Aller au contenu

Messages recommandés

M2 Droit européen des affaires

M. le Professeur Vogel

Rencontre du 3 avril 2013

 

 

 

Présentation du Master par M. le Professeur Vogel :

 

 

Le Master Droit européen des affaires est un Master professionnel, qui prépare à des débouchés dans les cabinets d'avocats, mais aussi en entreprise.

 

 

Avec trois A + lors de la dernière évaluation AERES, cette mention est l’une des mieux notées de l’université.

 

La sélection :

 

La sélection tient d’abord compte du dossier, c’est-à-dire des notes de M1, voire de L3 si le M1 a été obtenu à l’étranger, des stages, des langues couramment pratiquées, des responsabilités collectives ou associatives, des activités sportives…. Le fait d’avoir effectué un séjour à l’étranger est plutôt un point positif lors de la sélection.

 

Il y a ensuite un entretien pour évaluer la motivation du candidat. Un étudiant motivé avec un moins bon dossier est préféré à un étudiant qui est titulaire de plusieurs mentions mais qui ne sait pas exposer les raisons de son choix et ses motivations pour suivre ce cursus.

 

Il y a environ 350 à 400 candidats, pour environ 70 personnes retenues à l’entretien et 25 places chaque année. Il y a d’excellents dossiers qui sont présentés.

 

Pour avoir une chance d’être admis, il faut avoir au moins une mention (à Assas, la mention est à partir de 13 ; 15 ; 17), avoir fait des stages, avoir de l’expérience à l’étranger, dans des associations, etc. Il est important d’avoir une bonne compréhension de l’anglais car la Commission européenne produit beaucoup de documents en anglais qui sont souvent non traduits. De plus en plus d'étudiants se présentent avec une formation Sciences Po ou Essec, mais ils seront difficilement pris s'ils n'ont jamais fait de droit auparavant.

 

Le master attire des candidatures de toute la France. Certaines années, beaucoup d’étudiants sélectionnés viennent d’ailleurs que d’Assas compte tenu de la qualité de leur dossier. Les dossiers d’Assas sont favorisés dans la mesure où ils sont bons : ce sont les meilleurs étudiants et les plus motivés qui sont retenus, peu importe leur université d’origine.

 

Il n’est pas nécessaire d’avoir fait du droit européen auparavant. En revanche il faut avoir eu de bonnes notes dans le cadre des cursus antérieurs, aussi bien en droit public qu’en droit privé : cela permet d’apprendre rapidement par la suite les matières que l’on n’aurait pas suivies.

 

La lettre de motivation est moins importante que pour d’autres masters, car les entretiens permettent de vérifier in vivo la motivation des candidats.

 

 

Organisation du master :

 

Le corps professoral est composé à la fois de membres du corps professoral de Paris II ou d’autres universités et de professionnels qui viennent d’horizons divers. Les matières fondamentales sont imposées et les options sont prises dans d’autres masters 2.

 

La plupart des enseignements ont lieu au 1er semestre pour que les étudiants puissent faire un stage au 2eme semestre. Le Directeur du master donne une liste de stages, mais l’étudiant peut aussi trouver des stages lui-même.

 

Par la suite, l’étudiant doit rédiger un rapport de stage et un mémoire sur un sujet pratique. Le rapport de stage doit décrire l’organisation de la structure dans laquelle on fait le stage, son mode de fonctionnement, sa stratégie, son potentiel. M. Vogel corrige tous les mémoires, avec des sujets proposés en début d’année.

 

Un partenariat avec l’ESSEC permet aux étudiants diplômés du master voulant y poursuivre leurs études d’être dispensés de l’admissibilité. De même, il arrive fréquemment que des étudiants issus de l’ESSEC viennent suivre ce master.

 

Comme pour le master de droit européen comparé, les cours ont lieu à l’Institut de droit comparé. Il y a des bureaux pour les enseignants, une bibliothèque, une administration dédiée, etc. Cela forme un petit monde, une petite famille, un peu comme dans les universités étrangères.

 

Il existe une antenne délocalisée à Munich : les étudiants du master ont la possibilité de faire un LL.M. à Munich, puis une deuxième année pour un LL.M. de droit international des affaires avec la possibilité d'obtenir parallèlement le Master 2 de droit européen des affaires à condition de suivre des matières qui correspondent à l'enseignement donné au master et de rédiger un mémoire (le même système existe avec l’Université Humboldt de Berlin pour le Master de droit européen comparé).

 

 

Questions posées par les étudiants à M. le Professeur Vogel :

 

 

Est-il plus facile d’intégrer ce M2 après avoir fait un deuxième M1 ou un autre M2 ?

Il vaut mieux faire un très bon M1 plutôt que d'en faire deux moyens ; un dossier moyen n’a aucune chance d’être sélectionné. On est attentif aux progressions dans les matières. Il faut également que l'étudiant se démarque et montre un véritable « plus » : par exemple en ayant réalisé un stage à la commission, en maîtrisant une langue étrangère peu courante, en étant un sportif de haut niveau, etc. Mais les notes restent évidemment un critère important.

 

 

Est-il possible de passer le barreau en septembre avant de rentrer dans le master ?

C'est possible à condition d'avoir une très bonne organisation de travail. Toutefois, si cela conduit à obtenir de moins bons résultats dans le master, il vaut mieux éviter. En effet, avoir un master ne suffit pas : il faut l’avoir réussi. En outre, une bonne note au master permet de décrocher un bon stage.

 

 

Que pensez-vous d'un étudiant qui est allé à l'étranger durant ses études ?

C'est bien évidemment positif, mais il ne faut pas tomber dans le panneau des notes. Le système de notation étranger est inassimilable au système de notation français de Paris II.

 

 

Comment se passe l'entretien ?

L'entretien consiste à évaluer la motivation du candidat, son profil. Il permet voir comment l'étudiant se présente et ce qu'il pourrait apporter de plus qu'un autre.

 

 

Est-il possible de faire une thèse ensuite ?

Aujourd’hui, la distinction entre Master professionnel et Master recherche n’a plus grand sens : il est donc tout à fait possible de faire une thèse en sortant de ce master. Cependant, en France, la thèse n’est malheureusement souvent entreprise que pour enseigner, et n’apporte que peu de plus-value en entreprise ou en cabinet. C’est tout le contraire dans les autres pays européens où un doctorat est nécessaire pour monter en grade dans le monde professionnel ainsi qu’au sein d’une instance internationale. Il faudrait donc développer en France les thèses courtes (un ou deux ans), à objectif professionnel et non professoral.

 

 

Le fait de ne pas avoir fait d’Erasmus est-il rédhibitoire ?

Pas du tout, rien n’est rédhibitoire, ni le fait d’avoir fait un Erasmus ni le fait de ne pas en avoir fait auparavant. La sélection est très ouverte, il n’y a pas d’a priori.

 

 

Une absence de mention en L3 et M1 peut-elle être compensée par de bonnes notes dans un premier master 2 ?

Oui bien sûr. Si vous avez déjà fait un premier master 2, je regarderai en premier lieu les notes de ce master, avant les notes de M1 et de L3. C’est la dernière année d’études en France du candidat qui est examinée avant tout.

 

 

Quels sont les débouchés ?

Les débouchés sont très variés. Beaucoup d’étudiants font des LL.M. après le master, ce qui est très bien. Il est intéressant de partir en Allemagne, en Inde, au Japon, etc. plutôt qu’en Angleterre ou aux USA comme tout le monde. Le marché n’est pas très favorable en ce moment, même les anglo-saxons connaissent la crise : il faut donc se démarquer et être « exceptionnel ».

 

 

Est-il possible de faire le stage du Master à l’étranger ?

C’est tout à fait possible, certains étudiants le font.

 

 

Dans le diplôme de Munich, le rapport de stage se fait-il en allemand ou en français ?

Dans la version allemande du master, les cours et les examens se déroulent en langue allemande. Logiquement, la plupart des étudiants font leur stage en Allemagne. En revanche, le mémoire et le rapport de stage doivent être rédigés en français.

 

 

Comment se fait la sélection pour la version Munich ?

Ce Master 2 délocalisé est la suite du master 1 franco-allemand. Ce sont uniquement les étudiants qui ont suivi cette filière en master 1 qui peuvent poursuivre par cette version du M2.

 

 

Quand ont lieu les entretiens ?

Les entretiens ont lieu dès que les résultats du 2e semestre de master 1 sont connus, généralement à la fin du mois de juin ou début juillet.

 

 

Les expériences extra-universitaires sont-elles prises en compte ?

Oui, effectivement, une activité associative ou sportive par exemple sera remarquée et prise en compte. Le plus souvent cela se voit à l’entretien, car les étudiants qui croient en quelque chose sont motivés et dynamiques. Ils ont souvent une certaine aisance à l’oral et cela se remarque. Néanmoins, cela ne rattrapera pas un dossier médiocre.

 

 

A quel moment faut-il se décider pour faire une thèse ?

 

On se décide lorsque le mémoire est terminé. Il y a deux sessions pour déposer les mémoires, au choix : juin ou septembre.

 

 

Quel sentiment vous inspire un étudiant qui postule pour vos deux masters ?

Le Master de droit européen des affaires est à mettre en premier choix obligatoirement. Cependant, si on a postulé au master de droit européen comparé en deuxième choix, il est possible que le dossier soit refusé dans le premier et accepté dans le second, ou refusé dans les deux, selon le profil. Les deux masters sont très complémentaires, donc postuler pour les deux ne manque pas de cohérence ni de crédibilité, au contraire.

 

 

Accordez-vous de l’importance au deuxième choix fait par l’étudiant pour la cohérence du dossier ?

Pas du tout. Le fait de mettre en deuxième choix le master de droit européen comparé ou autre chose n’a aucune influence sur l’acceptation

Dans le master en droit européen des affaires, ni dans un sens ni dans l’autre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.