Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Teyssié'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Hall d'Assas
    • L’actualité de l’association et d’Assas
    • Tribune Libre
    • Actualité et Politique
    • Culture et Dépendances
    • Petites Annonces
  • Grand Amphi
    • Licences et capacités
    • Masters
    • AES - Eco Gestion
    • Diplômes d'université
    • Etudier à l'étranger
    • Insertion professionnelle
  • Le coin B.U
    • Polycopiés
    • Fiches et méthodologie
    • Annales

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Location


Interests


Filière


Année d'études

3 résultats trouvés

  1. Compte rendu : Master 2 Droit et pratique des relations de travail dirigé par le Professeur Teyssié La promotion recrutée au début du mois de juillet sera la 29ème promotion. Le recrutement : Le recrutement a lieu en 2 temps : - Dossier : il y a environ 350 à 400 dossiers de candidature. A l’issue de ce premier temps, on sélectionne 100 à 120 candidats qui ont des critères de qualité auxquels ne répondent pas les autres. - Entretien individuel : entretien conduit par le professeur Teyssié avec d’autres membres de l’équipe du master 2 : Jean François Cesaro, Patrick Morvan… Ces entretiens ont surtout pour objectif de vérifier la solidité de certaines connaissances indispensables dans le cadre du master. Il s’agit également de mesurer la solidité du projet professionnel. Le candidat souhaite-il vraiment avoir un parcours en droit social ? Certains sont à la recherche d’un master 2 et candidatent partout. Il faut vérifier leur intérêt pour le droit social. Les lettres de motivation sont toujours adaptées au master auquel on est candidat, il faut donc vérifier la véritable motivation du candidat. A l’issue de ces entretiens de recrutement, la liste des personnes admises est établie. L’apprentissage : Aux alentours du 4/5 juillet cette étape de sélection est terminée et le professeur Teyssié rencontre les étudiants retenus pour la conclusion du contrat d’apprentissage. Tous les étudiants du master 2 sont apprentis. Monsieur le professeur Teyssié a un certain nombre de contrats en portefeuille et les propose aux étudiants. Il ne souhaite pas que les étudiants aient à leur charge la recherche d’un contrat d’apprentissage pour éviter les distorsions entre eux. Monsieur le professeur Teyssié présente alors les différents contrats : en cabinet d’avocat et en entreprise. Le master DPRT forme à 2 grands métiers : avocat en droit social et juriste d’entreprise en droit social. On constate qu’il y a une répartition à 50/50 des étudiants entre ces 2 métiers. Les étudiants candidatent alors sur 2 à 4 contrats d’apprentissage qui les intéressent le plus. La secrétaire du master informe les entreprises en question de la candidature, elle envoie le CV et l’entreprise contacte l’étudiant pour fixer des entretiens de recrutement. Chacun des maîtres d’apprentissage potentiel reçoit l’étudiant en entretien. En 4 jours, chacun a trouvé son contrat d’apprentissage soit environ le 8 juillet. Il peut arriver qu’un étudiant n’ait aucun des contrats auquel il a postulé. L’intéressé candidate alors à nouveau sur d’autres contrats. Il y a un nombre de contrats supérieur au nombre d’étudiants de la promotion. Le 12/13 juillet tout est terminé, les contrats doivent partir pour validation administrative au CFA (formasup paris) avant le 14 juillet. Le contrat d’apprentissage commence à être exécuté le 1er septembre. Les enseignements : En ce qui concerne les séquences de formation en entreprise ou cabinet : - 1ère séquence : un mois à temps complet en septembre. Cela permet d’appréhender l’entreprise où l’on va travailler pendant un an. - La 2ème séquence de temps complet a lieu du 20 décembre au début du mois de mars. - La 3ème séquence de temps complet a lieu du 1er juin au 30 septembre. Au total, cela fait 7 mois à 7 mois et demi à temps complet dans l’entreprise ou le cabinet. En ce qui concerne les enseignements : Il y a 600 heures de cours dans le master. - La 1ère séquence d’enseignements va du 1er octobre au 20 décembre. On a cours tous les jours du mardi au samedi de 9h à 17/18h parfois 20h quand les intervenants professionnels ne peuvent venir avant. La présence aux cours est obligatoire, une fiche de présence est signée. Le lundi en revanche, on est en entreprise ou cabinet pour garder le contact entre les séquences à temps complet. C’est une période difficile à gérer pour l’entreprise, elle en profite donc pour confier le traitement de dossiers qui impliquent un traitement de fond aux étudiants. - La 2ème séquence d’enseignements va du début du mois de mars jusqu’à la fin du mois de mai selon le même rythme. Les périodes d’enseignements académiques sont structurées en période d’enseignements articulées autour d’un thème : - La première semaine d’enseignements est consacrée au chef d’entreprise : identification, pouvoirs, délégations de pouvoirs… - Les 3 semaines suivantes ce sont les interlocuteurs du chef d’entreprise : instances représentatives du personnel, syndicats, délégués syndicaux. - 2 semaines sur le contentieux social. Certaines semaines portent sur un thème très précis comme les restructurations, la protection sociale complémentaire… Les enseignements sont faits à plus de 60% par des professionnels. Examens : Les examens ont lieu dans la dernière semaine du mois de mai. Lorsque l’on part dans la 3ème séquence en entreprise/cabinet les épreuves d’examen sont terminées. 3 épreuves écrites : - droit du travail (individuel/collectif) - droit européen, droit international et comparé - droit de la protection sociale (légale, complémentaire, sur complémentaire). Il y a enfin une épreuve d’exposé discussion. On tire un cas qu’on a une heure pour préparer puis on se retrouve devant un jury et on présente la solution au cas. Fin mai, il faut également rendre un mémoire. En plus des enseignements, il y a une obligation de rédiger un mémoire sur un sujet déterminé début juillet. Cela laisse une période importante pour préparer le mémoire. C’est un mémoire de 100 à 300 pages. Cela dépend du sujet et du degré d’approfondissement. Enfin, il y a une note d’apprentissage connue fin septembre à la fin de l’apprentissage. Le maître d’apprentissage est la personne qui connaît le mieux l’étudiant dans ses aptitudes professionnelles. La délibération d’examen du master se situe donc à la fin du mois de septembre. Après le master : Au 1er octobre qui suit le recrutement, l’on sort du master et l’objectif c’est de démarrer sa vie professionnelle immédiatement. Il arrive fréquemment d’être embauché à la suite d’un contrat d’apprentissage. C’est assez fréquent pour les cabinets d’avocat également. Le cabinet d’avocat garde l’étudiant comme juriste salarié. C’est un régime très intéressant à l’EFB, l’étudiant doit alors uniquement assister à quelques cours en fin de journée à l’EFB mais est dispensé de PPI. Il y a parfois des étudiants du master qui à l’issue du master veulent rédiger une thèse. C’est possible à la condition d’avoir un financement par une convention CIFRE (Convention Industrielle de Formation par la Recherche). C’est une convention qui unit un doctorant à un cabinet/entreprise et on retrouve la mécanique de l’alternance : laboratoire de droit social et entreprise/cabinet. Double avantage : cela procure un salaire à l’intéressé et cela assure un contact avec la vie professionnelle. Dans la plupart des cas, l’entreprise/le cabinet propose au doctorant de rester à l’issue de sa thèse. La convention CIFRE est gérée par l’agence nationale de la recherche et de la technologie et dure 3 ans au maximum. En général, ce délai n’est pas un problème et la thèse est soutenue en 2 ans. Dans la promotion de 2015, 4 se sont engagés dans un parcours doctoral. Si le master DPRT permet de s’engager dans un parcours doctoral, ce n’est pas systématique, l’objectif est professionnel. Chaque étudiant du master est parrainé par un professionnel, c’est le maître d’apprentissage. La plupart d’entre eux sont des anciens du master DPRT. La promotion dans sa globalité est parrainée soit par une entreprise soit par un cabinet. Il s’agit cette année d’un cabinet d’avocats d’affaires avec un département de droit social. Le parrainage global a vocation à donner son nom à la promotion. Le prochain parrain sera une entreprise. Il y a deux ans une promotion a été parrainée par une organisation professionnelle. Questions : 1) Quand peut-on passer le CRFPA ? Il y a 2 cas de figure : - Meilleur cas de figure : Les étudiants qui passent le CRFPA à la fin du M1. On peut demander des autorisations d’absence pour passer les épreuves du CRFPA. Si on réussit le CRFPA, on rejoint l’EFB à l’issue du master. - L’étudiant préfère se consacrer au master DPRT et il passe le CRFPA à l’issue du master. Sur la promotion actuelle, 10 ont passé le CRFPA en octobre 2015 et 8 l’ont eu. 5 autres devraient le passer en octobre 2016. 2) Peut-on accéder au DPRT sans avoir fait un M1 de droit social ? Oui. Dans la plupart des promotions, il y a des étudiants qui viennent d’autres masters 1 que le master 1 droit social. Il n’y a pas toujours un M1 de droit social dans toutes les universités. Le professeur Teyssié ne peut donc pas rester uniquement sur des M1 de droit social. Toutefois, dans le cadre du recrutement, une attention toute particulière est portée à la maîtrise des matières de droit social. Il faut suivre les enseignements de relations individuelles, relations collectives, protection sociale et droit social européen. On peut venir d’un M1 DPG, droit européen, droit international, droit des affaires, mais il faut avoir suivi les matières fondamentales. 3) Quelles sont les matières importantes en option ? Droit des affaires, droit des assurances, droit des entreprises en difficulté. 4) Est-ce un avantage d’avoir déjà fait un master 1 en droit des affaires ? Monsieur le professeur Teyssié n’apprécie pas forcément les additions de master 1. Il vaut mieux avoir un parcours fluide. Toutefois si l’on souhaite absolument un master 2 et que l’on n’est pas admis, il est envisageable de faire un 2ème master 1 pour le retenter par la suite. Il ne faut cependant pas s’inquiéter sur la possibilité d’avoir un Master 2, l’offre en M2 est supérieure au nombre d’étudiants en M1. 5) Quid de l’anglais ? Il faut pouvoir justifier de son niveau d’anglais avec un TOEFL ou un TOEIC récent. L’important n’est pas le résultat mais d’avoir un élément objectif d’appréciation du niveau atteint. Il faut par ailleurs savoir que le diplôme de master n’est délivré que si on a une attestation de niveau en anglais. La maîtrise de l’anglais est également nécessaire pour un contrat d’apprentissage. Certaines entreprises/cabinets exigent un niveau d’anglais excellent. Si l’on a un score supérieur à 950 au TOEIC, on peut être orienté vers des entreprises/cabinets où l’on ne peut être pris qu’avec un pré requis en anglais important. 6) Quid des erasmus ? Peu importe qu’un semestre ou une année ait été passée à l’étranger. Par contre, il faut suivre les matières de droit social sinon on aura des difficultés. 7) Est-ce que les notes du second semestre de M1 sont prises en compte ? Oui c’est pourquoi les entretiens ont lieu après la connaissance des notes du second semestre. Toutefois, les notes du second semestre sont généralement dans la lignée de celles du 1er semestre. 8) Quelles notes faut-il obtenir ? Il n’y a pas de barre prédéterminée. Il y a plusieurs critères : - Moyenne : 12/13 - Parcours fluide sans redoublement - TOEIC/TOEFL convenable - Expériences professionnelles - Projet professionnel. Le professeur Teyssié juxtapose les éléments permettant de tracer un profil. 9) Est-ce qu’il y a des étudiants qui font des ressources humaines après le master 2 ? Directement non. Ce qui se produit en revanche, c’est que des diplômés du master, embauchés comme juriste en droit social évoluent ensuite dans des fonctions de direction des relations sociales ou des directions de ressources humaines. Depuis le début des années 2000, les entreprises conduisent vers les fonctions de direction sociale ou de directions des ressources humaines, des personnes qui ont un bagage en droit social solide parce que la mécanique du droit social s’est extrêmement complexifiée. Les entreprises préfèrent aujourd’hui porter vers ses fonctions des juristes de droit social. 10) Est-ce que la parité est appliquée ? NON. Dans la promotion actuelle il y a plus de filles que de garçons et l’année d’avant il y avait plus de garçons que de filles. Sur 24 étudiants, il y a entre 15 et 20 étudiants de Paris II. Cette année ils représentent à peu près les deux-tiers de la promotion. 11) Quel niveau de précision du projet professionnel est attendu ? Pas considérable car les étudiants ne sont qu’en master 1. C’est plutôt la question du pourquoi. Pourquoi juriste de droit social ? Pourquoi vouloir travailler en entreprise et pas en cabinet ? Les stages sont un moyen de justifier son intérêt. 12) Parmi les anciens, certains travaillent-ils dans des organisations internationales ? Non, pas à la connaissance du professeur Teyssié. 13) Quid de l’année sabbatique à l’issue du master 1 ? Pourquoi pas ? C’est un cas de figure déjà rencontré. Il y a une vraie justification pour des étudiants qui arrivent à la fin du M1 sans avoir accompli de stage sérieux dans une entreprise ou un cabinet. Ça peut être également l’occasion de progresser en anglais.
  2. M2 Droit et pratique des relations de travail Présentation générale Le DPRT a un réseau extrêmement structuré. De plus, un réseau informatique va être ouvert au mois de mars pour mettre en relation les diplômés entres eux et avec le laboratoire de droit social. Procédure de sélection en deux temps : 1) Sur 400 dossiers reçus, 110 à 120 sont sélectionnés pour l’entretien individuel. ð Nécessité d’un TOEFL ou d’un TOEIC convenable. ð Nécessité d’un vrai projet professionnel en lien avec droit social. 2) Entretien individuel qui tourne beaucoup autour du projet professionnel. Débouchés : L’étudiant deviendra avocat spécialisé en droit social ou juriste d'entreprise spécialisé en droit social, cela représente environ 50/50 de la promotion. En entreprise, il est possible d’entrer comme juriste d'entreprise, puis quelques années plus tard, on peut par exemple passer DRH. D'autres optent pour d'autres voix, mais cela est très résiduel : magistrat, journaliste social etc… Chaque promotion du master est parrainée par une entreprise ou un cabinet d'avocat et chaque étudiant est parrainé par le professionnel qui lui a fait signer un contrat d’apprentissage. Le recrutement final de la promotion à lieu début juillet. L'apprenti accomplira sept mois à temps complet et aura en même temps 600h de cours à suivre. L'apprentissage permet à l’apprenti de progresser très vite dans l'acquisition des savoirs professionnels et contrairement à un stagiaire, on n’hésite pas à lui confier de vrais dossiers. Très souvent, il est accueilli dans l’entreprise ou le cabinet dans une perspective de recrutement. Les enseignements sont donnés à 60% par des professionnels (notamment lors d’études de cas) et à 40% cours par des universitaires du laboratoire de droit social. Questions des étudiants et réponses du Professeur Teyssié Est-il possible de continuer sur une thèse ? Tous les ans quelques étudiants décident de poursuivre en thèse même si le master n’est conçu pour fabriquer des docteurs en droit, mais pour permettre une entrée immédiate dans la vie professionnelle. La mécanique du LMD a modifié cette logique. Les gros cabinets apprécient des avocats docteurs en droit. Cependant, ce parcours n'est accepté que si l’étudiant conclut simultanément à son entrée en doctorat une convention CIFRE qui lie le doctorant, son laboratoire et une entreprise ou un cabinet. L’étudiant travaillera dans cette entreprise, ce cabinet trois jours par semaine. Cette mécanique est proche de l'alternance et donne d'excellents résultats. Une convention CIFRE est conclue pour trois ans maximum. Cette mécanique permet d’allier la théorie et la pratique. L’étudiant est ensuite souvent recruté dans cette même entreprise. Quelles sont les matières enseignées ? · Droit du travail. · Droit de la protection sociale (PSC : protection sociale complémentaire). · Droit social européen et droit social international. · Droit social comparé. · Droit pénal du travail. · Fiscalité des relations de travail. · Force de vente de l'entreprise. · Contentieux social pénal, administratif ou civil. · Structure de l'entreprise et droit social. · Administration du travail. Quid du mémoire ? Chaque étudiant rédige un mémoire, cela lui permet d’apprendre la méthodologie de l'écriture. C’est souvent le mémoire qui secrète l'envie de faire une thèse. Peut-on faire son stage dans une entreprise qui ne fait pas partie des partenaires ? Oui. 50 propositions de stages pour 24 étudiants à peu près mais un étudiant peur proposer un nouveau partenaire Peut-on passer l’examen du barreau ? Certains étudiants passent l'examen de l'école du barreau à la fin du M1. Les absences sont autorisées en cas d’épreuve, ils entrent donc avec leur pré-CAPA en poche. D'autres passent l’examen à la fin du master DPRT. Le professeur Teyssié conseille aux étudiants de le faire à la fin du M1. Quid des débouchés à l’étranger ? Des étudiants sont partis aux États Unis, en Australie, en Allemagne, au Royaume-Uni. Le juriste en droit social exerce normalement son métier au niveau national. Cependant des déplacements s'opèrent pour ceux qui travaillent en entreprise et qui peuvent par exemple partir travailler dans une succursale. Quel type de M1 vaut-il mieux avoir fait ? Il n'est pas rédhibitoire de ne pas avoir fait un M1 droit social notamment car seulement 15 universités sur 80 en France ont un M1 droit social. Mais il faut avoir suivi les enseignements de droit social en L3 ou en M1, dès que cela était possible, pour montrer l’intérêt porter à la matière Quel type de dossier faut-il ? Il ne faut pas obligatoirement avoir eu une mention. Le professeur est attentif à ce que le parcours ait été fait en quatre ans sans redoublement, en cas de redoublement en L1, il doit ensuite être effacé par de bons résultats. Le dossier doit tourner autour de 12-13 sur les quatre ans. Dans le dossier il faut également des éléments complémentaires, niveau élevé dans une langue vivante (sanctionné par un diplôme), engagement associatif, périodes de travail pendant deux mois ou stage en entreprise. Quid de la parité ? Cela est variable selon les promotions pour le sexe, et idem pour Assas/extérieurs. Quid des stages ? La taille du cabinet n’a aucune importance. Pour le dossier, on s’attache au principe du stage, et pas au lieu où il fut accompli. Est-il préjudiciable d’être parti en Erasmus ? Non, il est possible d’être parti en Erasmus. Mais lors de l'entretien, on posera des questions à propos du cours de droit du travail de licence. Etre parti en Erasmus n’est ni un obstacle, ni une clé d'entrée.
  3. M2 Droit et pratique des relations de travail M. le Professeur Teyssié Rencontre du 22 mars Présentation du Master 2 par le Professeur Teyssié : Le Master 2 « DPRT » a fêté son 25ème anniversaire très récemment. Ce Master 2 est un master par alternance. Lalternance peut se concevoir selon deux mécaniques : Soit létudiant alterne des périodes denseignement académique et des périodes de stage. Soit létudiant alterne des périodes denseignement et apprentissage en cabinet ou en entreprise. Lapprentissage a chassé les stages classiques. Ainsi la promotion 2012/2013 du DPRT est entièrement en apprentissage. Chaque étudiant a un contrat dapprentissage qui lunit à une entreprise ou un cabinet davocat pendant les 12 mois du master. Ce plébiscite est assez logique puisque létudiant apprenti a un contrat de travail. Par conséquent, il sera beaucoup plus intégré dans lentreprise et pourra acquérir une véritable expérience professionnelle. En outre, un contrat dapprentissage assure à létudiant une rémunération mensuelle quil soit en période de cours ou en entreprise. LA SELECTION : Les étudiants du master DPRT sont au nombre de 24 et font lobjet dun recrutement en deux temps. Premier temps de la sélection (sélection sur dossier) : Courant mars/avril entre 300 et 500 dossiers sont soumis. Cette première sélection se fait sur la base de la qualité académique du parcours et porte notamment sur deux critères : Fluidité du parcours : un redoublement pourrait poser problème, il faudra pouvoir expliquer cet accident. Notes obtenues au cours de la scolarité : pas dobsession sur les mentions, il faut environ 12/13 de moyenne. A lissue de cette sélection, entre 110 et 120 dossiers sont retenus. Second temps de la sélection (entretien individuel) : cet entretien se déroule avec Monsieur le Professeur Teyssié et des professeurs de léquipe du Master 2. Ils sefforcent alors dapprécier la qualité et la profondeur du projet professionnel. : juriste dentreprise en droit social ? avocat en droit social ? Le master est trop sélectif pour se permettre daccueillir des étudiants qui ne savent pas vraiment ce quils veulent. De manière générale, seront également pris en compte : Le niveau danglais : il est conseillé de passer le TOEFL ou le TOEIC dans les 6 mois précédent la soumission du dossier. En effet, le cours de Droit Social Européen est prodigué en anglais. Les stages accomplis Les « petits boulots » qui peuvent avoir donner à létudiant une vision de lentreprise Les 24 étudiants sélectionnés en sont informés au tout début du mois de Juillet (le 1er ou 2 juillet). LE DEROULEMENT DE LA FORMATION : Début juillet senclenche le Master 2 qui va courir jusquau 1er octobre de lannée suivante. Dès la sélection, une première réunion a très vite lieu début juillet pour déterminer deux éléments majeurs : Détermination du contrat dapprentissage : chaque année, Monsieur le Professeur Teyssié dispose dune cinquantaine de contrats dapprentissage que lui proposent les partenaires du Master (cabinets davocats ou entreprises). Les étudiants voient donc avec le directeur quel contrat leur correspondrait le mieux. Une fois ce choix effectué, la candidature est communiquée et un entretien aura lieu avec le maître dapprentissage. Détermination du sujet de mémoire : le sujet sera arrêté dun commun accord entre létudiant et le directeur du M2. Fin août, une nouvelle réunion a lieu pour faire état de lavancement du mémoire (les mois de juillet et août étant propices à la recherche) mais aussi pour préparer les étudiants au début de leur contrat dapprentissage qui arrivera début septembre. Début septembre, se met en place la mécanique de lalternance : Tout le mois de septembre : létudiant est à temps plein dans son entreprise ou son cabinet. Octobre, Novembre, Décembre : période denseignement académique fait à 60% par des professionnels. Les cours ont lieux dans les locaux du laboratoire de droit social (295 rue St Jacques Paris 6ème). Néanmoins, létudiant retourne dans son entreprise ou son cabinet tous les lundis pour continuer à rendre compte des dossiers qui lui ont été confiés. Ces enseignements prennent fin aux alentours du 20 décembre. A partir du 20/23 décembre jusquau 15 mars (3 mois) : létudiant retourne à temps complet dans son entreprise/cabinet. Monsieur Teyssié estime quau cours de cette séquence, un véritable changement sopère chez létudiant qui devient un jeune professionnel. A partir de mi mars jusquà mi mai : une nouvelle séquence denseignement se met en place avec la même mécanique de présence dans lentreprise ou le cabinet tous les lundis. Semaine dexamen en mai : Trois épreuves écrites Droit du travail Droit de la protection sociale Droit social comparé, européen et international Une épreuve orale : exposé-discussion à partir dune étude de cas préparée pendant une heure A partir du 1er juin jusquau 30 septembre : retour dans lentreprise ou le cabinet à temps complet. Au bout du compte, létudiant aura passé plus de 7 mois à temps complet dans lentreprise, durée à laquelle sajoutent tous les lundi durant lannée. Chaque étudiant a un parrain individuel qui est un professionnel qui est son interlocuteur privilégié durant lannée. Puisque lapprentissage est dorénavant généralisé, ce parrain sera le maître dapprentissage (avocat ou directeur juridique). Outre ce parrain, la promotion est parrainée par une entreprise ou par un cabinet davocats. La promotion 2012/2013 est parrainée par le cabinet Flichy Grangé. Exemples de parrains de promotion : pour les entreprises on peut citer Vinci, Air France, Thalès, Saint-Gobain, pour les cabinets davocats, Francis Lefebvre, Fidal, Baker et McKenzie. Ce parrain de promotion essaie de conduire des activités danimation de la promotion et les activités sont très variables. Par exemple, le cabinet Flichy Grangé a organisé un séjour de trois jours à Milan auprès de leur partenaire italien pendant lesquels les étudiants ont pu travailler dans le cabinet avec les avocats qui parlent parfaitement français. Le Master 2 saccompagne dun annuaire de tel sorte quon dispose, sur 25 ans, de la quasi-totalité des noms et adresses professionnelles des étudiants du DPRT. Cest ainsi quau 25ème anniversaire, 650 personnes étaient présentes. Un effet de réseau très fort se met en place. Questions des étudiants et réponses du professeur Teyssié : Le départ à létranger en M1 (notamment dans le cadre du Master intégré à Oxford ou UCL) a-t-il une influence sur la sélection ? Monsieur Teyssié affirme que cela na pas dinfluence particulière sur le recrutement : un étudiant peut tout à fait être admis tout en ayant fait un M1 à létranger. Néanmoins, ces étudiants partent avec un handicap sur le droit de la protection sociale et sur le droit social européen et devront fournir un effort de mise à niveau. Faire un Master 2 professionnel en droit social a-t-il une influence sur une possible continuation en doctorat ? Les textes prévoient que tout titulaire de Master peut sinscrire en doctorat si le directeur de lécole doctorale est daccord, et aucune distinction nest faite entre un M2 professionnel ou un M2 recherche. Dès lors, rien nempêche de faire un doctorat en sortant de ce Master 2. Dailleurs, le DPRT présente la particularité de fournir tous les ans quelques doctorants. Lexplication est assez simple et repose sur le fait quau cours de son master, létudiant aura du écrire un mémoire. Ainsi, létudiant prenant du plaisir dans cette activité décriture et de recherche pourrait décider de continuer son parcours. Monsieur Teyssié est daccord pour cette continuation détude. Mais il souhaite très vivement que létudiant voulant écrire une thèse le fasse dans le cadre dune convention CIFRE (Conventions Industrielles de Formation par la Recherche) qui se traduira par une alternance entre un cabinet ou une entreprise et le laboratoire de droit social. Cette volonté du professeur sexplique par une raison de facilitation du démarrage de la vie professionnelle. Quand létudiant sera docteur en droit, lentreprise ou cabinet laccueillant dans le cadre de la convention lembauchera la plupart du temps. Ainsi, la promotion sortie au mois doctobre 2012 a fourni quatre doctorants, tous les quatre étant titulaires dune pareille convention leur permettant de poursuivre leur alternance. Peut-on être refusé en doctorat ? Lorsquon souhaite sengager dans un projet doctoral, il faut un directeur de thèse, qui étudiera le mémoire pour savoir si létudiant a les qualités de rédaction, de construction et de réflexion nécessaires pour poursuivre dans cette voie. Il faut toutefois noter quil ny a jamais eu détudiant du M2 DPRT refusé en Doctorat. Une fois quon a un directeur de thèse, les directeurs décole doctorale ratifient toujours la décision. Avoir fait deux Master 1 (par exemple droit privé puis droit social) a-t-il une influence sur la sélection ? Ce nest ni bien, ni mal. Néanmoins, il faut quil y ait une cohérence dans ce parcours et il faut pouvoir lexpliquer. De manière générale Monsieur Teyssié nest pas favorable à laddition des étapes et privilégie les parcours « courts » (25 ans pour entrer dans la vie professionnelle reste la limite quil ne faudrait pas dépasser). Avoir fait deux Master 2 a-t-il une influence sur la sélection ? Ceci est rédhibitoire, je ne suis pas favorable à une telle addition, dautant que les étudiants auront souvent fait des M2 très éloignés du droit social. Monsieur Teyssié préfère donner leur chance à des étudiants sortant de M1. Mais bien sûr, des exceptions sont possibles, tout dépendra du dossier. Sortir dun Master 1 mention Droit privé général est-il pénalisant ? Ce nest pas forcément pénalisant puisque le recrutement est national, or beaucoup duniversités nont pas de Master 1 en droit social. Cela étant, si au moment du choix final il y a deux candidats de niveaux équivalents, le M1 droit social primera. Quen est-il de la lettre de motivation demandée dans le dossier ? Elle ne répond à aucune exigence de forme. Elle na vraiment pas dimportance car au fond, toutes se ressemblent. Ce qui a de limportance dans la première phase de sélection, ce sont les résultats académiques. Cest durant lentretien quune discussion doit sétablir entre le professeur et létudiant. Cest à ce moment-là que sa motivation doit transparaitre. Quand passer le CRFPA ? Il est préférable de passer le CRFPA à la fin du Master 1 car cest le moment où létudiant est le plus apte à le passer et surtout à le réussir. Sinon, létudiant peut le passer à la fin du M2 mais cela sera très difficile. En effet, pendant tout le temps du DPRT, létudiant ne peut pas suivre les formations de lIEJ (du fait de sa présence en cours tous les jours jusquau samedi ou en entreprise, selon les périodes). En outre les épreuves du CRFPA tombent en septembre quand létudiant est en phase finale dapprentissage et travaille donc à temps complet. Est-ce que seuls les résultats en droit sont pris en compte ? Tous les parcours sont pris en compte (école de commerce, IEP). Dans la promotion actuelle par exemple un étudiant a fait en parallèle un M1 Droit et une Ecole Supérieure de commerce. Dautres profils ont pu être admis, par exemple le titulaire dune maîtrise de droit et élève dun IEP. Cela peut favoriser larrivée à lentretien individuel. Si létudiant est refusé au DPRT, que se passe-t-il pour sa demande au M2 Droit Social Recherche ? Une fois son choix effectué (dès début juillet), nous envoyons les dossiers refusés aux responsables du M2 Recherche presque instantanément. Le recrutement du M2 Recherche ayant lieu vers mi-juillet, les directeurs auront donc reçu les dossiers des étudiants pour les prendre en compte dans leur sélection. Les résultats du second semestre de M1 sont-ils pris en compte ? Lentretien début juillet permet davoir les résultats du second semestre puisquils sont connus au plus tard le 30 juin. Dans le M2 DPRT, il existe une parité homme/femme, mais existe-t-il une parité Paris 2/autres universités ? Non. La promotion 2012/2013 est majoritairement composée détudiants de Paris 2, mais il y a eu parfois des promotions où les étudiants de Paris étaient une toute petite moitié. Tout dépend des dossiers qui se présentent. En règle général, les étudiants de Paris 2 occupent une place majeure (dans lensemble luniversité est pleine de bons étudiants et il semble logique quun étudiant de Master 1 à Paris 2 puisse y continuer ses études). Mais, cela fait la richesse du Master de pouvoir confronter des promotions détudiants venant de divers horizons. Monsieur Teyssié encourage les étudiants pouvant craindre la sélection à tenter leur chance malgré tout. Les seuls combats perdus davance sont les combats quon ne mène pas. LIENS UTILES : Site du Laboratoire de droit social : http://ldsocial.u-paris2.fr/ Fiche formation : http://www.u-paris2....he___formation/ Site du Master 2 DPRT : http://m2-dprt.u-paris2.fr/
×

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.