Voilà les deux postulats qui sont les miens. Dès lors, j'ai tendance à considérer qu'appeler quelqu'un à se suicider en raison de sa race, sa religion, son sexe, son orientation sexuelle, ses idées politiques est d'une égale stupidité. Appeler quelqu'un à se suicider tout court est, quoiqu'il en soit, stupide ; disons indécent. Je ne dis pas que tu es stupide ou indécent. Mais ta réaction l'a été.

 

Vouloir effacer ce geste par l'indécence n'efface rien au message qu'il a voulu véhiculé. Cela le renforce.

 

Il a voulu souiller une foi qu'il semblait mépriser, peu de temps avant une prière sur la vie. Act Up ou Femen, en faisant les guignols sur les lieux du drame, soulignent l'acte et l'appuient en lieu et place de le combattre.

 

De même façon, invectiver, hurler sa haine et sa colère, est-ce là une façon saine de réagir? Je ne le pense pas. Surtout quand on prétend le faire au nom de certaines valeurs que sont la tolérance, la paix, l'ouverture ou que sais-je, qui n'excluent pas la fermeté, mais excluent bel et bien certaines formes violentes d'expression. Tout comme faire le guignol sur les lieux d'un suicide le lendemain de celui-ci.

 

Que ceux qui sont fascinés par le suicide en tant qu'ultime liberté se recueillent. Pour ma part, tout ce qui est suicide ou euthanasie me laisse froid. L'oubli est le pire châtiment possible face à un geste qui est avant tout l'expression d'un grand orgueil. Appelons cela : le châtiment de l'orgueil.

 

@ Franz : je ne nie pas que cette personne ait été un extrémiste ; bien qu'en réalité, je n'en sache rien. Je conteste simplement la tendance, forte aujourd'hui, à vouloir psychiatriser l'adversaire. Tous les extrémistes seraient mentalement malades. Je crains que ce soit un réflexe pour se rassurer.

Des gens peuvent choisir de mourir pour leurs idées, froidement.

D'autres peuvent choisir de tuer pour leurs idées, avec la même froideur.

Nulle maladie mentale là-dedans. Qu'ils ne soient pas malades (la maladie sous-entend qu'on doit soit les guérir, soit les éliminer) n'implique en rien l'acceptation de leurs idées, ou la passivité.

 

J'ajoute que vouloir véhiculer espoir et combativité en se tirant une balle dans la bouche m'apparaît comme une contradiction.

 

EDIT :

 

et un dernier ajout : que pensez-vous de ceux qui s'immolent pour raisons politiques (Tibet, guerre au Vietnam, autre)? Est-ce à vomir? Digne de bonnes blagues? Du courage? Ou de la folie, l'oeuvre de tarés?

Juste pour savoir.

Modifié par Flashy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et un dernier ajout : que pensez-vous de ceux qui s'immolent pour raisons politiques (Tibet, guerre au Vietnam, autre)? Est-ce à vomir? Digne de bonnes blagues? Du courage? Ou de la folie, l'oeuvre de tarés?

Juste pour savoir.

 

je m'attendais à cette comparaison. Le pays dans lequel vivait Jan Palach était une dictature abominable qui était en train d'être envahie par l'armée soviétique. C'est tout autant l'acte de desespoir d'un individu qui voit des chars dans les rues de Prague qu'un acte politique et militant. Ce n'était d'ailleurs pas quelqu'un de politique...

 

Cet exemple précis est à pleurer, tout comme celui de cet homme en Tunisie. Je serais plus circonspect concernant le Tibet. le fanatisme religieux de certains Tibétains et leur volonté in fine d'instaurer une théocratie féodale n'est pas très éloigné des pires idéologies du XXème siècle.

 

Les deux premiers cas sont des actes de desespoir. Le cas Tibétain est un mélange de desespoir et de fanatisme je suppose.

Modifié par Franz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Kamia, ayez au moins l'honneteté de citer mon message jusqu'au bout "passons sur la stupidité du terme.... allez dire ça à la famille". Qualifier son auteur de minable ou de taré est d'une extrême indécence envers ses proches.

 

Je vois pas ce que la coupe change. C'est pas parce qu'il a une famille que ça change mon opinion. J'ai dit que c'était minable, pas qu'il était minable. Je suis à peu près sure que ses idées me feraient vomir de toute façon, mais c'était le geste que je qualifiais. Oui je trouve ça minable de faire ça devant autant de gens qui ont rien demandé et dans une église.

 

Il a beau être athée, il a néanmoins le droit de respecter les règles du lieu. Se suicider dans une église c'est surement un des pires affronts à faire à la religion catholique. C'est d'un égoïsme inimaginable. "Je suis athée alors ça me concerne pas, mais je me sers quand même de la notoriété du lieu pour me faire ma petite pub."

 

Quand tu vas dans un pays étranger, tu respectes les règles et les coutumes, dans un lieu sacré c'est pareil. Il me viendrait pas à l'idée d'aller m'étouffer avec une tête de cochon dans une mosquée. Et je suis athée aussi, donc ça me dérange par ce que ça signifie pas parce que ça me touche personnellement. Donc je persiste, cet acte est minable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des tas de gens se suicident chaque jour, dont visiblement ce Dominique Venner. C'est triste pour lui et sa famille, mais je suppose qu'il savait ce qu'il faisait. Maintenant, comme le disait le poète anglais Donne "la mort de chaque homme nous diminue", et en ce qui me concerne, la mort des idées que représentait cette personne me diminue fort peu. Et on est en démocratie: si des gens ont envie de cracher sur la tombe d'un homme qui était engagé et qui était un homme public, c'est leur droit. C'est un risque que l'on prend sciemment quand on s'engage publiquement, quel que soit le bord auquel on appartienne. Maintenant, personne n'a profané sa tombe, ni autres, donc bon, on ne va pas faire un fromage de trois tweets et de deux manifestations d'Act Up et des Femen.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

....

"Religion" "Polythéisme" "Croyant". C'est pas très dur, c'est marqué un peu plus haut. J'ai souligné le mot important.

C'est bien ce que je dis, vous ne connaissez pas Venner et vous vous permettez de cracher sur cet homme.

 

En quoi ça change quoi que ce soit à ce que j'ai dit ? Je crache sur ce qu'il a fait, comme je l'ai écrit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ Franz :

 

En quoi Venner ne ressentait-il pas de désespoir? Au fond, personne ne sait ce qui lui ai passé par la tête au moment de sa mort. A part une balle, j'entends.

 

@ KvG :

 

L'espoir par le suicide.

Le respect par la profanation.

Approche originale.

 

@ Nina_Chabal :

 

Je ne demandais aucune interdiction. C'était simplement un appel à un peu de mesure et de décence. Il est mort. Laissons-le là où il est, et vivons.

 

@ Kamia :

 

Cet acte visait à choquer, à marquer. Un sursaut d'orgueil, le choix du lieu en atteste.

L'indignation est l'effet recherché. Le mépris, le bruit, la fureur.

Ignorant qui il était, je ne le voue pas aux anathèmes.

Son geste étant une provocation, je préfère l'ignorer.

Il est mort. Sa colère, sa rancoeur, ses espoirs ou ses désespoirs ne sont plus là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut être ressentait il du désespoir en effet, mais les éléments dont nous disposons ne vont pas dans ce sens. C'était un militant politique qui très peu de temps avant sa mort postait encore des choses concrètes, éminemment militantes et, dans sa logique que je crois fanatique, sensées.

 

Et puis cela a été beaucoup dit: on parle d'un homme qui avait une très bonne connaissance des suicides rituels tel qu'ils se pratiquent à Japon, d'un païen qui a bien entendu choisit ce lieu symbolique pas par hasard....tout cela parait très calculé, on est bien loin de Palach qui subit des événements qui génèrent une émotion qu'il ne peut maîtriser. Le second est désespéré, le premier est en colère je pense.

 

Pour le reste je suis tout à fait d'accord avec nina_chabal

Modifié par Franz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
"le risque de voir la France tomber aux mains des islamistes"

 

Ca relève pas un peu de la psychose/paranoïa ça ? La grande lubie de l'extrême droite. Mais soit passons.

Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il s'agit d'une idéologie de la haine, ça serait une attaque trop conformiste et bien-pensante. Mais au fond il y a là un profond refus de ce qu'est devenu la France ; à ce que je sache la "libéralisation" (au sens + de libertés) de notre société et l'immigration ne datent pas d'hier.

 

Ensuite tu es très ambigüe sur la motivation de son suicide : était-ce un geste d'orgueil et de protestation ou celui d'un mal-être ?

Quoi qu'il en soit, par son suicide il a clairement voulu véhiculé cette image d'une France qui n'existe plus et qu'il regrette : une France sans musulmans, chrétienne, pudique, sclérosée et traditionaliste. Bref, ce type en était encore à l'avant Mai 68.

 

Donc quand un nostalgique d'extrême droite se dégomme le cibouleau, ça fait la une des médias : certains parlent de folie, d'autres d'acte héroïque qui "réveillera le peuple de France". Par contre, nos cinq chômeurs qui, depuis 2012, se sont immolés devant des pôles-emploi, ça pas un mot, si allez à peine une minute dans le journal de France 2 où on en parle avec condescendance et pitié mais sans vraiment expliquer le pourquoi du comment.

Bref, on fait toujours du bruit pour les mêmes : les couillons avec des idéologies de merde. Par contre nos 11 millions de Français officiellement sous le seuil de pauvreté, on en parle jamais. Et c'est à peine si on nous en touche deux mots quand ils s'immolent. Cherchez l'erreur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas faux.

 

Une mère s'immole par le feu devant ses 7 enfants, par désespoir, faute de ressources.

 

Du coup, aujourd'hui, on ne parle que du premier mariage gay, instrumentalisé en tant qu'opération de com' et ce ad nauseam.

 

Vous me direz : je n'ai qu'à pas lire la presse. Et là, j'approuve. Je la lis de moins en moins.

 

Quand l'heure sera venue, ce ne sera pas beau à voir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais pas vu ... Ils n'en parlent tellement pas qu'on ne trouve que ces infos dans les journaux régionaux.

 

De toute façon la loi "Mariage Pour Tous" a été totalement instrumentalisée - malgré elle - pour masquer toutes les saloperies en matière éco qu'ils ont fait passer. Ce n'était qu'un écran pour qu'on taise l'austérité.

 

Je partage ta dernière réflexion. Si par la démocratie il n'y a pas de changement radical, la force et la violence prendront le dessus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais pas vu ... Ils n'en parlent tellement pas qu'on ne trouve que ces infos dans les journaux régionaux.

 

De toute façon la loi "Mariage Pour Tous" a été totalement instrumentalisée - malgré elle - pour masquer toutes les saloperies en matière éco qu'ils ont fait passer. Ce n'était qu'un écran pour qu'on taise l'austérité.

 

Ça c'est sûr. A côté de ça le chômage a encore augmenté hier et ça a fait beaucoup moins de bruit (c'est triste à dire, mais c'est vrai que l'augmentation du chômage, c'est presque devenu habituel en fait).

J'ai halluciné quand j'ai vu le déploiement médiatique mercredi. J'ai regardé quelques minutes sur BFM TV, c'était juste un mariage comme les autres finalement, mais niveau médias ça m'a rappelé le mariage de William et Kate (à plus petite échelle bien sûr, mais quand même). J'ai eu l'impression d'assister à une vaste opération de communication.

Najat était soi-disant là à titre privé, mais le rapporteur de la loi aussi était là, avec son écharpe tricolore.

Je ne suis pas spécialement contre le mariage homosexuel étant donné que le PACS est quand même très peu protecteur (pour l'adoption, je n'ai pas vraiment d'opinion), mais cette surmédiatisation m'a vraiment dérangée.

De plus, qui a payé la sécurité et l'organisation colossale (gestion des médias, de la liste, des entrées) que ça a dû demander ? A mon avis c'est la mairie, et si c'est le cas je trouve ça vraiment limite.

 

 

EDIT : et y a un autre truc qui me dérange aussi, c'est qu'au final ils ont juste remplacé les mots "mari et femme" et "père et mère" partout où c'était écrit dans les textes. S'ils avaient eu des couilles, ils auraient bien tout réformé comme il faut en profondeur, notamment au niveau de l'adoption.

De toute façon faut pas se leurrer, en pratique ça m'étonnerait que les couples homosexuels puissent effectivement adopter. C'est tellement difficile d'adopter en France, on peut être à peu près sûrs que les couples hétérosexuels passeront toujours devant.

Modifié par Strawberry Fields

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et oui ... C'est là où, une fois de plus, on se rend compte qu'il y a un réel décalage entre les médias et les français dans leur majorité, ceux-ci sont complètement déconnectés des préoccupations des français. Quand Mélenchon et Le Pen parle des "journalistes bobos parisiens" ça n'est pas pour rien et c'est à mon avis très vrai sur ce sujet là.

 

De toute façon faut pas se leurrer, en pratique ça m'étonnerait que les couples homosexuels puissent effectivement adopter. C'est tellement difficile d'adopter en France, on peut être à peu près sûrs que les couples hétérosexuels passeront toujours devant.

 

C'est aussi ce que je pense. Les hétérosexuels seront toujours privilégiés pour l'adoption (ô combien difficile) et c'est bien normal. Je suis pour le mariage, l'adoption, à partir du moment où celle-ci ne pénalise pas les couples hétérosexuels. Après je n'ai pas été convaincu à 100% par l'adoption dans la mesure où les sociologues et autres experts - contrairement à ce qu'on raconte - ne sont pas d'accords sur les "répercussions" que peut avoir un enfant ayant été élevé par un couple homosexuel, par rapport à un couple hétérosexuel.

 

Ce que je crains, c'est que cet argument de l'adoption "impossible" serve à favoriser d'abord la PMA (ce qui ne me dérange que peu puisque autorisé aux couples hétéros) mais surtout la Gestation Pour Autrui à laquelle je m'oppose férocement (Art. 16 forevereeuuuh).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

à Bruxelles ou l'adoption est une réalité depuis plusieurs années, il n'est absolument pas rare de croiser des couples homosexuels avec des enfants d'origine non-européenne

Modifié par Franz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ? Pas vu quand j'y étais allé, mais j'avais simplement passé trois jours.

Mais en effet la moitié des adoptions en Flandres sont effectués par des couples homosexuels (http://www.lepoint.f...-1618922_24.php). Mais la nuance (pas des moindres) est que les couples homosexuels ont droit à la PMA. Du coup s'il y a PMA, l'autre conjoint adopte l'enfant, non ?

 

Nous verrons bien ce qu'il en sera en France, j'ai cru comprendre qu'en Belgique il n'y avait pas eu les mêmes mobilisations d'anti, non ?

Modifié par LMW

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le premier couple gay aurait une petite fille, issue d'une GPA pratiquée à l'étranger.

Je suppute qu'il n'y avait qu'un lien de filiation. Il pourra y en avoir deux grâce à l'adoption de l'enfant du conjoint, forme la plus pratiquée de l'adoption par les homosexuels.

Autrement dit, leur GPA sera "parfaite" grâce à cette nouvelle loi. La fraude à la loi, et le refus d'inscrire à l'état civil qui en découle, est obsolète.

 

Magnifique avancée, vraiment.

 

Si la Gauche c'est être un bon gros libéral en matière sociétale, avec une conception purement individualiste de la société, soit, j'en prends acte.

On assiste à la mort des partis politiques (y compris l'UMP). Et les réponses du Gouvernement et des médias à cette loi sont un symptôme bien visibles de cela.

 

Le légalisme pour cache-sexe du désarroi et de l'impuissance politique les mènera dans le mur.

 

Les syndicats sont dans un état déplorable, on le sait. Les partis politiques sont en train de crever de leur cynisme. A présent, les médias sont contestés y compris par une frange nouvelle de la population, à ne pas négliger.

La suite logique, c'est la violence.

Modifié par Flashy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

. Les hétérosexuels seront toujours privilégiés pour l'adoption (ô combien difficile) et c'est bien normal.

Euh, ça s'appelle une discrimination non? Si on autorise l'adoption pour les couples homosexuels, et qu'on les discrimine ensuite pour l'adoption en raison de leur seule orientation sexuelle, je ne vois pas l'intérêt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'intérêt de l'enfant peut justifier un traitement différent.

Et à situation différente, traitement différent.

Hé oui, la procédure d'agrément existe encore pour l'adoption conjointe. Il est normal que, comme les célibataires, les couples homosexuels ne soient pas prioritaires par rapport à ceux permettant d'apporter une certaine altérité sexuelle, outre les conditions de confort et d'amour.

 

EDIT : j'ajoute qu'outre le Défenseur des Droits, on a eu pas mal d'institutions gravitant autour des questions familiales ayant fait part de leurs réserves sur l'adoption. Les CAF, par exemple.

Ce ne serait pas surprenant que l'agrément soit donc plus difficile à obtenir.

Modifié par Flashy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le premier couple gay aurait une petite fille, issue d'une GPA pratiquée à l'étranger.

Je suppute qu'il n'y avait qu'un lien de filiation. Il pourra y en avoir deux grâce à l'adoption de l'enfant du conjoint, forme la plus pratiquée de l'adoption par les homosexuels.

Autrement dit, leur GPA sera "parfaite" grâce à cette nouvelle loi. La fraude à la loi, et le refus d'inscrire à l'état civil qui en découle, est obsolète.

 

Pourtant il y a une jurisprudence là dessus : celle du 31 mai 91 de la Cour de Cassation. Un cas similaire : GPA étranger + adoption en France ; Appel avait donné raison au couple et Cour de Cass avait cassé l'arrêt sans renvoi et dans l'intérêt de la loi.

En tout logique ça devrait être puni par la loi ?

 

Euh, ça s'appelle une discrimination non? Si on autorise l'adoption pour les couples homosexuels, et qu'on les discrimine ensuite pour l'adoption en raison de leur seule orientation sexuelle, je ne vois pas l'intérêt.

 

J'ajouterai deux choses à ce qui a été dit avant moi :

 

Les couples hétérosexuels sont prioritaires par rapport au célibataire pour l'adoption. C'est une discrimination, mais une discrimination dans l'intérêt de l'enfant.

Deuxième chose : le Gouvernement a insisté que cette loi n'enlèverait aucun droit aux couples hétérosexuels, dès lors mettre en concurrence famille hétéro et homo pour l'adoption, c'est une perte significative de droit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui enfin l'intérêt de l'enfant n'est pas forcément démontré sous prétexte que t'as un homme et une femme: honnêtement, vu le nombre de gamins issus de familles hétéro qui sont placés en MECS, je ne suis pas certaine que l'intérêt de l'enfant soit nécessairement d'être adopté par un couple d'hétérosexuels. Qu'on privilégie un couple d'hétérosexuels parce que ce sont des gens sympathiques ou je ne sais quels autres arguments, OK, qu'on les prenne parce que "un papa, une maman, c'est forcément mieux", non. Avec ce type d'argument, on peut prendre un couple de gens basanés pour adopter un gamin originaire d'Afrique sous prétexte que le gamin sera moins dépaysé plutôt qu'un couple de Blancs. Je suis sûre qu'on trouverait des psychologues pour dire que le gamin serait mieux comme ça parce qu'il pourrait s'identifier davantage à sa famille adoptive. Pour autant, vous trouveriez cela justifié et non constitutif d'une discrimination à caractère racial?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1 / Les sociologues/experts ne sont pas d'accord sur le fait qu'être élevé par un couple homosexuel soit similaire à être élevé par un couple hétérosexuel. C'est tout à fait divisé. Alors bon, ce sont des experts, non-médiatisé, ils ont fait des études, donc je pense que tant qu'ils ne se sont pas mis d'accord on ne peut pas tirer de conclusion hâtive ? C'est à dire que dans le doute mieux vaut toujours privilégier la valeur sûre ;)

 

2/ On nous parle tout le temps des couples hétérosexuels qui maltraitent ou violent leurs enfants etc etc. Mais des tarés y'en a partout. Cet argument disparaitra relativement vite quand des affaires - par ce qu'une fois de plus, des tarés, y'en a partout - de ce genre apparaîtront pour les couples homosexuels - ce qui n'était pas encore possible jusqu'alors hein.

 

3/ Idem pour les histoires de divorces et garde alternée. Le "Regardez, les hétéros ils divorcent, ça rend l'enfant instable etc etc." Bah oui, et on verra que bientôt des homosexuels divorceront aussi. Quid de ces enfants qui auront été adoptés ? Qui en aura la garde ? Sur quels critères ? Il me semble que rien n'ait dit dans la loi.

 

Pour ce qui est du critère raciale il me semble qu'il n'ait pas grand chose à faire dans ce débat. C'est un malheureux amalgame de ta part.

L'homoparentalité, c'est révolutionnaire puisque de tout temps les familles étaient basées sur un père et une mère. Je veux bien consacrer des droits, mais une fois de plus tant que mon argument numéro 1 n'aura pas été résolu par la communauté "socio/psychologique" il vaut mieux, dans le doute, préférer le modèle le plus stable, le plus sûr. Et je dis bien dans le doute.

Modifié par LMW

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, ce n'est pas un amalgame: c'est un raisonnement par analogie. L'orientation sexuelle ne rend pas les gens meilleurs parents: sérieusement, depuis le temps, on le saurait. Il y aura des parents homosexuels qui seront de vrais connards, comme les couples hétérosexuels. L'adoption internationale aussi c'est révolutionnaire: au 18e siècle, on n'allait pas adopter des gamins venant de l'autre bout du monde. Pourtant, a-t-on cherché à reproduire leur famille d'origine en allant prendre des gens qui leur ressemblent physiquement? Pourtant, c'est aussi le plus sûr. Non, je ne crois pas. Ces arguments de psychologues/sociologues sont surtout un écran de fumée pour masquer la peur de changer notre modèle familial. Les mêmes arguments qu'on a sortis contre le travail des femmes, le divorce, et autres choses qui bouleversent soi-disant de façon épouvantable la cellule familiale. Je ne crois pas pourtant qu'on soit plus malheureux aujourd'hui qu'au XIXe siècle où l'homme était le seul maître de la famille, où les femmes ne travaillaient pas, etc... Alors le principe de précaution....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà je trouve que ton raisonnement par analogie ne tient pas la route puisqu'il n'a rien à voir avec ce cas. Tu me parles de critères raciaux, là on est sur des critères sexuels. Je ne crois pas que ça soit vraiment comparable. Je vais me pencher sur le cas de l'adoption au 18ème, mais n'était-il surtout pas basé par le fait qu'il n'y avait pas assez de môme adoptable ?

 

Les arguments de psychologue et sociologue sont pour toi un écran de fumée ? Intéressant. Moi je trouve que tout a été fait dans la précipitation, sans essayer de peser le pour et le contre, sans organiser de débat national, sans demander une étude sérieuse et officielle de la communauté scientifique, bref des préalables à toute réforme sociétale de cette ampleur. Et pourquoi a t-on fait ça dans la précipitation ? Pour masquer les réformes économiques et sociales qui petit à petit mettent à genoux le pays. L'écran de fumée, c'est la loi sur le mariage pour tous.

 

Quoi qu'il en soit je n'ai jamais été contre cette loi, même si et je me répète, elle a été un écran de fumée utilisé par le pouvoir solférinien pour entamer des réformes néo-libérales et austéritaires de grande ampleur. On nous a bien pris pour des cons - et le pire c'est que ça a marché - en nous faisant jacter sur cette réforme qui au final touchera peu de monde et peu d'enfants. Pendant ce temps l'Etat s'agenouillait devant Bruxelles et les marchés financiers en détruisant notre code du travail, en offrant 20 Milliards d'euros aux patrons et actionnaires, en refusant d'amnistier les syndicats, d'interdire les licenciements boursiers et j'en passe.

Entre temps la France se meurt dans le désespoir social.

 

Prochaine réforme polémique "écran de fumée" : le vote des étrangers pour 2014. Hollande l'a annoncé lors de sa dernière conférence. Soyez attentifs, pendant que le débat fera rage sur cette "réforme" on aura le droit à la Phase II de la cure d'austérité ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'adoption internationale est une relique du passé, qui doit être combattue. N'importe quel diplomate ou spécialiste de la chose le dira : il est infiniment plus positif pour l'enfant de ne pas être coupé de son milieu familial, a fortiori de son pays, si on peut faire autrement. Tout mettre en oeuvre pour faire autrement est infiniment plus prioritaire que de fournir des gosses sur demande aux petits riches occidentaux.

 

@ LMW :

 

c'est effectivement une immense opération de com', dont le paroxysme a été atteint mercredi (à moins d'être sourd et aveugle, difficile de ne pas voir que cette "cérémonie normale", loin du "barnum médiatique" comme il a pu être dit (!!) était outrancière, symbole d'une société-spectacle et de passe-droits -ce qui m'a bien fait rire, cet échec quand même, quand on prône l'égalité, d'accorder de tels passe-droits pour raisons de com'-).

 

Mais je ne mettrai pas en parallèle les réformes, comme tu le fais.

Le mariage communautariste était une opération de com', mais a subi le même traitement inflexible que pour tous les autres sujets que tu cites.

Pour le désespoir social, je te plussoie. Nos amis festifs, qui à Paris préfèrent investir massivement pour réaménager les rives de la Seine pour complaire aux consommateurs festoyant alors même qu'il n'y a jamais eu autant de SDF dans Paris, ne peuvent pas s'occuper des minorités médiatiquement intéressantes ET du désespoir social des pauvres si peu photogéniques.

 

Et je suis totalement d'accord avec toi pour le vote des étrangers. Le FN, le meilleur ami du PS, sera ravi. Sauf que là, j'attends de voir comment ils comptent esquiver un référendum. "Sociétal" était pas dans la constitution, soi-disant -alors que ce terme est apparu en France et s'est répandu après 1958, le terme "social" englobait alors le "sociétal"...mais peut-être que les modalités de la formation professionnelle ont plus d'importance que l'abolition de la peine de mort, l'avortement ou le mariage homo-. Mais pour le droit de vote des étrangers, je les mets au défi de nous démontrer que la chose ne peut être soumise à référendum.

 

Nous verrons ce qu'il adviendra. Pour ma part, je ferai tout ce qui est mon pouvoir pour tuer le PS et l'UMP. Cette histoire de mariage homo m'a converti à la nécessité de purger les médias et les partis politiques.

 

Je te cite Nietszche, dans Ainsi Parlait Zarathoustra :

 

"l'homme noble veut créer quelque chose de neuf et une nouvelle vertu. L'homme bon désire les choses vieilles et que les choses vieilles soient conservées.

Mais le danger de l'homme noble n'est pas qu'il devienne bon, mais insolent, railleur et destructeur.

Hélas ! J'ai connu des hommes nobles qui perdirent leur plus haut espoir. Et dès lors, ils calomnièrent tous les hauts espoirs.

Dès lors, ils vécurent, effrontés, en de courts désirs, et à peine se sont-ils tracé un but d'un jour à l'autre.

"L'esprit aussi est une volupté" - ainsi disaient-ils. Alors leur esprit s'est brisé les ailes : maintenant il ne fait plus que ramper et il souille tout ce qu'il dévore.

Jadis, ils songeaient à devenir des héros : maintenant, ils ne sont plus que des jouisseurs. L'image du héros leur cause de l'affliction et de l'effroi."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.